Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ayant eu connaissance de la journée incentive à Zolder, ce samedi 7 décembre, et notamment pour le Valentino Team, je me décidais à aller y jeter un oeil et de profiter d'une acquisition récente au niveau accessoire photo.

Si moi, je n'allais pas le regretter, on ne peut vraiment pas le dire de divers pilotes, dont celui de cette BMW par exemple qui après 4 tours effectuait un tonneau à la sortie du droit du canal. Des figures libres, il y en a beaucoup. Et même beaucoup trop.

Une piste piégeuse certes, mais surtout un certain "amateurisme" dans la façon de "piloter" certains. Entre tentatives d'amuser le peuple ou de s'amuser, et celle de vraiment apprendre à améliorer sa conduite à haute vitesse, le ponpon revient à la Renault R5 GT Turbo qui, suivant celui qui était au volant, imposera la sortie de la dépanneuse à 5 ou 6 reprises.

Il aurait d'ailleurs fallu arrêter les frais car désormais c'est dans le clan du Valentino Team qu'il y en a !

La 51, après une perte de contrôle de son pilote, en test en vue de la saison prochaine, se retrouvait à l'arrêt presque à l'équerre. Arrivait ce qui devait arriver... Le conducteur de la Renault arrive, freine, bloque ses roues et n'ayant plus de direction, s'en vient percuter la BMW juste à derrière la roue arrière droite. Les deux voitures resteront sur le tas, elles sont pliées.

Pour Valentino, c'est Waterloo car, la 251 a malheureusement subit le même sort, mais suite à un contact viril avec le mur. Finalement, il lui restera la "3" qui deviendra 351 l'an prochain pour clore une journée noire !

Le "fin du fin", si pas la perle de l'année dans ce genre d'organisation, le contact entre une Renault 5 GT turbo et une Honda Civic. Ce dernier arrive à la chicane et voit une BMw le prendre au freinage à l'intérieur. Il freine, freine et... freine encore au lieu de se replacer directement dans le sillage. Le pilote de la Renault le suit pensant vraiment que son comparse devant lui allait suivre la BM.

Ce qui devait arriver, arriva là aussi et de taper l'arrière de la japonaise. Fait de "course", mais le plus stupéfiant, à en devenir risible, se passe après. Mal placé, le pilote de la Renault vient au ralenti se mettre au pied de la bute et à droite de la trajectoire. Arrive alors, également au ralenti, le pilote de la Honda qui lui se gare tout simplement derrière. S'ensuit alors la scène au surréalisme époustouflant. Les deux quittent leur voiture et s'en vont papoter comme si il s'agissait de faire le constat !

Que l'on prenne du plaisir, que l'on est le droit de conduire lors de telles journées, je le conçois. Mais il faudrait quand même un minimum de connaissance ou d'encadrement. Il y va de la sécurité de tous, mais aussi de la viabilité de ce genre de manifestation. quand je vois le passager de la BMW Coupé... sans arceau rouler toute vitre baissée. Je n'ose pas imaginer le pire.

Mais soyons optimiste et positivons, certains se sont bien amusés dont des acteurs du BGDC.

A la prochaine !

Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Journée noire à Zolder
Tag(s) : • Reportage