Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Porsche GT3 Cup Challenge Benelux : 3 épreuves de très bon aloi

Après Francorchamps et Zandvoort, les pilotes du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux étaient invités pour leur troisième rendez-vous de la saison sur un troisième circuit ! Le lieu choisi ? Le célèbre TT circuit d’Assen, accueillant dans trois semaines à peine le planétaire Moto GP, la Moto 2 et la Moto 3. Ce week-end, la prestigieuse Coupe Porsche était l’invitée du “Dutch Power Pack Festival”.

De nouveaux noms
Par rapport au Trophée de la Pentecôte qui se déroula à Zandvoort, le Porsche GT3 Cup Challenge Benelux accueillait quelques nouveaux noms. A n’en point douter, le plus connu n’était autre que le Limbourgeois Xavier Maassen, spécialiste GT et… Porsche. A ses côtés, on saluait la présence de Tom Langeberg, Bob Wilwert et Jean-Michel Jérôme, enroulant leurs premiers mètres de course dans le cadre du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux. Paul van Splunteren n’allait pas pouvoir ajouter le moindre point à son total dans la mesure où le numéro trois dans la lutte au titre céda son volant au journaliste-pilote Sandor Van Es. Roger Hodenius, empêché, était remplacé par Mark Rooker.

Des détritus sur la piste
Au départ du premier sprint, Hunter Abbott avait bien calculé son coup en surprenant le poleman Sandor Van Es et prit immédiatement la poudre d’escampette par rapport à ses adversaires directs. Hélas, une crevaison eut raison de sa légitime ambition. “Il y avait beaucoup de détritus sur la piste provenant des courses précédentes. Mes pneus ont souffert et la pression n’était pas optimale mais je pensais que, sans prendre de risques inutiles, j’arriverais à atteindre le drapeau final. C’était une erreur…”, s’exclama le rapide Britannique à l’issue de la manche d’ouverture du week-end.

Débuts triomphants
Après Abbott, ce fut au tour de Van Es de dominer les débats. Mais il était dit que prendre la tête de cette épreuve n’offrait pas une garantie sur l’avenir puisque, dans le dernier tour, victime dupée par les détritus… toujours présents, Van Es dut se résoudre à renoncer. Egalement confronté à une crevaison, il partit en tête-à-queue à l’épingle. Et c’est ainsi que Rooker prit l’avantage en dernière instance et put, pour ses débuts, ramener un premier trophée à la maison. Première déclaration de l’heureux vainqueur surpris et surprenant: "Je n’avais évidemment pas songé à cette issue. J’ai… touché la voiture vendredi, j’ai eu mon premier contact avec une Porsche de course ce samedi matin et me voici en vainqueur quelques heures plus tard, c’est génial. Melroy Heemskerk m’a donné un maximum d’excellentes informations et, en une journée, j’ai pu améliorer mon temps au tour de cinq secondes." Le Luxembourgeois Carlos Rivas termina deuxième, tandis que Hunter Abbott, après un rapide pitstop, put encore gravir la troisième marche du podium dans la catégorie Pro.

Van Oost, le meilleur en Am
Olivier Van Oost fut le lauréat limpide de la classe Am. Il coupa même la ligne finale à la troisième place du classement général. Bob Wilwert termina deuxième de classe alors que Nicolas van Dierendonck compléta le podium Am. Dans la classe Club, la victoire revint au Français Philippe Richard.

Belle bataille pour le podium
Au départ du deuxième sprint, Jeffrey Van Hooydonk et Christiaan Frankenhout sont à couteaux tirés. Et, dans les premiers virages, ils sont surtout côte à côte. Le véloce Belge prend l’avantage lors de ce combat mais reste sous la pression de Frankenhout. Ce n’est qu’en fin de parcours que Van Hooydonk prend quelques mètres d’avance et assure sa victoire. “C’était très serré. Mon départ ne fut pas optimal mais, heureusement, j’ai pu conserver le leadership. Les chronos ont toujours été de belle facture, preuve que je me suis constamment battu pour scalper la victoire”, commenta Van Hooydonk sur le podium. Lors de la bagarre pour la deuxième place, Frankenhout “hérita” de Melroy Heemskerk et de Xavier Maassen, flanqués dans son pare-chocs arrière. Ici aussi, Heemskerk dut baisser pavillon à quelques encablures du but mais trouva Maassen sur sa route. Le combat, portière contre portière, fut homérique jusqu’à ce que Xavier, dans le dernier tour, soit victime d’une crevaison. Heemskerk expliqua : “J’ai opéré la soudure avec Christiaan mais j’ai perdu le contact lors du dépassement d’un pilote moins rapide. Après, j’ai fait des pieds et des mains pour résister à Xavier”, conclut l’heureux troisième. Bert Longin, après un drive through, suite à un départ volé, fit une belle remontée, couronnée par une quatrième place.

Mano a mano
Tom Langeberg et Olivier Van Oost ne laissèrent pas un mètre d’espace entre leurs bolides lors du mano a mano qui les opposa pour la victoire en classe Am. Langeberg donna longtemps l’impression d’attirer la victoire dans ses filets mais Van Oost détrôna le Hollandais en vue du but et prit le large. Nicolas van Dierendonck compléta le podium.

Cinquante minutes palpitantes
Dans la troisième course, celle de 50 minutes, avec d’éventuels changements de pilotes mais avec un arrêt au stand, obligatoire pour tous, le combat opposa tout d’abord Van Es et Abbott, alors que pour la troisième place, Maassen et Heemskerk ne laissaient pas filer le moindre centième de seconde. Après les pitstops, Van Hooydonk - il avait repris le volant des mains d’Abbott -, détenait une petite avance sur Frankenhout, désormais à la place de Van Es. Petit à petit, le Belge, toujours rapide, parvint à lâcher Frankenhout. Bientôt en troisième position, Rooker, qui venait de remplacer Heemskerk, signa une prestation solide, se défaisant de Rivas, monté à la place de Maassen. Lors de la phase finale, l’équipe Van Es/Frankenhout fut à nouveau touchée par des problèmes d’ordre pneumatique. Pendant ce temps, la paire belgo-britannique Van Hooydonk/Abbott construisait son succès sans chercher le dernier carat.

Week-end fantastique
“Peu après le départ, j’ai commis une erreur à cause de laquelle j’ai perdu le commandement de la course. Toutefois, grâce à un bon pitstop, nous nous sommes retrouvés devant”, commenta Abbott, complété par Van Hooydonk: “Au début, j’ai acquis un tempo élevé mais sur la fin, j’ai pu dérouler plutôt à l’aise.” Suite aux ennuis de Van Es/Frankenhout, l’escarcelle de Heemskerk et Rooker s’est parée de la deuxième place tandis que Rivas/Maassen prenaient possession de la troisième marche du podium. “Un week-end fantastique ! Marc remporte sa première course et ensemble, nous prenons la deuxième place. Super”, déclara le toujours enthousiaste Heemskerk. Grâce à un rythme constant, la quatrième place revint à Longin/Belien.

Et de trois pour Van Oost
La bagarre opposa Langeberg/Wilwert à Van Oost en classe Am. Mais le Belge, intraitable, s’en alla quérir sa troisième victoire du week-end. Après cinquante minutes, Van Dierendonck avait conquis la deuxième position, suivi par Langeberg/Wilwert. En classe Club, l’équipe Jérôme/Richard fut la première à croiser le finish.

Solidarité
Les invités du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux ne jouissent pas seulement du spectacle offert par des courses à suspense, ils sont aussi reçus en tant qu’invités de marque dans l’Hospitality GT3CCB. L’intérêt des concessionnaires pour le Porsche GT3 Cup Challenge Benelux est évident. Paul de Bue de “Porsche Centrum Groningen” a suivi les courses sur le circuit d’Assen de près et, visiblement, il en a bien profité. “Je suis très heureux de voir que la marque qui m’est à ce point familière peut proposer des courses aussi palpitantes. Les pilotes sont concernés par la bagarre de tous les instants mais sont surtout sensibles à la vocation Porsche, celle d’une marque qui se nourrit de la pureté de la compétition. Cela nous donne un sentiment fort de solidarité.” (com org)

Prochaines courses
Les prochaines courses du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux apparaissent au calendrier du 28 au 30 juin prochains lors de l’événement dédié aux 50 ans du circuit de Zolder.

Le classement au championnat :

Pro :
1. Jeffrey van Hooydonk (B) - DVB Racing
2. Hunter Abbott (UK) - DVB Racing
3. Melroy Heemskerk (NL) - NGT

Am :
1. Olivier Van Oost (B) - THEMS Racing by Powercars
2. Nicolas Vandierendonck (B) - THEMS Racing by Powercars
3. Sven Heyrowsky (DE) - Attempto Racing

Club :
1. Philippe Richard (FR) - Speedlover
2. Jean-Michel Jèrome (B) - Speedlover

Tag(s) : • Porsche GT3 Cup Benelux