Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est par une météo totalement fidèle à celle que nous connaissons depuis des semaines que le Geko Ypres Rallye 2013 a pris son envol ce vendredi 28 juin : maussade. Et le mot est faible ! Moralité, nous assistons à un festival de fautes, de sorties de route et de rebondissements. Non l’édition 2013 de l’épreuve flandrienne n’est pas monotone !

Un équipage semble toutefois passer au travers des nombreuses embûches qui parsèment le parcours concocté dans les alentours de la cité des chats, au demeurant unanimement apprécié : Loix-Miclotte (¦koda Fabia S2000). Et s’il n’a signé « que » 5 scratches sur 6 aujourd’hui, c’est parce qu’il peut – largement - se le permettre (en fait, la buée avait envahi le pare-brise en raison d’un souci de ventilation). Au terme de cette première journée, il compte en effet plus d’une minute et demi d’avance sur son plus proche rival. Il est vrai qu’il a été aidé en cela par les soucis de cardan rencontré par Breen-Nagle (Peugeot 207 S2000) sur le routier qui menait à la spéciale 5. Du coup, l’Irlandais recule au 4e rang, à près de 2’30’’. Bouffier-Vanneste (Peugeot 207 S2000) le remplace en 2e position et Paddon-Kennard (Ford Fiesta S2000) complète le podium provisoire. Remarquable sur ce parcours qu’il découvre, le pilote Symtech Racing est l’auteur du dernier scratch de la journée. Excusez du peu !

Derrière le top 4 tout a changé ! Cinquième après l’ES3, Sołowow-Rozwadowski (Ford Fiesta RRC) perd plus de 3 minutes sur l’ES5 (pare-brise embué) et se voit relégué au 9e rang. Grand bénéficiaire de ce deuxième tour, Aigner-Heigl (Subaru Impreza R4) passe de la 8e à la 5e place, suivi de Vanneste-Squedin (Peugeot 207 S2000) et Kobus-De Wild (Ford Fiesta S2000), séparés par 0’’4 ! Lefevere-Vangheluwe (Mitsubishi Lancer Evo X) reste 8e et Debackere-Cokelaere (Peugeot 207 S2000) complète le top 10, tout en menant la catégorie « Ladies ».

Et il n’y a pas que parmi les ténors que les choses se bousculent. Excellent jusque-là et leader en R2, Tidemand-Floene (Ford Fiesta) a concédé 50’’ sur Baugnet-Borguet (Peugeot 208 R2) au terme du second passage à Dikkebus ; ce dernier en a profité pour lui succéder en tête de la Classe 6. Il mène aussi en Junior. Second de Tidemand-Floene après l’ES3, Arellano-Arens (Ford Fiesta) a disparu des tablettes avec l’ES6. Moralité, Van Der Marel-Smart (Ford Fiesta) pointe au deuxième rang de la catégorie à 15’’4 de Baugnet-Borguet, Boon-Vanwinkelen (¦koda Fabia R2) aurait dû occuper la troisième marche temporaire du podium mais il écope d’une minute de pénalité, ce qui offre cette position à Heuninck-Geerlandt (Citroën C2 R2 Max).

Pyck-Lampaert (Mitsubishi Lancer Evo IX) mène, esseulé, la classe 3 ; il est 16e.

Bref, la deuxième boucle est loin d’avoir été une promenade de santé. Et à en croire la météo, ce ne sera pas mieux demain côté ciel, ce qui laisse augurer bon nombre d’autres surprises. Il restera près de 200 « bornes » à parcourir, autant dire que rien n’est fait. Tout est encore possible. Ypres reste Ypres et les faits de course peuvent encore être – très –nombreux. Certes Freddy Loix semble bien parti pour enfin décrocher son 8e succès à Ypres, mais d’ici là, son plus grand rival ne sera-t-il pas… lui-même ? Assurément, il lui faudra resté très concentré. (com / photo BFO-BRC)

Classement général (après ES6)

Pos Pilote Copilote Véhicule Dif 1e Dif pré
1 5 Loix F. Miclotte F. Skoda Fabia S2000  +0.0 +0.0
2 6 Bouffier B. Vanneste L. Peugeot 207 S2000  +1:36.2 +1:36.2
3 2 Paddon H. Kennard J. Ford Fiesta S2000  +2:09.0 +32.8
4 1 Breen C. Nagle P. Peugeot 207 S2000  +2:22.2 +13.2
5 8 Aigner A. Heigl J. Subaru Impreza Sti  +3:17.9 +55.7
6 21 Vanneste D. Squedin D. Peugeot 207 S2000  +3:46.9 +29.0
7 18 Kobus H. De Wild E. Ford Fiesta S2000  +3:47.3 +0.4
8 22 Lefevere A. Vangheluwe A. Mitsubishi Lancer Evo X +3:56.1 +8.8
9 4 Solowow M. Rozwadowski S. Ford Fiesta RRC +5:22.5 +1:26.4
10 16 Debackere M. Cokelaere C. Peugeot 207 S2000  +5:33.9 +11.4 
Entre aller chercher Loix et assurer les points en ERC, Bouffier va-t-il choisir la voix de la raison ?

Entre aller chercher Loix et assurer les points en ERC, Bouffier va-t-il choisir la voix de la raison ?

Tag(s) : • ERC • Rallye be