Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décidément, les courses se suivent et... se ressemblent ou presque quant à la toile de fond car on doit à nouveau signaler bon nombre d'accidents dont le plus dommageable est celui de Tarquini. Déjà pas en veine avec ses autres représentants, c'était au tour de l'Italien d'aller de son saut de cabri, de retomber lourdement sur le train avant et de finir dans le mur après une partie de flipper avec celui-ci et d'avoir tassé MacDowall qui n'avait rien demandé. Mais bien avant ce fait de course du 8e tour, il y a eu l'accrochage au 3e tour entre la SEAT de Monje et la Lada, bien présente finalement, de James Thompson. Le Britannique n'y peut vraiment rien puisque le pilote SEAT ratait son freinage et venait défoncer l'arrière de la Lada. Ce ne devait vraiment pas être le jour de l'Espagnol non plus alors qu'iol était le poleman en raison de la grille inversée puisque dès le 1e tour, il se touchait avec Huff et de voir celui-ci racler le mur et de casser la biellette de direction de sa voiture. La sanction a été immédiate avec, encore, un abandon.

hebergeur image

Pepe Oriola passant en tête dès le premier virage, il aura le sursit de ces incidents pour sauver sa place de leader et de passer la ligne en tête alors qu'il va fêter ses 19 ans dans trois mois. Il devient le plus jeune vainqueur d'une course du Championnat du Monde de l'histoire !

Pour y parvenir, il a dû contenir les assauts de Yvan Muller qui lui-même sentait son équipier Chilton lui presser le train par une petite touchette sur le pare-chocs arrière. Comme quoi, le jeune équipier ne manque pas d'ambition. C'est aussi la première défaite d'une Chevrolet cette année.

Nash et Basseng nous ont offert un très beau spectacle en passant et repassant. L'avantage ira finalement pour le pilote Chevrolet. Mais qu'on ne s'y trompe pas non plus, l'Allemand apprend vite et il ne manque pas grand chose pour fasse l'actu  à lui tout seul. D'autant que du team Münnich, il est le seul à ramener des points puisque le patron-pilote a lui aussi abandonné.

Loin d'avoir connu un week-end de tout repos, Yvan Muller fait la bonne opération et conforte sa place de leader au championnat. Pour Tarquini et Huff, ses rivaux les plus menaçants en toute logique, ils sont l'un et l'autre bien loin de répondre aux attentes de leur boss. Que de pertes de points ! Le championnat est loin d'être joué, mais ils doivent déjà espérer un couac du Français pour combler leur retard. Surtout pour le second cité. (source / photo FIAWTCC)

R2
Pos Cl Pilote Nat Voiture Écart  Trs Pts
1 74   Pepe ORIOLA  ESP  SEAT Leon WTCC    13 25
2 12   Yvan MULLER  FRA  Chevrolet Cruze 1.6T  0.430  13 18
3 23   Tom CHILTON  GBR  Chevrolet Cruze 1.6T  0.677  13 15
4 14 James NASH  GBR  Chevrolet Cruze 1.6T  0.948  13 12
5 38   Marc BASSENG  DEU  SEAT Leon WTCC  1.808  13 10
6 15   Tom CORONEL  NLD  BMW 320 TC  2.028  13 8
7 17 Michel NYKJAER  DNK  Chevrolet Cruze 1.6T  2.326  13 6
8 6 Franz ENGSTLER  DEU  BMW 320 TC  4.377  13 4
9 55 Darryl O'YOUNG  HKG  BMW 320 TC  4.889  13 2
10 7 Charles NG  HKG  BMW 320 TC  6.273  13 1
11 25 Mehdi BENNANI  MAR  BMW 320 TC  6.349  13 0
12 73 Fredy BARTH  CHE  BMW 320 TC  6.385  13 0
13 8   Mikhail KOZLOVSKIY  RUS  Lada Granta  7.037  13 0
14 26 Stefano D'ASTE  ITA  BMW 320 TC  7.698  13 0
15 5   Norbert MICHELISZ  HUN  Honda Civic  4 trs  9 0
Tag(s) : • WTCC