Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Auteur de la majeure partie des meilleurs temps depuis hier soir à la Citadelle, Freddy Loix est, au soir de la première étape de ce 30e rallye de Wallonie, un leader d'autant plus heureux que sa Ford Focus WRC n'a connu aucun souci si ce n'est une crevaison en vue de l'arrivée de l'ES5 de Wartet. Si la même mésaventure est survenue, ensuite, dans l'ES...13 de Mohiville à François Duval, celui-ci y a perdu une minute pleine, ce qui peut laisser penser qu'il en est fini du suspense pour la victoire. Mais Loix dit ne pas encore penser à une 3e victoire en 3 courses: "Il y a encore une longue journée de course ce dimanche. Dire que c'est fait serait prématuré. Une petite erreur ou un mauvais choix de pneus et tout pourrait être remis en question..."

Provisoirement (?) 2e à la faveur des soucis de Duval, le Hollandais Dennis Kuipers a fourni jusqu'ici une splendide prestation en parvenant, à matériel égal (lui et Duval disposent d'une WRC 1.6 turbo face à la 2 litres de Loix), à garder sa Fiesta dans le sillage de la Mini dans les spéciales. Seul un souci de commande de boîte lui a fait perdre une vingtaine de secondes à mi-journée ! Il sera intéressant de voir, ce dimanche, si Kuipers peut résister à Duval, lequel ne se satisfera pas d'une 3e place finale...

Ces trois-là se sont rapidement mis hors d'atteinte du reste du peloton au sein duquel plusieurs autres WRC, les S2000 et les meilleures Gr.N se sont disputées les autres places du top 10. L'autre Hollandais, Bob De Jong, a essentiellement tenu la corde mais, toujours, sous la pression de ses poursuivants. Ce soir, il ne possède qu'un infime avantage sur les WRC de David Bonjean et Stéphane Lhonnay. Peu à l'aise au volant de sa Citroën C4 WRC et retardé par la mécanique, Philippe Stéveny figure beaucoup plus loin tandis que Benoît Allart a rangé sa Skoda Fabia WRC dès la première spéciale du jour (turbo cassé).

Si les places au pied du podium réserveront à coup sûr de beaux échanges ce dimanche, il en est de même juste derrière, Vincent Verschueren et Melissa Debackere se livrant une lutte acharnée pour le gain du S2000. Ici aussi, la journée de dimanche sera intéressante à suivre...

Princen (leader du Gr.N) à la poursuite des S2000 ?

Débarrassé de la menace d'Anthony Martin (turbo cassé) en Gr.N et comptant un avantage d'une minute et demie sur Olivier Collard, Kris Princen a pourtant, lui aussi, connu une alerte en fin de journée avec une fuite d'essence dans l'habitacle de sa Mitsubishi Evo10 et une pénalité pour pointage en retard. Sans cela, il serait sans doute devant les S2000, ce qu'il tentera peut-être de faire ce dimanche...

Tim Van Parijs est le leader du Gr.GT (dans lequel Guino Kenis a abandonné suite à une sérieuse sortie de route dans laquelle il s'est brisé les deux jambes et Francis Lejeune a été retardé par une sortie de route plus légère au volant de sa nouvelle Porsche 997 GT3).

Baugnet (crevaison) cède le flambeau à De Cecco en R2B

Si Caren Burton (R3) et Didier Vanwijnsberghe (Gr.H) sont de solides leaders dans leurs catégories, Xavier Baugnet qui faisait de même en classe 6 (R2B) a connu une grosse désillusion dans le dernier chrono en perdant près de deux minutes sur crevaison. « Demain, que vais-je faire? Je n'en sais rien. Quand on se bat à la seconde toute la journée, un tel retard est un coup de massue... », ne pouvait que constater celui qui avait dominé la catégorie depuis le départ. Ses trois poursuivants, Cédric De Cecco, Ghislain de Mévius (leader parmi les Juniors et qui devançait De Cecco avant de crever, lui aussi, en toute fin de journée) et Matthias Boon, ont pris le relais. Groupés en moins de 5 secondes, ils se disputeront sans doute la victoire ce dimanche, Arellano, Geusens et les autres étant plus ou moins distancés...

Parmi les autres retraits, on citera ceux de Hans Weijs Jr (VW Golf kit car, roue arrachée), Hubert Deferm (BMW M3, sortie de route), Herman Kobus (Ford Fiesta S2000, moteur) ou, encore, Chris Van Woensel (pont) ce qui permet à Stephan Hermann, très méritant au volant de sa Fiat Punto HGT de mener dans le Gr.M, plus de 2 minutes devant Prinzie !

Demain, les rescapés enchaîneront avec deux boucles de 4 spéciales dès 8h du matin et seront suivis par les 33 équipages qui disputeront l'épreuve du Critérium. (source Automobile Club Namur / photo PH)

Pos  No  Équipage Véhicule Diff
1 2 Loix / Miclotte Ford Focus WRC '08 (1 A8)  
2 1 Kuipers / Buysmans Ford Fiesta WRC (1 A8) +01:14.5
3 3 Duval / Leyh Mini JCW WRC (1 A8) +01:20.8
4 7 De Jong / Hagman Mitsubishi Lancer WRC '05 (1 A8) +03:38.3
5 5 Bonjean / Geerlandt Peugeot 307 WRC (1 A8) +03:44.0
6 6 Lhonnay / Denis Skoda Octavia WRC (1 A8)  +03:52.1
7 10 Verschueren / Prevot VW Polo S2000 (2 S2000) +04:36.1
8 8 Debackere / Cokelaere Peugeot 207 S2000 (2 S2000) +04:44.4
9 17 Princen / Segers Mitsubishi Lancer Evo 10 (3 N4) +04:58.1
10 15 Van Parijs / Heyndrickx Porsche 996 GT3 (4 GTP24) +05:43.6
BFO-BRC-Wallonie : Loix en route vers un parfait « 3 sur 3 » ?
Tag(s) : • Rallye be