Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout le monde, et le premier intéressé, a été surpris par le verdict de 3e partie de qualification puisque Hamilton réalisait la pole dans les tous derniers instants. Et il est vrai, votre représentant, invité par Max25, était dans les tribunes du Raidillon, qu'à la vue de ce qui se passait en piste et au niveau de la météo locale, on était en extase à chaque info lâchée par le speaker. D'une part parce que le nom du poleman changeait à chaque fois, de l'autre parce le crachin se faisait plus présent selon la portion du circuit et cela pouvait avantager ou gêner le temps du pilote présent en cet endroit. La faute, si minime, fut-elle était donc synonyme de régression.

Vécu en live aussi l'incroyable explosion de "hourra" quand le verdict tombait et ceux-ci étaient bien plus nombreux que ceux exprimés pour Vettel. Il est vrai que les Anglais, les Finlandais, Kimi a une cote incroyable, sont présents en masse et bien plus expressifs.

Mais avec 2 et 3 dixièmes de boni sur le duo Vettel-Webber, cela ne garanti en rien la victoire. Hamilton a même fait preuve d'une certaine humilité car il n'y croyait pas. Il fallait donc beaucoup d'audace et un peu de chance.

Classé 4e, Rosberg n'a pas à se plaindre de son résultat. Le pilote Mercedes encadre ainsi les Red Bull et a une bonne carte à jouer. Mais celui qui a le droit de faire le bon coup, c'est Paul di Resta. On le sait, sa Force India apprécie les tracés rapides, et comme il a les capacités, le voilà en outsider de luxe pour réaliser le podium... pour peu que la stratégie et surtout les passages au stand se passent pour le mieux.

Bonne surprise aussi de revoir un Jenson Button si bien placé. Il est 6e, apprécie Francorchamps et aime la pluie. Le pilote McLaren est donc satisfait de sa prestation. Le team aussi puisqu'il a quand même vu Pérez resté barré en Q2 et lui de partir 13e !

Suivant, curieusement ce que l'on doit appeler les "déceptions" car Grosjean, Räikkönen, Alonso et Massa occupent respectivement la fin du top 10 à partir de la 7e place. Ils sont en duo, ce qui prouve bien que c'est la monoplace elle-même qui est en cause et qu'ils ne pouvait faire plus dans les conditions qu'ils ont connu.

Avec une météo très incertaine, le Grand Prix de Belgique s'annonce tout simplement somptueux. (photo Mercedes AMG Petronas)

 Qualifications (source FIAformula1)
 Pos Pilote Team Q1 Q2 Q3 Trs 
 1 10 Lewis Hamilton Mercedes 2:00.368 1:49.067 2:01.012 22 
 2 1 Sebastian Vettel Red Bull Racing-Renault 2:01.863 1:48.646 2:01.200 19 
 3 2 Mark Webber Red Bull Racing-Renault 2:01.597 1:48.641 2:01.325 20 
 4 9 Nico Rosberg Mercedes 2:01.099 1:48.552 2:02.251 20 
 5 14 Paul di Resta Force India-Mercedes 2:02.338 1:48.925 2:02.332 22 
 6 5 Jenson Button McLaren-Mercedes 2:01.301 1:48.641 2:03.075 21 
 7 8 Romain Grosjean Lotus-Renault 2:02.476 1:48.649 2:03.081 22 
 8 7 Kimi Räikkönen Lotus-Renault 2:01.151 1:48.296 2:03.390 22 
 9 3 Fernando Alonso Ferrari 2:00.190 1:48.309 2:03.482 21 
 10 4 Felipe Massa Ferrari 2:01.462 1:49.020 2:04.059 21 
 11 11 Nico Hulkenberg Sauber-Ferrari 2:01.712 1:49.088   17 
 12 15 Adrian Sutil Force India-Mercedes 2:02.749 1:49.103   17 
 13 6 Sergio Pérez McLaren-Mercedes 2:02.425 1:49.304   16 
 14 21 Giedo van der Garde Caterham-Renault 2:00.564 1:52.036   15 
 15 22 Jules Bianchi Marussia-Cosworth 2:02.110 1:52.563   16 
 16 23 Max Chilton Marussia-Cosworth 2:02.948 1:52.762   17 
 17 16 Pastor Maldonado Williams-Renault 2:03.072     10 
 18 18 Jean-Eric Vergne STR-Ferrari 2:03.300     10 
 19 19 Daniel Ricciardo STR-Ferrari 2:03.317     10 
 20 17 Valtteri Bottas Williams-Renault 2:03.432     10 
 21 12 Esteban Gutierrez Sauber-Ferrari 2:04.324     10 
 22 20 Charles Pic Caterham-Renault 2:07.384    
F1-Belgique : Hamilton s'étonne et surprend avec la pole
Tag(s) : • F1