Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rallye de la Famenne : Allart vs Van de Wauwer

Sur ses terres, Allart retrouve la WRC et Van de Wauwer Serderidis, Collard, Princen, Tidemans, … en bonus !

Renouvelé à 70%, le parcours du Rallye de la Famenne sera le prochain terrain de jeu très attendu des pilotes régionaux, nationaux et même internationaux. Etape incontournable du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’épreuve accueille un plateau de tout premier choix emmené par un joli trio de très performantes WRC. A domicile, Benoit Allart aura une belle référence en la personne de Jean-Pierre Van de Wauwer tandis que le public pourra également admirer la somptueuse Ford Fiesta WRC de Jourdan Serderidis. Du côté des divisions 1-2-3, Laurent Wilkin part favori pour briller sur ses terres tout comme les Porsche de François et Evrard en historique.

Une nouvelle fois, un minimum de 170 concurrents rejoindront ce prochain week-end la jolie région de Marche-en-Famenne et ses spéciales du Gerni, Bande, Grune, Lamsoul et Tellin. Pour cette édition 2013, l’écurie Bayard a mis les petits plats dans les grands afin de proposer un parcours de tout premier choix. Démarrant à l’envers de 2012 avant de retrouver une fin plus inédite, la spéciale du Gerni ouvrira les hostilités avant Bande qui sera disputée dans le sens contraire de l’année dernière. Ensuite, c’est vers Grune que se tourneront les équipages, un tracé qui n’a plus été disputé depuis 1999 ! Après une assistance à Forrières, le rallye continuera vers deux spéciales show (en boucle), Tellin puis Lamsoul. Si la première connaitra une arrivée inédite, la show de la dernière sera disputée à l’envers de 2012. De quoi réjouir les équipages mais également les suiveurs qui auront à cœur de découvrir des passages toujours très spectaculaires.

Dix fois vainqueur de l’épreuve, Jean-Pierre Van de Wauwer visera une nouvelle victoire au volant d’une Peugeot 307 WRC qu’il découvrira. Face à lui, il retrouvera le talentueux garagiste marchois, Benoit Allart, qui avait rapidement compris le mode d’emploi de la Skoda Fabia WRC découverte au Rallye de Wallonie. « Face au paquet d’expérience de Jean-Pierre en WRC et à Marche, on va démarrer relax. Je ne cours pas après un résultat et l’arrivée est ma priorité absolue. La Famenne est un parcours rapide qui devrait bien convenir à sa 307, la Fabia est par contre plus à son avantage dans le technique. Quoi qu’il en soit, on roulera pour se faire plaisir ! »

Finalement au volant d’une Ford Fiesta WRC similaire à celle de Thierry Neuville en championnat du monde, Jourdan Serderidis continuera son apprentissage des voitures de toute dernière génération. Face à ce dernier, les locaux Olivier Collard et Jean-Marie Wirtz comptent bien viser la dernière marche du podium avec leur Mitsubishi Lancer. Une monture que découvrira également Eric Poucet face à celle de Tuur Vanden Abeele et Erik Morée. Avec sa Subaru Impreza, Laurent Léonard peut également créer la surprise tout comme les superbes BMW M3 de Jordan Scaillet, Grégory Sacré, Hubert Deferm et Steve Zimmer. Si ces derniers espèrent des conditions sèches pour lâcher la cavalerie, les meilleures tractions ne seront pas loin. Kris Princen (Renault Clio R3) emmènera une fameuse délégation riche de Pontus Tidemans (leader du championnat du monde Junior WRC en Ford Fiesta R2), Pieter-Jan Cracco (également en test avec une Fiesta avant la manche mondiale allemande), Cédric De Cecco et Patrick Bourgeois (Peugeot 208 R2), Guillaume De Ridder et David Drieskens (Ford Fiesta R2), Frédéric Jamoulle (Skoda Fabia R2), Nicolas Damsin (Citroën C2-R2 Max), Didier Bosseloir (Honda Civic R3) ou encore Harry Hérion (Clio). Côté spectacle, le public pourra également compter sur les Ford Escort de Bob Kellen et Olivier Docquier.

Au niveau provincial, on retrouve également un deuxième classement tout aussi disputé, celui des divisions 1-2-3 où les pilotes évoluent obligatoirement en pneus de tourisme, plus économiques. Et ce n'est pas pour autant que la qualité y est moindre, que du contraire puisque Laurent Wilkin alignera une Peugeot 306 très affutée avec la victoire comme unique objectif. Logiquement, les meilleures Clio de Maxime Warlomont, Stéphane Boelens, David Schmetz, Patrick Grignet ou encore Michaël Henrard devraient suivre devant celles moins évoluées de Dany Bragard, Ali Chouaïbi (en duo avec Serge Minet), Olivier Martin et Christophe Ledent. Egalement bien équipés, Alain Daco (306), Dominique Genten (BMW 325i), Christophe Doeran (Citroën Saxo), Julien Delleuse et Frédéric François (Opel Corsa) feront partie des nombreux pilotes à vouloir se faire remarquer. De retour, Jean-François Nizet (Suzuki Swift de Castremanne) et Sébastien François (306) auront également à cœur de briller sur leur terre. Néanmoins, ils pourront bien se méfier des plus anciennes ou moins puissantes montures de Vincent Jottard (nouvelle Peugeot 106), Romain Delhez (Opel Kadett), Nicolas Devilers (Fiesta), Marc Delfosse et Bastien Rouard (Swift), Jérôme Linchamps, Cédric Blaise et Nicolas Vanderweerde (106). Pour ne citer qu’une partie des nombreuses surprises programmées…

Dernier classement attendu après deux boucles contrairement à trois pour les précédents, celui réservé aux historiques accueillera une dizaine de concurrents supplémentaires. Favorites, les Porsche 911 de Jacques Evrard et Marc François retrouveront la Ford Escort de Thierry de Latre du Bosqueau, les Opel de Loris De Sordi (Kadett), Romuald Thirion et Bernard Dor (Opel Ascona) ou encore la Citroën Visa de Jérémy Gatez.

Pour les plus impatients, rendez-vous samedi dès 14h au Terrain de Football de Marloie pour admirer toutes ces montures et leurs pilotes lors du contrôle technique. Le premier décompte sera donné le lendemain au départ de la spéciale du Gerni à 8h11. (com org / photos Loïc Nautet)

Rallye de la Famenne : Allart vs Van de WauwerRallye de la Famenne : Allart vs Van de WauwerRallye de la Famenne : Allart vs Van de Wauwer
Tag(s) : • Rallye be