Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Francfort : Opel Monza

Un concept est fait pour provoquer, réagir à l'envie ou en détestant. Monza n'est pas de ce dernier cas et fait déjà des envieux. Même si on va vite couper l'herbe sous le pied puisque son ouverture de porte en élytre est d'un coût industriel élevé, quoique en système d'ouverture Opel s'est montré audacieux et novateur, ne devrait pas être en production, tout le reste est dans le domaine de la réalité... potentielle.

A lire le style de la marque, on est dans une évolution douce sans être dans une révolution qui pourrait ressembler à un coup de force. Les traits généraux initiés par Insignia lors de sa sortie sont toujours là, même si le design se veut plus moderne, différencié dans ses dimensions et dans sa fluidité.

C'est là l'avantage d'un concept car Monza, avec ses 4,69 de long, se situe comme la berline moyenne, rôle joué de façon confidentielle chez nous par une Astra 3 volumes, c'est-à-dire berline à coffre. Quant à la hauteur, il n'y a rien de comparable car sa ligne racée n'est haute que de 1,31 m, soit 19 cm de moins. Par contre, elle embarque 130 litres de plus en volume de chargement que Astra à hayon, 30 de plus que la berline et fait carrément jeu égal d'avec Astra Break. Il est vrai aussi de constater que son interprétation s'apparente au Shooting Break d'une autre marque allemande.

Avec ce style bien posé, Monza se fait force en gardant le fameuse 'vigule' au niveau de la porte. Elle est même l'élément majeur qui apporte la puissance à un flanc très élancé et fuyant. De constater également que si l'avant marque une évolution du style, à l'arrière, les nouvelles optiques font merveille. Partiellement 'balafrées' par une lame chromée qui court tout le long supérieur des vitres, elles semblent autant se poser sur et supporter celle-ci. Du plus bel effet et à coup sûr, un des éléments à retenir pour les prochaines production. De plus, elles sont un signal fort de la technologie LED que va utiliser Opel. Monza ne compte pas moins de 18 sources lumineuses du genres pour l'éclairage du véhicule, toutes fonctions confondues.

Monza est aussi une porte sur l'avenir de l'autonomie de l'automobile avec ses systèmes « Car-to-Car » (communication entre véhicules) et « Car-to-X » (communication avec les infrastructures).

Sous le capot, on trouve un moteur électrique épaulé par un prolongateur d’autonomie au GNV (gaz naturel pour véhicules), évolution du système révolutionnaire monté sur Ampera. C’est le trois-cylindres 1.0 turbo SIDI de nouvelle génération qui se charge du rôle de prolongateur d’autonomie. Mais comme il le fait avec du gaz naturel au lieu de l’essence, l’empreinte CO2 est des plus basses et, pas indiqué dans le dossier de presse, devrait se situer sous la barre des... 25 g/ km ! (source / photos Opel)

à lire également :

Opel 1.0 SIDI Turbo... Un 3 qui marche fort !

Francfort : Opel Monza
Francfort : Opel Monza
Francfort : Opel MonzaFrancfort : Opel MonzaFrancfort : Opel Monza
Tag(s) : • Opel • Francfort • Concept car