Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déjà les premières photos nous avaient surpris. Le visuel est encore plus flagrant et l'inspiration BMW Série 3 au niveau du capot avant et des blocs optiques, de la Volkswagen Passat au niveau du montant C, du tableau de bord de Volkswagen Jetta... Bref, on vois où s'est inspirée la nouvelle marque chinoise.

hebergeur d'image

Une marque qui ambitionne puisque dans la foulée de la berline 3, rien que le nom est une ode à la qualité BMW, un plagiat pour d'autres, trônaient également le crossover hybride et la break !

hebergeur d'image

L'ambition est donc dévorante et sous le capot de trouver un 4 cylindres de 1,6 litre essence. Dans sa version atmosphérique, il développe 92 kW (126 ch) pour 115 kW (156 ch) lorsqu'il reçoit l'apport du turbo. La transmission se fait via une boîte manuelle à 6 rapports, mais en option, une boîte à double embrayage sera proposée.

Longue de 4,60 m et avec son empattement de 2,70 m, Qoros 3 se pose en rivale crédible vu la finition et la qualité de montage aux productions allemandes qu'elle vise.

hebergeur d'image

hebergeur d'image

En fait, l'histoire de cette  marque sera similaire à celle des constructeurs japonais dans les années 70 où le protectionnisme était de loi. Le dénigrement aussi. On en a bien ri à l'époque, mais regardez où ils en sont aujourd'hui. La future génération acceptera de rouler dans une berline de classe, où à l'apparence, il faut encore voir ce que vaut Q3 sur la route, du low cost n'est pas un frein à l'achat. Si Qoros tient la barre des 20.000 euros qu'ils se fixés... Il y a de quoi avoir des surprises. Tout récemment, on rigolait aussi de Dacia... et pourtant ! (photos P Hayot)

Tag(s) : • Nouveauté • Genève