Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marcel Fässler (Audi R18 e-tron quattro #1) : "Un superbe week-end. Après la crevaison, nous avons du faire tout notre possible pour nous refaire. Et tout le monde s'est donné à fond. Les mécaniciens ont vraiment fait un super travail, et c'est une très belle journée pour nous tous."

André Lotterer (Audi R18 e-tron quattro #1) : "Quelle course ! La victoire Audi un-deux-trois est vraiment fabuleuse. Nous avons eu beaucoup d'obstacles pendant la course. J'ai pris un mauvais départ, mais j'ai rapidement réussi à reprendre un avantage conséquent, malheureusement nous l'avons reperdu quand la voiture de sécurité est sortie et quand on a crevé. Mais après ça, on a appuyé à fond sur l'accélérateur. Marcel et Benoît ont fait des super relais et on a rattrapé notre retard. C'est une des plus belles victoires car celle-ci a vraiment été une bataille jusqu'au bout. En plus, c'est ma première victoire ici, et j'ai grandi en Belgique."

Benoît Tréluyer (Audi R18 e-tron quattro #1) : “La victoire est vraiment superbe mais la concrétisation a été plutôt difficile. Nous avons perdu beaucoup de temps derrière le safety-car et également à cause de notre crevaison. Par la suite, nous avons tout donné et cela a payé. Notre Audi R18 e-tron était parfaite. C’est vraiment un résultat extraordinaire pour toute l’équipe qui a effectué un travail fantastique.

###

Loïc Duval (Audi R18 e-tron quattro #2) : “Notre course a bien débuté. J’ai pris la tête de la course et j’ai pu faire un peu la différence. Tout était parfait quand la piste était libre. Mais par la suite, le trafic en piste était important, et c’est la première fois de ma carrière que je rencontre autant de trafic. Les autres prenaient de gros risques mais lorsque vous êtes en tête d’une course, vous devez vous montrer plus prudent. Nous n’étions pas aussi rapides que la voiture #1 et allons analyser et comprendre d’après nos données. Mais, c’est un grand jour pour Audi.

Tom Kristensen (Audi R18 e-tron quattro #2) : “Un triplé pour Audi, c’est fantastique. Tout s’est déroulé comme prévu et toute l’équipe a effectué un travail exemplaire. C’est super d’avoir battu Toyota même s’ils ont eu des soucis. Avant Les 24 heures du Mans, nous continuons à avoir le plus grand respect pour eux. En ce qui concerne notre voiture, Allan et Loïc ont fait une course magnifique. A la différence des vainqueurs, nous avons rencontré quelques soucis avec nos pneumatiques (manque de grip). Marcel, André et Benoit ont piloté de fort belle manière et méritent amplement la victoire. Nous sommes quasiment au coude à coude avec eux, au classement provisoire du championnat. Vu qu’au Mans, les points seront doublés, ce sera important pour remporter le titre en fin de saison. Ce sera vraiment excitant.

Allan McNish (Audi R18 e-tron quattro #2) : “Faire un, deux et trois est vraiment super pour l’écurie. De plus, le nouvel ensemble aéro de la voiture #3 nous conforte pour Le Mans. La voiture était vraiment rapide en qualifications et en course. Malheureusement pour mes co-équipiers, le résultat est un peu décevant. Nous n’étions pas aussi rapide qu’à Silverstone dès lors nous devons analyser où nous perdons du temps. Au championnat, nous talonnons nos adversaires d’un point. Chacun de deux équipages a remporté une victoire et une seconde place. Au Mans, je veux être de retour sur la plus haute marche du podium, en compagnie de Loïc et Tom.

###

Marc Gené (Audi R18 e-tron quattro #3) : “Au départ de la course, j’ai dû m’écarter de la trajectoire de Lotterer et du coup, j’ai perdu des places. La pression d’air de mon premier train de pneumatiques était trop élevée en début de course mais n’a pas altéré ma course. Il était donc évident que nous ne pouvions rivaliser avec nos co-équipiers. Toute l’équipe a fait l’acquisition de nombreuses informations aujourd’hui et nous sommes contents d’avoir pu contribuer à ces acquisitions de données.

Lucas di Grassi (Audi R18 e-tron quattro #3) : “Nous avons couru avec une voiture complètement différente de deux autres avec beaucoup plus d’appuis. Nous terminons avec un podium et ce résultat dépasse toutes nos attentes. »

Oliver Jarvis (Audi R18 e-tron quattro #3) : “Notre course s’est déroulée comme prévue. Lors des qualifications, nous avons crée la surprise. Nous savions que la course serait difficile pour nous car les pneumatiques se dégradaient plus rapidement. Notre troisième place est le mieux que nous pouvions espérer. Félicitations aux vainqueurs qui étaient vraiment très forts aujourd’hui. »

###

Luis Perez Companc (Pecom Racing, ORECA 03-Nissan #49), 1er LM P2 : « Nous étions un peu inquiets à la fin mais nous nous doutions que la Zytek devrait faire un autre ravitaillement. Nous avons un bon team, de bons ingénieurs, et ils ont tous très bien travaillé aujourd’hui. Nous savions aussi, avant même de débuter la saison, que nous avions une bonne voiture et que nous serions en mesure de nous battre à chaque fois pour le podium. En plus du Championnat du Monde d’Endurance, notre souhait était de préparer Le Mans, qui est un objectif important pour nous. Hormis la crevaison, la course a été parfaite. »

Nicolas Minassian (Pecom Racing, ORECA 03-Nissan #49), 1er LM P2 : « Mon premier relais a été assez excitant ! C’était une belle bataille avec Olivier Pla. Il fallait être à la limite, sans commettre d’erreur ! Le team a été excellent lors du pit-stop et j’ai pu ressortir en tête. Le safety car a augmenté notre avance : parfois c’est en votre faveur, et c’était le cas aujourd’hui. Les pneus Michelin ont très bien fonctionné et la ORECA 03 a de nouveau été compétitive, fiable et solide. Je suis très heureux de ce week-end qui a été positif à tous les points de vue. »

Pierre Kaffer (Pecom Racing, ORECA 03-Nissan #49), 1er, LMP2 : «Parfois, mener l’épreuve avec une telle avance n’est pas la situation la plus facile à gérer. Le trafic était important et j’ai eu un contact avec une Toyota. J’en suis désolé. Malheureusement, ou heureusement, nous n’avons eu qu’une crevaison à l’avant gauche. Nous étions un peu inquiets et c’était serré, mais ça l’a fait. Merci à mes coéquipiers qui ont fait un travail incroyable, et au team qui a fait un super job lors des arrêts au stand. La stratégie était la bonne. Merci à Michelin pour le bon comportement des pneus et à ORECA, donc la voiture a été performante, solide et fiable. C’est ce dont nous avons besoin en Endurance, et ce dont nous aurons besoin au Mans. » (com fiaWEC)

Tag(s) : • WEC