Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BeTrophy 25 Hours: 95 voitures et une liste d’engagés très prometteuse…

C’est une tradition, le mois de juillet est placé sous le signe des épreuves de longue haleine à Spa-Francorchamps. Avant les 24 Heures réservées aux GT3, un autre double tour d‘horloge – avec bonus, ne l’oublions pas – occupera le haut de l’affiche les 13 et 14 juillet. La liste des engagés pour ces 25 Heures Be Trophy se complète en quantité comme en qualité et on attend nonante-cinq équipages au départ. Trois tendances se dessinent : le succès incontestable de la nouvelle Be Cox Evo3, le retour de nombreux anciens et l’arrivée en force de concurrents étrangers. Voyons cela dans l’ordre.

L’Evo3 a la cote

Plusieurs formations emboîtent le pas aux teams qui ont opté depuis le début de saison pour l’Evo3, la nouvelle déclinaison de la Be Cox (moteur 2.0 atmo, boîte séquentielle). L’activité est donc fébrile dans les ateliers pour livrer en temps et en heure les kits de transformation.

Parmi les nouveaux adeptes de l’Evo3 – qui représente le tiers du plateau –, on pointe notamment la puissante équipe française SKR qui présente pas moins de six voitures ! Rayon pilotes, SKR sort l’artillerie lourde avec de nombreux spécialistes de la Be Cox comme Sébastien Giltaire, les frères Gurdjian (Alexis, Carl et Stanislas), Franco Lemma, Romano Ricci, Erwin Creed, Nicolas Melin, Jean Bignalet, Gérard Arbaud et consorts.

Les grands retours

D’autres experts ès Be Cox optent également pour l’Evo3 et attendent avec impatience de « redécouvrir » une auto dont ils – et elle – croyaient pourtant avoir exploré toutes les facettes.

Dans ce groupe, on pointe plusieurs anciens vainqueurs des 25 Heures, emmenés par l’équipe Racing Club Partners qui réunit Nathalie Maillet, Frank Pelle, Peter Van den Bosch, Christophe de Fierlant et Nicolas De Keijser. Autres ex-lauréats, Patrick Van Impe et Benoît Dupassage feront cause commune avec Franck Radet et le journaliste Benoît Galand sur l’Evo3 ASH-PVI.

Par ailleurs, cette édition 2013 accueille plusieurs personnalités ayant marqué l’histoire du sport automobile belge. Malgré un agenda chargé, Marc Duez a trouvé le temps de s’inscrire sur la seconde Evo3 du Colson Racing qu’il partagera notamment avec le patron de la Pit-Brasserie du circuit Fabien Mossay et le motard Frédéric Crosset, l’un des meilleurs acrobates sur deux roues qu’ait connu notre petit pays.

Outre Vincent Vosse qui semble préparer un coup fumant, un certain… Michel De Deyne rejoindra Benjamin Bailly, Jack Abrams, John Culliford et Lionel Vandercam sur la Be Cox n°63 LVR qui roulera pour les associations CAP 48, Make a Wish et Wings for Life. Multiple champion de Belgique Tourisme à la grande époque, Michel De Deyne revient dans le paddock pour le plaisir mais une fois au volant, nul doute qu’il se prendra au jeu…

A l’assaut des Belges

On l’a dit, l’équipe française SKR débarquera en force lors des 25 Heures. Mais elle ne sera pas seule à monter à l’assaut de la « forteresse belge ». La délégation tricolore comptera aussi en ses rangs des concurrents aussi affûtés que le Defournoux Racing, Coyote et autres Partim&Selection.

Grands fans de Spa-Francorchamps et de Be Cox, les Anglais traverseront le Channel avec la ferme intention de dynamiter la course. Favoris en Evo1 et également présents en Evo2, les représentants de « sa gracieuse majesté » viseront les places d’honneur ; un objectif parfaitement dans les cordes de spécialistes du niveau de Paul Rose, Nigel Greensall, Phil Keen et autres Ben Beighton.

Les 25 Heures ne seraient pas les 25 Heures sans les formations italiennes, régulièrement aux avant-postes grâce à des pilotes au tempérament… méditerranéen. Là aussi, on retrouve de nombreux « clients » comme Luca Magnoni, Matteo Cressoni, Claudio Cappelli et Alberto Bergamaschi. Les formations transalpines excellent par ailleurs dans l’art de créer la surprise en invitant en dernière minute de vrais sprinters capables de se hisser d’emblée aux avant-postes. On a vu par le passé un certain Andrea Piccini au volant d’une Be Cox. Qui sait si une autre « pointure » ne débarquera pas in extremis, peut-être pour préparer les 24 Heures ?

Venus de loin

C’est précisément un team italien, le GDL Racing, qui confiera la Be Cox n°228 à un quatuor de globe-trotters australiens multipliant les expériences sur des circuits prestigieux aux quatre coins de la planète. Malcolm et Brett Niall, Mark Pilatti et Diavanini Simon se sont déjà produits à Spa-Francorchamps au volant d’une SEAT Leon Supercopa et ils y reviennent sur une Be Cox Evo2.

D’autres pilotes viennent de loin, comme les Américains Charles Putman et Charles Espenlaub associés sous le pavillon MPM Racing au véloce Néerlandais Xavier Maasen. Par ailleurs, sept Croates ont décidé de célébrer l’entrée de leur pays dans l’Union Européenne de manière originale, en découvrant le Be Trophy sur une Evo3 alignée par MTE.

Encore des surprises

On le voit, le peloton réuni pour ces 25 Heures a très belle allure… et nous n’avons évoqué ici que quelques têtes de série, venues souvent de l’étranger. Mais la lutte pour la victoire concernera aussi de très nombreux équipages belgo-belges affûtés. Nous y reviendrons tout prochainement, comme nous évoquerons plusieurs noms très connus qui s’ajouteront à la liste d’ici le contrôle technique. Qu’on se le dise, il y aura de bonnes surprises ! (com Kronos Events Be Trophy / photos Letihon)

BeTrophy 25 Hours: 95 voitures et une liste d’engagés très prometteuse…BeTrophy 25 Hours: 95 voitures et une liste d’engagés très prometteuse…
Tag(s) : • Be Trophy