Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un challenge... et une réalité !

Les épreuves d’Endurance doivent leur existence à la présence des « Gentlemen Drivers ». Au cœur de l’European Le Mans Series,l’organisateur ACO perpétue la tradition avec la réglementation « AM ». Elle permet d’associer ces pilotes « amateur » à un ou plusieurs équipiers professionnels. Au cœur des équipes, week-end après week-end, ces « Gentlemen Drivers » mettent autant d’énergie et de volonté à se perfectionner que celles qu’ils investissent systématiquement dans la conduite de leurs brillantes carrières professionnelles.

Depuis le début de la saison, l’équipe technique de ProSpeed Competition focalise son attention pour permettre à François Perrodo de gravir les étapes menant à l’objectif : une place sur le podium dans la catégorie LM GTE. Quatrième lors du rendez-vous hongrois, l’équipage espère concrétiser à domicile, lors de la finale du championnat, disputée ce samedi 28 septembre sur le tracé du Castellet (FRA).

François Perrodo, associé au redoutable Emmanuel Collard, y bouclera sa première saison à l’échelon international. ProSpeed Competition laisse l’homme de la Porsche 911 GT3 RSR #75 évoquer ses sentiments à la veille de la finale de l’ELMS.

François, as-tu le sentiment d’avoir progressé ?
-« Ce n’est pas un sentiment, c’est une réalité. J’ai clairement progressé, aussi bien au contact de « Manu » que de l’équipe. L’opportunité de travailler de manière professionnelle dans une ambiance conviviale est ce que je recherchais. »

Tu as vécu une saison intense, alternant le pilotage de la Porsche 911 GT3-R et celui de la 911 GT3 RSR. A tes yeux, où réside la différence ?
-« Il n’y a pas photo, la 911 RSR (règlement technique GTE, ndlr) est une authentique voiture de compétition ! La GT3-R (règlement technique GT3, ndlr) jouit d’un châssis très prévenant et d’un système de freinage raffiné à l’extrême grâce, entre autres, à son ABS. Se battre au volant de la RSR, une voiture conçue pour les professionnels de la course, c’est autre chose. Cela rend vraiment son pilotage – et les progrès - beaucoup plus gratifiant. »

Quel est ton meilleur relais de la saison ?
-« Le départ que j’ai pris en Autriche, où je rends la voiture à Manu en quatrième position. Mais, chut, j’espère faire mieux encore au Castellet… »

Et le plus difficile ?
-« La Hongrie, assurément. Le circuit est tortueux, compliqué et la pluie n’a rien arrangé. Ce fut très difficile mais, dans de telles circonstance, on apprend toujours beaucoup. »

Idéalement, comment souhaiterais-tu poursuivre ta progression ?

-« Cela va dépendre de l’évolution des règles appliquées dans la catégorie « AM ». Les personnes en place ne doivent pas oublier que cette catégorie tient en place parce que nous, les pilotes « AM », nous répondons présents. Nous devons débuter quelque part et, à ce titre, nous revendiquons aussi le droit de progresser et de voir nos progrès récompensés, y compris médiatiquement ! L’année prochaine, j’évoluerai sans aucun doute avec Emmanuel Collard et, je l’espère, avec ProSpeed Competition. Le programme ? On le déterminera ensemble… en se fixant de nouveaux objectifs à atteindre ! » (com / photos ProSpeed Competition)

ELMS-3H Le Castellet : "Gentleman", une attitude pour progresser...ELMS-3H Le Castellet : "Gentleman", une attitude pour progresser...
Tag(s) : • Sport