Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WEC-Spa : Audi remporte les 6 Heures de Francorchamps

Le soleil brillait sur les Ardennes belges quand les Champions du Monde en titre André Lotterer, Benoît Tréluyer and Marcel Fässler remportaient leur première victoire de la saison 2013, prenant l'avantage sur leurs coéquipiers pour réaliser un podium 100% Audi devant plus de 35 000 spectateurs à l'occasion des 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC.

En LMP1 privée, nouvelle victoire de classe pour la Rebellion Racing Lola Toyota n°12 de Neel Jani, Nick Heidfeld et Nicolas Prost, alors que la catégorie LMP2 voyait l'OECA03 Nissan de Pecom Racing pilotée par Nicolas Minassian, Pierre Kaffer et Luis Perez Companc monter sur la plus haute marche du podium.

C'est tout d'abord l'Audi n°2 de Loïc Duval qui prenait la tête de la course suivi par la Toyota n°7 de Nicolas Lapierre, bien que partant de la deuxième ligne. Toyota s'est avéré être un adversaire redoutable pendant toute la première moitié de la course et jusqu'à ce que le système hybride de la voiture cesse toute récupération d’énergie, occasionnant une surchauffe des freins arrière, et qu'elle soit contrainte à l'abandon.

Après un départ raté, l'Audi R18 e-tron quattro n°1 reprenait rapidement la lutte en tête avec André Lotterer en bataille avec son coéquipier. Malgré une crevaison qui l'obligeait à un arrêt imprévu, le champion du monde parvenait à maintenir un rythme élevé. Après l'abandon de la Toyota n°7, l'Audi n°2 de Kristensen, McNish et Duval devenait son principal adversaire, la n°3 "longue" et la Toyota n°8 n'étaient plus des prétendants à la victoire.

Dans la dernière heure de course, les trois Audi roulaient dans le même tour, mais à l'arrivée, les vainqueurs avaient plus de 65 secondes d'avance.

En LMP1 privée, la Lola Toyota n°12 du Rebellion Racing a une fois de plus prouvé qu'elle était bien la référence absolue de la catégorie, signant sa seconde victoire de la saison. La n°13 terminait la course à 22 secondes de sa grande sœur. La Strakka Racing était également dans le rythme avant d'être heurtée par un concurrent LMP2 et victime d'un tête-à-queue, qui a endommagé le châssis, contraignant Danny Watts à passer par les stands. L'écurie britannique termine la course à 4 tours des deux Rebellions.

La catégorie LMP2 a répondu à toutes les attentes en offrant une bataille serrée du début à la fin. La victoire est revenue à l'ORECA03 Nissan n°49 de Pecom Racing, qui s'octroie sa seconde victoire consécutive dans le Championnat FIA WEC, et la première avec des pneus Michelin. Une victoire amplement méritée puisqu'elle termine avec une avance de plus de 12 secondes, malgré deux arrêts aux stands imprévus pour une crevaison à l'avant gauche et un changement de capot vers la fin de la course.

L'équipage Pierre Kaffer, Nicolas Minassian et Luis Perez-Companc a pris l'ascendant sur la Morgan Nissan n°24 de Oak Racing de Pla, Heinemeier Hansson et Brundle qui signent ici leur seconde deuxième place, leur permettant ainsi d'occuper la première place au classement général de la catégorie. Ils ont livré une bataille, mais ont perdu tout l'avantage lorsque la voiture de sécurité est rentrée en piste à la fin de la première heure de course.

Jota Sport complète le podium de la catégorie LMP2. Le vainqueur de l'édition 2012 des 6 Heures de Spa-Francorchamps, et également concurrent de l'European le Mans Series 2013, a profité de la manche belge pour préparer la Zytek Z11SN Nissan de Simon Dolan Lucas Luhr et Oliver Turvey en vue des 24 Heures du Mans. La bataille dans cette classe à été rude entre les différents protagonistes (avec Oak Racing), mais c'est finalement Pecom Racing qui remporte la mise. (com fiaWEC / photo Florent Gooden - DPPI)

Tag(s) : • WEC