Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mardi 21 Février 2012

“Je ne veux plus entendre parler des Legend Boucles de Spa’ lance Pierre Delettre. “Il faut bien se rendre compte que le rallye n’a plus le droit à l’erreur. Quand le public se montre indiscipliné, il faut impérativement annuler l’étape. Ce qui m’a le plus déçu, samedi, c’est de constater que les fauteurs de troubles sont des gens du métier. Des cameramen, des journalistes, un pilote qui a fréquenté le championnat du monde, un team-manager de WRC. Ils devraient montrer l’exemple, se placer dans des endroits sécurisés et ils font tout le contraire. ”

Plus de Legend Boucles de Spa? Pierre Delettre est aussi connu pour sa connaissance du rallye et du circuit que ses coups de gueule et la versatilité de ses décisions...

Un an plus tard

On ne peut pas dire que ce soit les mêmes causes qui sont à l'origine d'une matinée catastrophe. On peut même dire qu'il y a eu du progrès et il faut que le média que nous sommes, mais si certains considèrent les blogs comme des espaces d'expressions d'amateurs avertis ou pas, voire des profiteurs, le disent.

Par contre, et personnellement je sais de quoi je parle, je suis tout à fait d'accord avec Pierre Delettre, pour dire si les jaloux et ceux du milieu veulent « casser » une épreuve, ils ont vite fait de le faire.

Alors de porter un regard critique sur la spéciale 2, au lieu dit des « Poubelles ».

Arrivé avec un certain temps d'avance, on a pu remonter la file de voiture, parquée uniquement sur un côté de la chaussée, jusqu'à la caravane des commissaires, d'y faire demi-tour et de s'aligner ainsi pour repartir plus facilement. Nous sommes à tout casser 40 spectateurs. Le plus intelligent aura été le conducteur de ce Ford Ranger qui ira se mettre dans la prairie et en zone sécurisée. Nous ne pouvons que le remercier car en toute sympathie, il nous autorisera à monter dans la benne afin de planter la caméra et de de nous offrir ainsi un point de vue exceptionnel sur le S des  « Poubelles ».

hebergeur d'image

Réglages faits, on prend la température du public qui ne cesse de s'ammasser partout où c'est autorisé. Il est discipliné et cela fait plaisir à voir. En attendant le passage des voitures, certains ont pourtant déjà la chope au bec, font des bonhommes de neige ou éclater des pétards.

Un homme tombe et quelques personnes veulent l'aider à se relever. On le voit trembler de tout son corps. Zut, c'est une crise d'épilepsie. Cela s'agite et de crier vers les commissaires pour demander une ambulance.

hebergeur d'image

Humilité d'un héros

L'appel est entendu et de voir les commissaires du premier virage et sa collège de la caravane venir porter assistance à la personne. C'est ce garçon qui arrivera à calmer la personne, l'empêcher de s'étouffer et de rester près de lui jusqu'à l'arrivée de l'ambulance.

Merci Ludovic

Le grand bordel

Alors que la personne est entre la vie et la mort, même si son été est stabilisé, les remarques fusent quant à l'intervention des secours. C'est alors que la commissaire fait part du fait que l'ambulance n'arrive pas à venir jusqu'à eux parce qu'il y a des voitures qui gênent. Chose que l'on constatera à notre départ car on n'avait que 5 cm de chaque côté avec notre Corsa. Eh oui le Ford Ranger n'était pas le nôtre et même si certains nous ont fait comprendre de conduire la personne en bas, on ne serait pas passé non plus. tout cela dû à l'indiscipline des spectateurs venus à cette même spéciale. Mais aussi à celui de l'organisateur qui aurait dû mettre des panneaux d'interdiction de stationner. Même la police présente en début d'accès n'a pu faire bouger les gens.

Conséquence, l'ambulance a dû faire le tour complet par Basse-Bodeux et de venir dans le sens de la spéciale pour venir au chevet de la personne. Sauf que, de façon étonnante, au lieu de prendre à droite vers l'arrivée, elle repart pour faire une 2e boucle tout comme le feront les participants de l'épreuve. Les ambulanciers, ont-ils seulement pris connaissance du plan de sécurité qui est imposé à toutes épreuves en Belgique ? Savent-ils lire le plan et leur a-t-on bien indiqué le lieu ?

Des manquement incroyables et incompréhensibles. Que de temps perdu à cause de chacun de nous et d'imposer la neutralisation de l'épreuve alors que l'évacuation aurait pu se faire par la route d'accès public.

C'est d'autant plus, avec le recul d'une nuit de repos, honteux de remettre ça uniquement sur le dos du public. Les premiers à être en manquement sont bien l'organisateur qui n'a pas mis de panneaux d'interdiction, de barrières et de contrôleurs dès l'entrée de cette route d'accès, aux autorités compétentes de ne pas avoir imposé la présence de ces même panneaux le temps d'une journée.

hebergeur d'image

De rejoindre cependant les pensées de Pierre Delettre sur l'indiscipline du public et le peu de considération de celui-ci envers les commissaires car, juste dans l'axe du premier virage des « Poubelles », dans l'échappatoire. Je n'y étais plus. Les vidéos de certains spectateurs le prouvent à suffisance... Dès lors difficile de savoir si les voitures triple, double et « zéro » ont fait leur travail en demandant au public d'évacuer cette zone. Toujours est-il que le humble héros du matin n'a rien pu faire contre la masse et de se retrouver lui aussi en première ligne d'un accident potentiel.

Rien n'est simple aujourd'hui et tout le monde s'en fout ! Du respect, on s'en bat les... aujourd'hui car on se croit tout permis et l'individualisme a pris le pas sur l'intérêt de la communauté.

Mais que le public du sport automobile soit désormais bien conscient qu'un jour les mesures imposées par la loi seront tellement restrictives que le rallye se déroulera à huis clos ou disparaîtra à tout jamais. Il y déjà assez d'autophobes comme ça que pour leur donner du grain à moudre ou raison !

Tag(s) : • Auto - Ancêtre