Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si il est bien une procédure que l'on retient facilement, c'est celle du départ. En restant décalé et à près d'un mètre à peine du flanc de la Chevrolet de Muller, son équipier Tom Chilton a imposé de faire un tour de chauffe en plus.

L'incident peut paraître anodin, mais il est d'importance car cela faisait également un tour de course déjà comptabilisé et donc à l'avantage des tractions qui préservaient un tant soit peu, leurs pneus en meilleur état, de les sauver ainsi d'une usure prématurée et de contrer les attaques d'une concurrence, BMW en l'occurence, légèrement avantagée sur ce point.

Dès l'extinction des feux, Muller s'impose au premier virage et s'en va filer vers une victoire facilité par un Tom Chilton très protecteur, mais aussi très viril. Et c'est Michelisz qui en fait les frais dans les premiers tours car il tente par tous les moyens de passer et partout où il peut porter une attaque, il y va. Se passant et se repassant, finalement le Hongrois impose sa Honda Civic pour le gain de la 2e place lorsque Chilton vire trop large. Le Britannique verra Oriola en profiter, réussissant à caler Nash et un peu plus Tarquini qui lui aussi à virer bien trop large dans ce fameux virage 10.

Muller n'en a cure et se promène portant même son avance à 10 s avant de ralentir fortement dans les 3 derniers tours et de conserver une marge de4 s au passage de la ligne d'arrivée devant... Pepe Oriola et finalement Chilton.

Ce podium aurait pu, aurait du être tout autre car Michelisz s'est vu viré comme un malpropre par Nash qui a retardé tant et tant son freinage qu'il est venu percuter l'arrière de Nykjaer et le flanc de la Honda orange et noir. Ce dont profitera temporairement Tarquini alors revenu de son jardinage.

Mais les plus belles courses, remontées, sont à mettre au compte de Lopéz qui parti 10e, a fait une fin de cours en boulet de canon, confirmant ainsi que la BMW use moins ses pneus. Il terminera 5e. Voilà de quoi inquiéter ses rivaux car il part en pole dans la course 2.

Belle remontée de Huff. Le pilote Seat est parti de la 21e place et de finir 8e. Il aura emmené avec lui Monteiro, parti quant à lui une place devant, mais pour ne pas avoir réussit à faire sauter le verrou Nash, de finir 10e. (source / photos FIA WTCC)

Résultat course 1

 Pos Cl Pilote Nat Voiture Trs Écart Pts 
 1 12 0 Yvan MULLER FRA Chevrolet Cruze 12 0 25 
 2 74 0 Pepe ORIOLA ESP Chevrolet Cruze 12 4.924 18 
 3 23 0 Tom CHILTON GBR Chevrolet Cruze 12 7.813 15 
 4 3 0 Gabriele TARQUINI ITA Honda Civic WTCC 12 7.989 12 
 5 72 I Jose Maria LOPEZ ARG BMW 320 TC 12 8.846 10 
 6 17 I Michel NYKJAER DNK Chevrolet Cruze 12 10.214
 7 5 0 Norbert MICHELISZ HUN Honda Civic WTCC 12 12.833
 8 1 0 Robert HUFF GBR SEAT Leon WTCC 12 13.960
 9 14 I James NASH GBR Chevrolet Cruze 12 14.636
 10 18 0 Tiago MONTEIRO PRT Honda Civic WTCC 12 14.870
 11 9 I Alex MACDOWALL GBR Chevrolet Cruze 12 15.743
 12 38 0 Marc BASSENG DEU SEAT Leon WTCC 12 16.619
 13 20 I Hugo VALENTE FRA SEAT Leon WTCC 12 17.333
 14 26 I Stefano D'ASTE ITA BMW 320 TC 12 19.858
 15 55 I Darryl O'YOUNG HKG BMW 320 TC 12 20.247
 16 19 I Fernando MONJE ESP SEAT Leon WTCC 12 23.563
 17 7 I Charles NG HKG BMW 320 TC 12 23.782
 18 37 I René MUNNICH DEU SEAT Leon WTCC 12 30.675
 19 6 I Franz ENGSTLER DEU BMW 320 TC 12 33.536
 20 25 I Mehdi BENNANI MAR BMW 320 TC 12 36.459
 21 10 0 James THOMPSON GBR Lada Granta 8 4 trs
 22 15 0 Tom CORONEL NLD BMW 320 TC 7 5 trs
 23 8 0 Mikhail KOZLOVSKIY RUS Lada Granta 2 10 trs
WTCC-Argentine R1 : trop facile pour Muller
Tag(s) : • WTCC