Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est sous un soleil de plomb que le départ de la 65e édition des Total 24h de Spa s'est donné.

Mais c'est pour une toute autre raison que celui-ci a été le théâtre d'un incident qui aurait pu être le "big one" ou le "strike" dans le peloton puisque le Ferrari de Guidi, seconde sur la grille de départ, aborde le Raidillon pratiquement côte à côte de l'Aston Martin de Mücke. Oubliant très certainement qu'il n'y a qu'une trajectoire en cet endroit, la 358 Italia bleue partait effectuait un 360° devant un peloton compacte. Si Götz monte sur les freins de sa Mercedes SLS AMG #84 pour l'éviter alors que Catsburg coupe la trajectoire et passe à gauche du bolide en perdition.

C'est un véritable qui se passe car si celui-ci revient sur la trajectoire, il n'y a aucun accrochage et tout le monde passe "pratiquement" sans encombre si ce n'est de perdre ou gagner des places.

Comme de coutume, ce premier tour est un peu chaud et de voir une McLaren en perdition dans le pif paf.

Mais ce n'est qu'un prémisse de ce qui va imposer la montée en piste des 2 safetycars. Et c'est à nouveau au Raidillon que l'attention se porte puisque dans un crissement de pneus qui crient leur souffrance la Nissan GT-R #32 vient se fracasser dans la pile de pneus. Seul en cause, Buncombe n'y peut vraiment rien car c'est la biellette du triangle supérieur de sa suspension arrière gauche, alors à son appui maximum dans la cuvette de l'Eau Rouge qui vient de céder. Immédiatement, la GT-R se met en travers, la roue se couche presque sous la voiture, la soulève et finit sa course en rebondissant dans les pneus. C'est le premier abandon.

Parmi les voitures de tête, seule la Mercedes #84 est rentrée pour ravitailler pendant l'intervention des commissaires. Un ravitaillement décalé donc et qui changera peut-être bien la donne quant tous auront opéré à celui-ci. Réponse après 1h25 de course.

Tag(s) : • BES 24h Spa