Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

N'y allons pas par quatre chemins et si on choisit un break, c'est d'une part pour son volume, normalement, d'autre part pour sa ligne, bien souvent.

Le nouveau Honda Civic Tourer est à même de rallier tous les suffrages tant il se pose en référence de la catégorie, si pas de toutes les catégories.

Pour son retour, cette variante de carrosserie a disparu de la gamme en 2001, le constructeur s'est voulu pragmatique et dynamique.

Pragmatique dans ses cotes et formes. Dès l'ouverture du hayon, on sait d'emblée que le fonctionnel a été poussé à son paroxysme tout en se voulant agréable dans son usage. Et c'est là qu'elle défonce, je dis elle défonce, ses rivales et bien plus encore. Avec un minimum de 624 litres, Civic Tourer est tout simplement LA référence. Pour y parvenir, Honda a élaboré un train arrière aux suspensions spécifique qui lui a premis de gagner bien de la place en hauteur. Tout le secret réside là. Ce qui lui permet aussi d'offrir un plancher plat, des cloches de suspensions bien verticales et un seuil de chargement des plus avantageux avec une hauteur minimale de 56,5 cm !

Sa banquette fractionnée 60/40 lui permet à son usage maximum d'offrir un volume de... 1668 litres.

On va vite clore ce chapitre en citant ses 2 rivales directes que sont Toyota Auris Touring Sports et la future Seat Leon ST puisqu'une variante hybride fait ou fera partie de l'offre. La première est sa plus sérieuse concurrente même si elle lui rend 94 litres à son volume minimum (530), mais que 10 à son maximum (1658). Quant à la germano-ibérique, il lui manque respectivement 37 et... 198 litres. Décidément cette Civic Tourer a de l'ambition et d'offrir ce que l'on trouve dans le segment de 2 crans supérieurs puisqu'elle fait aussi bien si pas mieux qu'une BMW Série 5 par exemple (560 et 1670 litres) !

L'astuce a été de lui conférer un design qui cache ses mensurations autrement différentes que la compacte Civic dont elle est issue. La différence tenant essentiellement sur le porte-à-faux arrière qui s'allonge de 24 cm, 28,5 sur la Toyota et 27 sur la Seat, les designers ont joué très fin afin de lui conférer ce flanc aux lignes fuyantes et sportives. Revendiquant la même hauteur que la compact, 1,44 m, Civic Tourer se distingue avec cette 3e vitre au design cintré. Sa "griffe" est dûe à la chute de toit, mais aussi et c'est moins évident à voir, à la rehausse de la hauteur de porte arrière de 17 mm ce qui a permis de jouer sur l'épaulement de l'aile arrière. Et si de profil, on pouvait s'inquiéter du champ de vision arrière, une fois encore, Honda réagit en conséquence en dessinant une vitre de hayon redescendant le bandeau lumineux à une simple passerelle. De constater aussi que le design de ce hayon est taillé à serpette et de justifier une coupe au "carré".

Sous le capot, on trouvera le 1.6 i-DTEC à connotation écologique avec le label Earth Dreams Technology, mais aussi le sportif 1.8 i-VTEC couplé à une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique.

A découvrir à Francfort dans un mois. (source / photos Honda)

à lire également :

Toyota Auris Touring Sports

Seat Leon ST

Honda Civic Tourer : hall de stockage !Honda Civic Tourer : hall de stockage !Honda Civic Tourer : hall de stockage !
Honda Civic Tourer : hall de stockage !Honda Civic Tourer : hall de stockage !Honda Civic Tourer : hall de stockage !
Honda Civic Tourer : hall de stockage !
Tag(s) : • Honda • Francfort