Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a un an Marc Goossens terminait 9ème à Road America deuxième participation de la Viper du SRT Motorsports après des débuts encourageants à Mid-Ohio. 365 jours plus tard le pilote belge associé à Dominik Farnbacher décroche une splendide victoire en GT mais il s’en est fallu de quelques gouttes d’essence et un drapeau jaune salvateur provoqué par Jan Heylen dont la Porsche du Robust Energy JDX Racing est sortie de la route. Pour Marc Goossens en pleure lorsqu’il franchit la ligne d’arrivée, ce succès est la récompense d’une fidélité qui remonte à plusieurs années à Bill Riley, qui a toujours mené à bien les programmes qu’il avait initié aidé par Goossens reconnu comme l’un des meilleurs metteurs au point en endurance. A l’arrivée notre compatriote troisième du championnat à cinq points seulement du leader qui venait d’écrire l’un des chef-d’œuvre de sa carrière dimanche en fin de soirée en Belgique raconte : «Les gars quelle course » ! exulte Marc. «Nous avons fait un pari sur le carburant. Nous devions à la fois le conserver et continuer à attaquer. Ce n’est un secret pour personne, le dernier drapeau jaune fut une bénédiction, nous étions très juste en consommation ».

« Je tiens à remercier Ralph Gilles, Beth Paretta, Gary Johnson, Matt Bejnarowicz et Bill Riley d’avoir construit une aussi bonne voiture. Nous ne rentrons pas seulement dans l’histoire comme la première formation à décrocher la victoire pour Viper en American Le Mans Series, depuis le doublé d’Adelaïde en 2000. Ne perdons surtout pas de vue que nous n’en sommes qu’à notre deuxième participation à Road America où nous fêtions la première année d’existence du programme Viper. Super week-end, grande course ». Conclut le pilote de la 91.

Battus après un restart d’anthologie de « The Goose », Les Corvette de Garcia Magnussen et Gavin Milner ont dû se contenter des médailles d’argent et de bronze. Pour sa 500ème course associé à notre compatriote Maxime Martin, Bill Auberlen a dû se contenter de la sixième place au volant de sa BMW Z4. Troisième belge au départ, Jan Heylen associé à Mike Hedlound Troisième des qualifications a été contraint à l’abandon sur sortie de route alors qu’il occupait la cinquième place en GTC. Quant à la victoire finale elle est signée par la HPD du Muscle Milk Motorsports aux mains de Lukas Luhr et Klaus Graf. (com Patrick Six)

à lire également

ALMS : Goossens, le point un an plus tard

Résultat final (source ALMS)
Pos Cat Equipage Team Ecart
1 P1 Graf/Luhr Pickett HPD  
2 P1 Burgess/McMurry Dyson Lola-Mazda +0.306
3 PC Junqueira/Ende RSR FLM +19.788
4 PC Marcelli/Cumming BAR1 FLM +29.809
5 P1 Meyrick/Legge DeltaWing +30.258
6 P2 Tucker/Pagenaud Level 5 HPD +32.650
7 P2 Sharp/Cosmo Extreme Speed HPD +34.882
8 P2 Tucker/Franchitti/Gonzalez Level 5 HPD +35.726
9 PC Guasch/Cheng PR1 Mathiasen FLM +37.601
10 PC Bennett/Braun CORE FLM +38.467
11 PC Nunez/Shears Performance Tech FLM +39.728
12 PC Schultis/van der Zande DragonSpeed FLM +1 tr
13 PC Mitchell/French BAR1 FLM +1 tr
14 GT Farnbacher/Goossens SRT Viper +2 trs
15 GT Magnussen/Garcia Corvette +2 trs
16 GT Gavin/Milner Corvette +2 trs
17 GT Miller/Holzer Miller Porsche +2 trs
18 GT Long/Kimber-Smith CORE Porsche +2 trs
19 GT Bomarito/Wittmer SRT Viper +2 trs
20 GT Auberlen/Martin RLL BMW +2 trs
21 GT Müller/Edwards RLL BMW +2 trs
22 GT Henzler/Sellers Falken Porsche +2 trs
23 GT Beretta/Malucelli Risi Ferrari +2 trs
24 GTC Canache/Pumpelly Flying Lizard Porsche +5 trs
25 GTC MacNeil/Bleekemolen Alex Job Porsche +5 trs
26 GTC Cisneros/Edwards NGT Porsche +5 trs
27 GTC Dempsey/Lally Dempsey Del Piero Porsche +5 trs
28 GTC Neiman/von Moltke Flying Lizard Porsche +5 trs
29 GTC Courtney/Snow TRG Porsche +5 trs
Tag(s) : • ALMS