Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À l'extinction des feux, Hamilton et Alonso s'élance dans l'ordre à l'assaut du premier virage. Derrière, Räikkönen ayant été plus lent à détente se fait passer par Massa qui se met ainsi 3e et doit résister à l'attaque de Rosberg. Le peloton suit et après toutes les échauffourées habituelles, les positions se stabilisent.

Parti lui aussi en pneus tendres, Webber décide de rentrer dès la fin du 1e tour. Il n'a rien à perdre puisque sa panne d'hier a été occasionnée par un débit de pompe à essence incorrecte et donc de se retrouver en panne d'essence. Sanctionné déjà de 5 places, le team en profitait pour changer boîte et autres petits réglages, permettant ainsi de partir de la pite lane. Du coup, c'est à nouveau dernier qu'il repart,mais avec l'avantage d'avoir déjà fait son changement obligatoire de type de gommes.

Bref, les monoplaces tournent et tournent encore et on assiste à une passe d'armes très virile entre di Resta et Sutil. Les équipiers du team Force India se touchent et le perdant est Sutil. Et cela ne semble pas être son jour puisque deux tours plus tard, Gutierrez freine un peu trop tard et de venir le percuter par l'arrière et de lui casser le support d'aileron. Pour le jeune pilote Wiliams-Renault, la sanction est immédiate puisqu'il arrache sa suspension. Heureusement, il poursuit tout droit dans l'échappatoire.

Hamilton est sous pression et même de plus en plus en difficulté avec ses pneus. Le DRS étant activé, il voit coup sur coup, il n'a même pas le temps de reprendre sa respiration, passer Alonso et Massa. Les deux Ferrari sont en tête !

Pendant ce temps, Grosjean, étant bien parti, s'offre le scalp de Rosberg. En gagnant son duel, le Français se retrouve 5e et à quelques encablures de son équipier Räikkönen. C'est aussi la période de passage au stand pour Vettel au 14e tour, Rosberg et bien d'autres. Sauf Button ! Parti pourtant en pneus medium, comme Vettel, il continue sa course. Même constat pour Hulkenberg, Sauber-Ferrari, qui étonnamment se retrouve leader du Grand Prix.

C'est très chaud entre Räikkönen et Pérez qui à la faveur de la stratégie de course pointe devant la Lotus. Le Finlandais se doit de perdre le moins de temps possible et d'attaquer là où c'est presque impossible. Mais il est tellement plus rapide. Le premier fermant la porte, Räikkönen se voit pousser dans le bas-côté, de monter sur le freins et de venir toucher l'arrière de la McLaren. Il perd un morceau de la pointe de son museau mais aussi les flaps droit de son aileron. Pas refroidit du tout, il remet le couvert et dès le tour suivant, de passer enfin le nouveau pilote McLaren. Pendant ce temps et progressivement, Vettel revient aux avant-postes et de prendre la tête de la course à l'approche de la mi-course.

Si on sourit de la situation, on peut se poser pas mal de question quand on voit Webber au ralenti alors qu'il venait de passer au stand suite à gros contact d'avec la Toro Rosso de Jean-Eric Vergne, mais aussi d'avoir une grosse altercation d'avec di Resta. C'est pourtant une conséquence d'une mauvaise manœuvre au stand qui l'oblige à abandonner car la fixation de la roue arrière droite le lâche et de perdre celle-ci à l'épingle. Encore heureux que ce soit à cet endroit et qu'il soit au ralenti car la roue traverse la piste de gauche à droite obligeant les autres pilotes d'éviter l'obstacle.

Cet incident oblige aussi la présentation des drapeaux jaune. Button et Grosjean ont semble-t-il usé trop tôt de leur DRS dans cette zone et de se voir mis sous investigation avec décision après le Grand Prix. Ils ne seront pas les seuls puisque Vettel, Webber, Raikkonen, Bottas et Ricciardo sans oublier Chilton sont mis à l'index pour la même raison. Il faut savoir que le système est toujours partiellement défaillant, problème récurant puisqu'il est là depuis le début de saison.

Petit à petit et malgré la stratégie décalée, c'est Alonso qui mène l'épreuve. Pointe à bonne distance, Vettel et Button, puis Räikkönen et Hamilton. Quel top 5 puisque nous avons là 5 champions du monde !

Reste la question finale : qui sera le vainqueur ? Car, ne l'oublions pas, la stratégie décalée est toujours d'actualité et la fin de course se promet d'être incertaine puisque Vettel et Button doivent encore chausser les pneus tendres. Et coup sur coup, à 6 tours de la fin, c'est le passage pour les deux pré-cités. Pour Vettel, désormais 4e, tout se passe bien. Par contre pour Button, c'est l'inverse et curieusement, il perd même du temps tant il a sur-exploité ses nouvelles gommes qui sont effectivement très vite efficace, mais qui se dégradent également tout aussi vite. C'est l'incertitude totale !

Alonso se voit gagner ce Grand Prix et garde un rythme élevé, même si logiquement Vettel fait le record du tour. Si il est installé confortablement, Räikkönen et Hamilton, en duel pour la seconde place, voient également Vettel revenir à grande enjambée. Il y a près de 4 s de différence au tour !

À la faveur d'une Carterham plus lente, celle de van der Garde, Vettel fait la jonction et de tenter le tout pour le tout. Hamilton tient tête et si Alonso gagne effectivement ce Grand Prix, une très belle victoire, Räikkönen met à nouveau le pied sur la 2e marche du podium, la dernière revenant finalement à Hamilton qui garde l'avantage sur Vettel. Ce dernier peut se mordre les doigts d'avoir trop insisté sur l'avant-dernier freinage. Button réalise le top 5, ce qui est presque logique au vu de la situation.

Presque mal récompensé de son départ, Massa termine finalement 6e avec un léger avantage sur Ricciardo qui aura été auteur d'une course exemplaire au volant de sa Toro Rosso-Ferrari. di Resta se classe 8e et permet ainsi à Force India de prendre quelques points, maigre consolation puisque les deux pilotes ont surtout raté la Q3. Il n'en aurait pas fallu beaucoup plus non plus pour voir le fond du top 10 basculé dans un camp ou dans l'autre. En attendant, Grosjean devra se contenter de la 9e place, laissant la suivante à Hulkenberg qui aura été en ce jour éphémère leader leader.

Résultat Grand Prix de Chine (source formula1)
Pos  Pilote Team  Trs Écart  Gril Pts
1 3 Fernando Alonso  Ferrari  56   3 25
2 7 Kimi Räikkönen  Lotus-Renault  56 +10.1 2 18
3 10 Lewis Hamilton  Mercedes  56 +12.3 1 15
4 1 Sebastian Vettel  Red Bull Racing-Renault  56 +12.5 9 12
5 5 Jenson Button  McLaren-Mercedes  56 +35.2 8 10
6 4 Felipe Massa  Ferrari  56 +40.8 5 8
7 19 Daniel Ricciardo  STR-Ferrari  56 +42.6 7 6
8 14 Paul di Resta  Force India-Mercedes  56 +51.0 11 4
9 8 Romain Grosjean  Lotus-Renault  56 +53.4 6 2
10 11 Nico Hulkenberg  Sauber-Ferrari  56 +56.5 10 1
11 6 Sergio Perez  McLaren-Mercedes  56 +1:03.8 12 0
12 18 Jean-Eric Vergne  STR-Ferrari  56 +1:12.6 15 0
13 17 Valtteri Bottas  Williams-Renault  56 +1:33.8 16 0
14 16 Pastor Maldonado  Williams-Renault  56 +1:35.4 14 0
15 22 Jules Bianchi  Marussia-Cosworth  55 +1 tr 18 0
16 20 Charles Pic  Caterham-Renault  55 +1 tr 20 0
17 23 Max Chilton  Marussia-Cosworth  55 +1 tr 19 0
18 21 Giedo van der Garde  Caterham-Renault  55 +1 tr 21 0
Ab  9 Nico Rosberg  Mercedes  21 +35 trs 4 0
Ab  2 Mark Webber  Red Bull Racing-Renault  15 +41 trs 22 0
Ab  15 Adrian Sutil  Force India-Mercedes  5 +51 trs 13 0
Ab  12 Esteban Gutierrez  Sauber-Ferrari  4 +52 trs 17 0
Tag(s) : • F1