Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BFO-BRC R2 : Première victoire pour Cédric De Cecco et DG Sport

En rallye, pas de décalaminage version Mc Mot’Heure mais, ça n’a pas empêché Cédric De Cecco et Jérôme Humblet d’enfumer la concurrence avec leur Peugeot 208 R2 ! Pour leur première course en championnat de Belgique, Cédric, Jérôme et surtout DG Sport, goutent déjà au doux parfum de la victoire ! Non sans frayeur, car l’équipe a eu chaud samedi matin.

Après la rupture de la pompe à eau sur les deux Peugeot 208 de l’équipe, les mécanos envisageaient le pire. Pourtant, ce problème n’a pas refroidi les ardeurs de Cédric qui a été exemplaire du premier au dernier kilomètre du rallye !

En plus de ce problème, Cédric a dû faire face à une concurrence plus que relevée. D’abord en observation, il a laissé Baugnet et De Mevius se disputer le haut du tableau en R2. Jamais distancé, il a haussé le rythme petit à petit pour mettre la pression sur ses adversaires. C’est d’abord Baugnet qui a commis une erreur en crevant dans la dernière spéciale du samedi. Grâce à ça, Cédric est passé en tête en devançant Matias Boon et Ghislain De Mevius d’à peine 5 secondes. De quoi augurer une bataille à couteau tiré dimanche et, ce fût le cas.

Le lendemain matin, Cédric a décidé d’enfoncer le clou en démarrant en trombe afin de mettre un coup au moral à ses adversaires. En signant les deux premiers scratchs du jour, il a obligé De Mevius et Boon à puiser dans leurs réserves. Dans la spéciale de Malonne, antépénultième tronçon du rallye, ces derniers sont tous les deux partis à la faute laissant Cédric seul en tête. «Ced» a roulé avec sa tête tout au long du rallye en prouvant qu’une intelligence de course valait peut-être mieux qu’une godasse de plomb. « Je suis ravi du résultat, raconte-t-il. C’est clair qu’on venait avec l’objectif de gagner, mais on savait aussi que la concurrence était très relevée. De plus, repasser d’une Gr N à la R2, c’est loin d’être facile. Là où il faut être précis et coulé en Gr N, il faut être agressif avec la Peugeot. Ça a pris un peu de temps, mais on peut être satisfait de notre «réadaptation». Grâce à cette victoire, on est clairement sur de bons rails pour viser le championnat. Je tiens à remercier tous mes partenaires et surtout l’équipe DG Sport. Cette équipe déploie d’énormes moyens pour nous mettre dans les meilleures conditions. Sans ce perfectionnisme, on ne peut pas prétendre au titre en fin de saison. On verra si on continue sur cette lancée à Bocholt dans trois semaines.»

Mickaël Bourgeois monte sur la troisième marche du podium du Challenge 208 R2 et termine 5e de la catégorie R2. Au fur et à mesure des kilomètres, l’équipage a haussé le rythme pour finir dans le rythme des leaders sur la fin du rallye. Il s’est même adjugé un meilleur temps dans le premier passage du Bois-de-Villers, une performance à signaler et un bon présage pour la suite de la saison. Pour son premier national, «Micka» a fait preuve d’une grande maturité du haut de ses 23 ans. Il n’a pas tenté le diable et a rallié l’arrivée sans problèmes. Lui aussi sera à Bocholt pour continuer sur sa lancée. (com / photo BFO-BRC)

Tag(s) : • Rallye be