Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hungaroring est un circuit où dépasser est un exercice périlleux et très délicat. C’est dire alors si la pole est déjà en soi un atout invitant à la victoire. Yvan Muller a mis cet acquis à son profit de signer ainsi sa 33ème victoire en championnat du monde des voitures de tourisme.

Avec un départ arrêté, il pouvait cependant craindre le «  jump » des Honda Civic placées à ses côtés et derrière lui. Il résistera pourtant de belle manière à Michelisz, lui-même confronté à calmer les ardeurs de son « collègue » Tarquini. L’Italien tentera bien l’intérieur, mais devant son public, le pilote de la Civic orange et noir tient son rang et de ne plus le quitter. Du coup, le voilà dans son pare-chocs et d’attendre une occasion un peu plus tard.

Et si on peut dire que c’est chaud, mais correct pour le trio de tête, derrière c’est l’explosion au 3e virage. Le « dynamiteur » hollandais a allumé la mèche, Coronel  venant tout simplement éjecter la Honda de Monteiro. Déjà qu’il venait d’avoir une séance d’intimidation de la part Chilton à la sortie du virage précédent, le voilà tout en travers avec 18 voitures qui arrivent plein pot derrière lui.

L’effet cascade de cet incident ne tarde pas à se répercuter et de voir les BMW de Barth, Engstler et D’Aste dans tous les sens et de constater que la première victime est finalement à nouveau le malheureux James Thompson. Il doit ranger sa Lada Granta le long du rail, roue arrière droite arrachée. Oriola sera l’autre victime du jour et de stopper une centaine de mètres plus loin !

Devant, Muller ne demande pas son reste et de s’échapper petit à petit. C’est le cas de le dire car tout au long de cette première course, Michelisz sera toujours dans ses basques et l’écart n’excédera jamais la seconde et demie. Le Hongrois reviendra même en fin de course et de menacer clairement le leader de la course et du championnat. Il lui manque juste pas grand-chose pour porter une attaque, mais il en terminera par une excellente seconde place, Muller empochant ainsi la victoire.

Pas à la fête avec ses réglages, Tarquini peut s’estimer heureux de prendre la troisième marche du podium. Mais force est de constater qu’il n’aura jamais su suivre le rythme concédant plus de 7 s à l’arrivée et surtout d’être devancé par la Honda semi-officielle. Et il a encore de la chance car son expérience de la course lui permis de contenir Rob Huff.

Le pilote SEAT revient de loin et cette quatrième place doit lui faire un bien fou au moral. Il la doit à son super départ et d’avoir tenu tête à un Tom Coronel déchaîné. Après avoir mis sous pression Tom Chilton, il trouvait l’ouverture après une petite faute du pilote Chevrolet. Ce dernier peut s’en mordre les doigts puisque Bennani en profitera également. Il restera coincé derrière les deux BMW.

S’engage alors une lutte à trois entre Huff, Coronel et le Marocain. Le premier résiste, le seconde persiste et le troisième… profite !

Après avoir cédé aux assauts de Coronel en début de course, il lui rend la pareil lorsque le Néerlandais sort bien trop large du virage et de laisser la porte grande ouverte. Il sauve sa 6e place de justesse.

Mais où est Monteiro ? Dans le rail tout simplement. Déjà victime de la charge de Coronel, il en subissait  également une explosion de son pneu en bout de ligne droite juste au moment où il freinait. En perdition et sans pouvoir éviter l’impact, il finit sa course prématurément.

En tout cas, on peut se ravir de la seconde course vu la performance de Bennani puisque le pilote part en pole et que sa BMW a l’avantage en motricité. Quoique l’on a vu les Honda nous faire des départs « catapulte » depuis le début de la saison et ce sur n’importe quel terrain.

Course 1 (source WTCC)
Pos Cl Pilote Nat Véhicule Trs Ecart Pts
1 12   Yvan Muller FRA Chevrolet Cruze 12   25
2 5   Norbert Michelisz HUN Honda Civic WTCC 12 0.617 18
3 3   Gabriele Tarquini ITA Honda Civic WTCC 12 12.670 15
4 1   Rob Huff GBR SEAT Leon WTCC 12 13.573 12
5 25 I Mehdi Bennani MAR BMW 320 TC 12 13.861 10
6 15   Tom Coronel NED BMW 320 TC 12 14.133 8
7 23   Tom Chilton GBR Chevrolet Cruze 12 15.021 6
8 9 I Alex Macdowall GBR Chevrolet Cruze 12 17.343 4
9 14 I James Nash GBR Chevrolet Cruze 12 18.073 2
10 17 I Michel Nykjaer DEN Chevrolet Cruze 12 18.465 1
11 38   Marc Basseng GER SEAT Leon WTCC 12 23.782 0
12 20 I Hugo Valente FRA SEAT Leon WTCC 12 28.395 0
13 6 I Franz Engstler GER BMW 320 TC 12 29.116 0
14 26 I Stefano D'Aste ITA BMW 320 TC 12 30.474 0
15 7 I Charles Ng HKG BMW 320 TC 12 34.221 0
16 19 I Fernando Monje ESP SEAT Leon WTCC 12 35.498 0
17 8   Mikhail Kozlovskiy RUS Lada Granta 12 39.708 0
18 37 I René Münnich GER SEAT Leon WTCC 12 44.193 0
Tag(s) : • WTCC