Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si la chance n’avait pas été de leur côté en début de saison, Frédéric Bouvy, Nicolas Jussy et Cédric Bollen ont joliment inversé la tendance à l’occasion des 8 Heures de Mettet qui marquaient la reprise en Be Trophy : les sociétaires du Kottage Team Allure ont en effet signé un parcours sans faute pour l’emporter avec plus de 5 tours d’avance. Les leaders du championnat ayant été contraints à l’abandon, la course au titre est relancée après cette étape namuroise.

Un coup d’œil sur les classements intermédiaires vaut tous les commentaires : si l’on excepte le point après 5 heures de ronde où la Be Cox Evo3 n°19 du Colson Racing apparaît en tête, on retrouve toujours la voiture du Kottage Team Allure au faîte de la hiérarchie ; et encore cet intermède s’explique-t-il aisément par un ravitaillement un peu décalé qui a permis à Michel Simul-Philippe Crosset-Eric Gressens-Armand Fumal de s’installer furtivement au commandement.

Pour le reste, ces 8 Heures de Mettet ont été clairement dominées par Frédéric Bouvy, Nicolas Jussy et Cédric Bollen, impeccables de bout en bout au volant d’une Be Cox Evo3 n’ayant pas connu le moindre souci. Dès les essais qualificatifs, les trois hommes ont affirmé leurs prétentions en s’adjugeant la pole. Et en course, leur suprématie n’a jamais été mise en doute, « Fred Kottage » ajoutant à son tableau de chasse un impressionnant record du tour en 1’16’’040. Se montrant les plus constants parmi les équipages de pointe, les pilotes de la Be Cox blanche à parements rouges ont creusé régulièrement l’écart et l’ont emporté avec 5 tours d’avance ; voilà qui en dit long sur leur performance !

Groupe de chasse

Derrière ces autoritaires meneurs, une belle explication a opposé la plupart des autres cadors. Dans ce peloton de « furieux », les leaders du championnat Michel Simul-Philippe Crosset-Eric Gressens-Armand Fumal (Colson Racing) croisaient le fer avec Benoît Visnovsky-Arthur Tanghe-Didier Van Dalen (Delahaye Racing 4 All), Pierre Piron-Marc Lognard-Manu Nava-Alain Delrez (Astur Car) et Rainer Weisshaupt-François Godard-Sébastien Ryhon-Rob Krueger (AC Motorsport 1), rejoints par des « invités surprises » bien décidés à brouiller les cartes, Lorenzo Donniacuo-Jurgen Gulicher-Laurent Stassin-François Verbist (sur la seconde Evo3 du Colson Racing) et Philippe Willems-Edouard De Braekeleer-Matthieu De Robiano-Martin Leburton-Grégory Paisse (au volant de l’Evo2 de Leader Racing Events).

Manquaient hélas dans ce groupe de chasse François Bouillon-Philippe Thewissen-Stefaan Tavernier (McDonald’s Racing), Yannick Hoogaars-Patrick Abrams-Arnaud Quédé (Arhs-AC Motorsport), Alexandre Viron-Laurent Richard-Stéphane Lémeret (Delahaye-Rétrodor) et Guillaume Mondron-Bernard de Saint-Hubert-Thierry de Latre du Bosqueau-Jean-Pierre Mondron-Thierry Van Dalen (Kronos for Fun) retardés en début de course par des soucis mécaniques (cardans, notamment).

Coups de théâtre

Au fil des heures, la situation n’a évolué qu’au gré des ravitaillements. Mais alors qu’on se dirigeait vers un sprint somptueux pour la 2e place, le moteur de la Be Cox du Colson Racing donnait des signes de faiblesse et finissait par rendre l’âme à moins de 90 minutes de l’arrivée. Trois quarts d’heure plus tard, c’était au tour de la voiture d’Astur Car de quitter la scène, châssis touché après un accrochage avec sa rivale d’AC Motorsport 1.

Ces incidents profitaient aux outsiders Lorenzo Donniacuo-Jurgen Gulicher-Laurent Stassin-François Verbist (Colson Racing 2) et Philippe Willems-Edouard De Braekeleer-Matthieu De Robiano-Martin Leburton-Grégory Paisse (Leader Racing Events) qui s’expliquaient avec un bel enthousiasme pour la troisième marche du podium derrière Fred Bouvy-Nicolas Jussy-Cédric Bollen (Kottage Team Allure) et Benoît Visnovsky-Arthur Tanghe-Didier Van Dalen (Delahaye Racing 4 All).

Evo2 et Be Twin à l’honneur

Malgré un stop and go (répartition inégale des relais entre les pilotes…), Lorenzo Donniacuo et ses comparses gardaient l’avantage sur leurs rivaux dont la prestation 5 étoiles était cependant ponctuée par la victoire en catégorie Evo2. On pointait ensuite les deux équipages AC Motorsport – Rainer Weisshaupt-François Godard-Sébastien Ryhon-Rob Krueger et Yannick Hoogaars-Patrick Abrams-Arnaud Quédé bien revenus après leurs soucis de cardan – devant… Baudouin de Liedekerke-Alain Jadot-Charles-Bernard Heger (TML Racing), lauréats en Be Twin au terme d’une course parfaite.

Jusqu’au bout pourtant, ils avaient dû surveiller leurs concurrents directs en Be Twin, Alain Dupont-Michel Koning-Philippe Fisette-Arnaud Quédé (CBRS-AC Motorsport) et Stéphane Lémeret-Alain Vercammen-Miguel Coppieters (Car Pass-LRE by DRT), qui précédaient Alexandre Viron-Laurent Richard-Stéphane Lémeret (Delahaye Rétrodor) et Maxime Debersaques-Yves Debersaques-Daan De Schepper (DDS Racing), vainqueurs en Evo1.

Au championnat, l’équipage de pointe du Colson Racing garde l’avantage avec 309 points (268 si on décompte son plus mauvais résultat) mais le trio du Delahaye Racing 4 All réduit nettement l’écart (287 // 243) tandis que les vainqueurs des 8 Heures de Mettet reviennent aussi dans le parcours (281,5 // 241,5). Voilà qui promet d’ultimes confrontations animées ! (com Kronos Events / photos J Letihon)

Classement final : 1. Bouvy-Jussy-Bollen (Kottage Team Allure) 338 tours ; 2. Visnovsky-Tanghe-D. Van Dalen (Delahaye Racing 4 All) à 5 tours ; 3. Donniacuo-Gulicher-Stassin-Verbist (Colson Racing 2) à 9 tours ; 4. Willems-De Braekeleer-De Robiano-Leburton-Paisse (Leader Racing Events), vainqueurs en Evo2 ; 5. Weisshaupt-Godard-Ryhon-Krueger (AC Motorsport 1) à 17 tours ; 6. Hoogaars-Abrams-Quédé (Arhs AC Motorsport) ; 7. de Liedekerke-Jadot-Heger (TML Racing) à 25 tours, vainqueurs en Be Twin ; 8. Dupont-Koning-Fisette-Quédé (CBRS-AC Motorsport) à 27 tours ; 9. Lémeret-Vercammen-Coppieters (Car Pass-LRE by DRT) à 28 tours ; 10. Viron-Richard-Lémeret (Delahaye Rétrodor) à 29 tours ; 11. Debersaques-Debersaques-De Schepper (DDS Racing), vainqueurs en Evo1 ; etc.

Championnat : 1. Colson Racing 309 pts ; 2. Delahaye Racing 4 All 287 ; 3. Kottage Allure Team 281,5 ; 4. McDonald’s Racing 251 ; 5. AC Motorsport 1 229 ; etc.

Be-Trophy - 8h de Mettet : Parcours sans faute pour Bouvy-Jussy-BollenBe-Trophy - 8h de Mettet : Parcours sans faute pour Bouvy-Jussy-BollenBe-Trophy - 8h de Mettet : Parcours sans faute pour Bouvy-Jussy-Bollen
Tag(s) : • Be Trophy