Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Art contemporain, art nouveau ? En tout cas, malgré un apparent classicisme, le Range Rover Sport redéfini le cubisme de la marque. Autant, il fut novateur à sa naissance, autant la monotonie de ses renouvellements ne parvenait à nous faire prendre conscience de la toute puissance de celui-ci.

Avec la nouvelle mouture, tout va changer !

Il y a bien évidemment son visuel. Son style, même si il est propre à sa stature, n'en a pas moins été influencé par Evoque et quoiqu'en disent les responsables qui miniminisent les faits. Ils sont pourtant criants de vérité et le Sport nous le rend bien.

Avec son empattement allongé de près de 18 cm, sa hauteur diminuée de 5,5 cm et une longueur hors tout qui se révèle plus courte de près de 15 cm par rapport à la Range Rover dont il dérive et plus long de 6,2 cm à peine de la génération Sport actuelle... Oui, vraiment, le Range Rover Sport fait... sport !

Semblable, mais différent, voilà ce qu'est le SUV de luxe indo-britannique qui passe du statut de brute épaisse à celui d'athlète de pointe. Ses atours lui confèrent un rôle de mannequin, mais la puissance de ses traits, la beauté de son style fait de lui une force à la magnificence aussi contenue que craquante. Vraiment très réussi !

A ce style répond une mécanique qui l'est tout autant... dans sa version la plus débordante d'énergie. Dans un premier temps, c'est avec le V8 sous le capot qu'il nous est apparu. Il l'est à nouveau, mais son V8 5,0 litres suralimenté par compresseur de 375 kW (510 ch) ne doit plus déplacer « que » 2.310 kg !

La réflexion ne doit pas vous étonner puisque vous savez déjà depuis un certain temps que Sport bénéficie d'une structure châssis tout en aluminium d'où un gain déclaré de 420 kg. Voilà qui change tout et qui va dans le bon sens de l'économie de carburant, d'autant qu'il est équipé comme les autres moteurs du système Stop/Start intelligent qui réduit la consommation de carburant de 5 à 7 % alors qu'il valide son pedigree grâce à un chrono de 5,9 s pour passer de 0 à 100 km/h. Et ce bénéfice se traduit également par un autre plaisir de conduire en vertu des nouvelles donnes. Suspensions, freinage, transmission, tout a été passé au crible et revu. Du bel ouvrage qui va faire le bonheur du comptable de la marque car si Sport V8 est annoncé à € 101.400 dans sa version Autobiography Dynamic, la plus luxueuse, il débute en fait à € 61.200 puisqu'il est équipé du 3.0 TDV6 de 155 kW (211 ch) en entrée de gamme. Grand écart qui est vite comblé par les autres versions de finitions, mais aussi moteurs puisque l'on trouve également le 3.0 SDV6 de 215 kW (292 ch) et, début 2014, le 4.4 SDV8 de 250 kW (339 ch). De plus à cette offre, il faudra ajouter courant 2014 également le Diesel hybride qui offrira des performances remarquables et un niveau d'émissions de CO2 exceptionnel de 169 g/km.

Le seul regret est de ne pas avoir un moteur essence plus « bas » en puissance. Il y en a un, mais le nouveau V6 3,0 litres de 255 kW (340 ch) n'est pas prévu pour l'Europe. Pauvre de nous ? Pas sûr car sous le capot viendra se glisser un... 4 cylindres suralimenté. Limité ? Pas sûr non plus car il sera de 80 kg encore plus léger !

Reste qu'ainsi décrit, Range Rover Sport n'est pas là pour faire de la figuration. Et de se donner les atouts de son succès de par un habitacle à la qualité perçue évidente. Le fait d'avoir un empattement plus long, Sport est prêt à accueillir ses occupants en toute quiétude. De la place, il y en a, même si on se doit de considérer la place centrale à l'arrière comme accessoire. Que dire de la 3e rangé où l'espace pour les jambes est réduit au plancher et d'avoir les genoux dans le menton. Enfants ou pas, il s'agit là d'une solution de dépannage, mais qui permet d'annoncer 7 places disponibles. Et de se dire finalement que la réflexion aurait pu être plus aboutie sur le sujet puisque si la commande de ces 2 sièges complémentaires est tout électrique, il faudra passer la main sous la banquette de 2e rang pour la faire avance manuellement.

Moderne et même en avance dans sa conception, ou à 99,9 %, le Range Sport est « la » surprise de la rentrée (pour septembre). Il est également « up to date » au niveau assistance de conduite sécuritaire. La plus surprenante de celle-ci est certainement l’aide à la mesure de profondeur d’un cours d’eau. Eh oui, l’usage d’un 4x4 fut-il Range Rover ou pas passe par l’assistanat et celui trouve sa raison d’être dans le fait que de nombreux propriétaires anglais n’osent plus traverser un lit de rivière qui s’est élargi suite à une inondation. On ne rigole pas, c’est très sérieux !

Et sérieux, il faut l’être au moment de remplir le bon de commande car de à sa version huppée selon la cylindrée, le coût des options fait grimper la note de 20 à 40.000,00 euros. Là non plus, on ne rigole pas. Et pourtant, on est quasi certain qu’on va lui pardonner tant il offrira un plaisir de conduite des plus tonique et agréable. Vivement l’essai. (source Range Rover / photos Auto-infocenter)

Tarif (Belgique - 27/03/2013)
5.0 V8 Supercharged
HSE Dynamic V8 5.0 375 kW 510 ch A8 12,8 l/100 km 298 g/km € 90.300
Autobiography Dynamic               € 101.400
3.0 TDV6 Diesel
S V6 3.0 155 kW 211 ch A8 7,3 l/100 km 194 g/km € 61.200
SE               € 66.400
HSE               € 73.200
HSE Dynamic               € 75.300
3.0 SDV6 Diesel
SE V6 3.0 215 kW 292 ch A8 7,5 l/100 km 199 g/km € 71.200
HSE               € 77.000
HSE Dynamic               € 79.600
Autobiography               € 88.700
Autobiography Dynamic               € 90.800
4.4 SDV8 Diesel (janvier 2014)
HSE V6 4.4 250 kW 339 ch A8 N.C. 229g/km € 84.200
HSE Dynamic               € 86.500
Autobiography               € 95.900
Autobiography Dynamic               € 97.700
Range Rover Sport 2014
Le nouveau Range Rover Sport n'aura jamais aussi bien porté son nom !

Le nouveau Range Rover Sport n'aura jamais aussi bien porté son nom !

Tag(s) : • Range Rover