Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En raison du règlement et de sa grille inversée du top 10, l'avantage est à Bennani. Le pilote BMW a toutes les raisons d'espérer puisque le départ arrêté est déjà un bonus pour sa monture.

Derrière, les prétendants sont de fait nombreux et comme l'usure des pneus des tractions (Chevrolet, Seat, Honda et Lada) est plus que raisonnable, ils ont tous une ambition finalement bien justifiée. Et les premiers sont de fait les pilotes Honda. La Civic motrice très bien et compte bien en profiter.

Mais tout ça, c'était avant !

De fait, dès les feux rouge éteints, le peloton s'élance avec presque autant de célérité qu'une balle de fusil. Bennani maintient sa position et s'engouffre le premier dans le virage. A ses trousses, Nykjær est déjà en position d'attaque. Il lui faudra la moitié de la course pour parvenir à ses fins et de s'envoler vers la victoire. Une Chevrolet chasse l'autre et après Muller en course 1, le Danois signe une 3e victoire cette année et conforte sa position de leader dans le Trophée Yokohama des indépendants.

Mais entre-temps, les évènements ont été nombreux, variés et aux conséquences bien diverses.

Pour la beauté de la course en elle-même, celle de Tom Coronel a été époustouflante. De l'audace, à coup sûr, mais pas de l'intelligence pour un sou car si il nous donnera le droit de se souvenir longtemps de cette passe d'arme à 5 de front, le Néerlandais ne laissera pas le souvenir impérissable d'un comportement normal.

Comme on vient de le dire, ils sont 5 de front à se présenter dans le premier virage. Cette lutte portière contre portière dure depuis 3 virages et 2 bouts de lignes droites. Sont impliqués Huff, Tarquini, Thompson et bien entendu Coronel. Sortant à 3 de front du dernier virage, les trajectoires ne sont pas catholiques pour un sou. Du coup, Huff en profite pour placer sa Seat à gauche à la hauteur de la BMW de Coronel qui voit revenir à droite la Honda de Tarquini, mais aussi la Lada de James Thompson. Muller placé en embuscade se porte lui aussi à gauche de la Seat noire.

C'est à celui qui est à l'intérieur et le plus rapide que devrait bénéficier une telle confrontation. Pourtant, Huff réussit à tenir le Français en respect et de lui montrer le pare-chocs arrière de sa Leon.

Euh... Plus que 2 ? Bin oui car de façon incompréhensible et alors qu'il y a place... Coronel, intimidé par Muller qui est à sa gauche, se rabat sur Tarquini qui sert de pivot à la BMW, mais dans le mauvais sens. Le batave ne peut plus rien faire, ne contrôle plus rien. Il se retrouve à l'équerre juste devant Tarquini et de taper la Lada. Thompson ne voit pas le coup arriver, mais le sent passer puisqu'il est du coup envoyé dans le rail.

Victime colatérale une fois de plus, Thompson abandonne. Et zut... Pas de podium pour Lada.

Oriola est quant à lui passé, de même que Michelisz.

Et pendant que Nykjær prend l'ascendant définitivement sur Bennani, voilà que le Marocain est sous la pression de Huff et Muller. Sa résistance est superbe mais en voulant retarder son freinage pour tenir en respect Huff, ils se loupent tous les deux. En embuscade, Muller n'attendait que ça et plogne à l'intérieur. Huff ne peut que s'en vouloir et de voir la Chevrolet devant. Et bien devant puisque dès le virage suivant, Muller passe Bennani.

il reste 4 tours et Huff fait un pressing inouï et il faudra un portière contre portière dans le dernier virage du circuit pour malheureusement voir la BMW partir en tête-à-queue. Huff s'en va cueillir la 3e place. Pour Bennani, c'est la fin et il n'arrête pas de rétrograder au classement. Il finira 16e.

Oriola, un peu trop discret depuis le début de saison s'offre une rassurante 4e place. Juste récompense puisqu'il a su contenir Michelisz à nouveau meilleur représentant de Honda.

Le prochain rendez-vous, dans 3 semaines à Porto, s'annonce d'ores et déjà musclé. (source / photos FIA WTCC)

 Pos Cl Pilote Nat Voiture Trs Écart Pts 
 1 17 I Michel NYKJAER DNK Chevrolet Cruze 13 0 25 
 2 12   Yvan MULLER FRA Chevrolet Cruze 13 0.379 18 
 3 1   Robert HUFF GBR SEAT Leon WTCC 13 6.418 15 
 4 74   Pepe ORIOLA ESP SEAT Leon WTCC 13 7.494 12 
 5 5   Norbert MICHELISZ HUN Honda Civic WTCC 13 8.075 10 
 6 23   Tom CHILTON GBR Chevrolet Cruze 13 8.682
 7 3   Gabriele TARQUINI ITA Honda Civic WTCC 13 9.537
 8 26 I Stefano D'ASTE ITA BMW 320 TC 13 10.306
 9 55 I Darryl O'YOUNG HKG BMW 320 TC 13 13.427
 10 14 I James NASH GBR Chevrolet Cruze 13 14.223
 11 9 I Alex MACDOWALL GBR Chevrolet Cruze 13 16.581
 12 18   Tiago MONTEIRO PRT Honda Civic WTCC 13 17.560
 13 38   Marc BASSENG DEU SEAT Leon WTCC 13 18.776
 14 15   Tom CORONEL NLD BMW 320 TC 13 20.716
 15 6 I Franz ENGSTLER DEU BMW 320 TC 13 21.031
 16 25 I Mehdi BENNANI MAR BMW 320 TC 13 22.834
 17 21 I Nikolai KARAMYSHEV RUS SEAT Leon WTCC 13 23.852
 18 19 I Fernando MONJE ESP SEAT Leon WTCC 13 24.400
 19 37 I René MÜNNICH DEU SEAT Leon WTCC 11 2 trs
Ils sont 3 de front... Mais ça, c'était avant !

Ils sont 3 de front... Mais ça, c'était avant !

Incomprhensible ! Coronel s'est rabattu sur la Honde de Tarquini et a explusé la Lada de Thompson dans le rail. Ils étaient à 5 de front... ça aussi c'était avant !

Incomprhensible ! Coronel s'est rabattu sur la Honde de Tarquini et a explusé la Lada de Thompson dans le rail. Ils étaient à 5 de front... ça aussi c'était avant !

Tag(s) : • WTCC