Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que l'on apprécie le pilote ou pas, force est de reconnaître que l'Allemand l'a joué finement pour aller chercher la pole de ce Grand Prix du Canada qui s'annonce bien indécis quant à son déroulement et à son verdict.

Bien souvent en retrait, surtout au moment où il pleuvait et malgré tout en piste, Vettel a accumulé une multitude d'infos qui se sont avérées bien utiles pour la minute trente qu'à duré son tour.

Mais revenons à la Q1 qui s'est avéré être presque une loterie avec ses conditions changeantes. Trajectoire sèche d'un côté du circuit, trempée de l'autre, bien des pilotes ont été à la faute. Il fallait aussi savoir à quel moment sortir pour le bon chrono et de saisir l'opportunité de le faire. Un piège bien sûr dont ne sortiront pas de façon assez étonnante Grosjean et di Resta !

Le premier doit d'autant plus regretter la situation qu'il écope de 10 places de pénalités pour tous les accidents causés à Monaco et partira dernier. Le pilote Lotus n'y est vraiment pas cette saison et difficile de comprendre le cas puisqu'il nous avait fait jusqu'alors de très bonnes séances d'essais. Pour di Resta... C'est kif kif, pareil même chose ! La seule explication plausible, pour l'un et l'autre, est d'avoir misé sur des appuis moyens axant leur stratégie sur des conditions météo certes tristounettes, mais pas pluvieuses ou alors légèrement.

En Q2, trois autres pilotes vont faire les frais de la situation. Les deux pilotes McLaren sont out, à nouveau. De se dire aussi que les promesses d'une monoplace avant-gardiste et aux évolutions performantes ne sont finalement que du pipeau ! La MP-28 est ratée et à ce niveau, c'est le purgatoire pour un an. Tout n'est pas perdu, cette expérience sera bien utile pour 2014. En attendant...

La grosse déception est pour Massa. Il n'avait pas la voiture pour la pole, mais se devait d'être dans le top 10 au minimum. Raté et bien raté puisque se loupant au freinage de la chicane, il y avait déjà été sanctionné par un tout-droit à ce même endroit, il partait de travers et venait de tout son flanc taper la pile de pneus. La Ferrari perdait son aileron avant, cassait sa suspension avant gauche, mais protégeait le pilote.... C'est déjà ça !

Reste notre top 10. On l'a dit, Vettel à pas d'indien s'est approché de son but et l'a atteint. Le seul qui aurait pu aller le taquiner n'est autre que Hamilton. Le pilote Mercedes aime ses conditions et il a bien failli réussir. Il échoue cependant à 1/10e. Ce qui n'est tout compte fait pas si important puisque le poleman gagne à Montréal qu'une fois sur trois.

Et de revenir sur l'intrus.

Ok, il y a erreur sur la personne et la monoplace. Pas sur l'analyse. Pourtant, Sutil aurait pu, aurait du. Il se contentera de la 8e place parce qu'il n'a pas trouvé sa fenêtre. Il faut dire que tous les pilotes se sont lancés dans les 2 dernières minutes et même à 10 sur une piste de 4 km, cela ne va pas. D'ailleurs Alonso, 6e, sera aussi piégé, tout comme Räkkönen, 9e.

De la triplette d'intrus, on peut dire sans consteste que Valtteri Bottas est la révélation. Le pilote Williams-Renault était tout simplement en état de grâce et tout ça parce que justement sa monoplace correspond aux critères publiés pus tôt (à relire). D'ajouter aussi honnêtement son coup de volant car il renvoie son équipier, Pastor Maldonnado, à 1,5 s au bon moment en Q2. Une sacrée différence car en Q1, il lui collait déjà 1,3 s. C'est donc mérité. Mais de là à aller signer le 3e temps...

Sutil est bien là et confirme en quelque sorte le pronostic de votre rédacteur, donc, on ne peut qu'être à moitié surpris. On peut, comme lui, dans la même proportion déçu de ne pas le voir en meilleur position.

Le 3e homme de ce top 10 est Jean-Eric Vergne. Pour la seconde fois de suite, le Français entre dans ce top 10 et réalise un bon 7e temps. Il faut relativiser car malgré les qualités du pilote, à Monaco, il a bénéficié du tracé particulier du circuit, quant à Montréal, c'est la météo qui a joué partiellement en sa faveur.

Bon sang.... Que d'incertitudes. Voilà un GP à ne pas manquer.

 Qualifications (source FIAformula1)
 Pos Pilote Team Q1 Q2 Q3 Trs 
 1 1 Sebastian Vettel Red Bull Racing-Renault 1:22.318 1:28.166 1:25.425 25 
 2 10 Lewis Hamilton Mercedes 1:23.801 1:27.649 1:25.512 31 
 3 17 Valtteri Bottas Williams-Renault 1:23.446 1:28.419 1:25.897 30 
 4 9 Nico Rosberg Mercedes 1:23.840 1:28.420 1:26.008 32 
 5 2 Mark Webber Red Bull Racing-Renault 1:23.247 1:28.145 1:26.208 30 
 6 3 Fernando Alonso Ferrari 1:23.224 1:28.788 1:26.504 30 
 7 18 Jean-Eric Vergne STR-Ferrari 1:24.159 1:28.527 1:26.543 32 
 8 15 Adrian Sutil Force India-Mercedes 1:24.551 1:28.799 1:27.348 29 
 9 7 Kimi Räikkönen Lotus-Renault 1:24.451 1:28.667 1:27.432 32 
 10 19 Daniel Ricciardo STR-Ferrari 1:24.770 1:29.359 1:27.946 31 
 11 11 Nico Hulkenberg Sauber-Ferrari 1:23.899 1:29.435   22 
 12 6 Sergio Perez McLaren-Mercedes 1:24.176 1:29.761   23 
 13 16 Pastor Maldonado Williams-Renault 1:24.776 1:29.917   24 
 14 5 Jenson Button McLaren-Mercedes 1:24.021 1:30.068   22 
 15 12 Esteban Gutierrez Sauber-Ferrari 1:24.408 1:30.315   24 
 16 4 Felipe Massa Ferrari 1:23.735 1:30.354   20 
 17 14 Paul di Resta Force India-Mercedes 1:24.908     12 
 18 20 Charles Pic Caterham-Renault 1:25.626     10 
 19 8 Romain Grosjean Lotus-Renault 1:25.716     13 
 20 22 Jules Bianchi Marussia-Cosworth 1:26.508     12 
 21 23 Max Chilton Marussia-Cosworth 1:27.062     12 
 22 21 Giedo van der Garde Caterham-Renault 1:27.110     10 
Tag(s) : • F1