Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On y a cru. Quand Marc Goossens fut le premier sur la feuille des temps à être crédité d’un chrono sous les 76 secondes il semblait tenir le bon bout. Mais c’était sans compter sur la réaction de son coéquipier Jonathan Bomarito qui se montrait le plus véloce avec à la clé le record de la catégorie. Qui allait pouvoir répondre aux Viper GT-SR du team SRT ? Corvette Jan Magnussen réussissait à s’infiltrer entre les deux reptiles. Une dernière tentative du pilote danois s’achevait dans le mur du virage numéro 4 heureusement sans dommage corporel pour le pilote.

«Un bon run. Nous sommes dans le coup depuis le début. Quelques ajustements ont été apportés sur la voiture en vue de la rendre encore un peu plus performante. La GTS-R convient à merveille au circuit. Un bon tour de qualification, sauf que J’y ai concédé du temps dans un des virages lents, approximativement un demi dixième, suffisant pour décrocher la pole. Jonathan est très fort depuis le début du week-end, il a accompli un super travail. Que puis-je rajouter de plus ? Deux Viper dans le top trois que pouvions-nous demander de plus ? Si les officiels avaient décelé une infraction de la numéro trois après sa sortie, nous aurions signé le doublé. Je ne cesserais jamais de répéter que le programme arrive seulement au terme de sa première année d’existence, nous sommes dans le bon. Tout le monde a réalisé un excellent boulot. Devant c’est très serré, il ne faut pas se permettre le luxe de perdre un demi dixième comme je l’ai fait. Néanmoins je suis très heureux pour mon coéquipier qui m’a devancé. La course s’annonce serrée demain ». Ce 21 juillet Marc Goossens le fêtera-t-il en offrant une première victoire au volant de sa Viper GTS-R au SRT Motorsports ? Réponse après 2 heures 45 d’une bagarre qui s’annonce somptueuse non seulement entre les deux géants américains mais arbitrée notamment par les BMW qui ont joué placé Bill Auberlen chargé de qualifier la numéro 56 qu’il partage avec Maxime Martin partira 5ème.

En LMP1 Lukas Luhr Muscle Milk Pickett Racing a décroché la pole devant Mike Conway (Level Five Motorsports HPD) premier en LMP2 qui depuis qu’il a décidé d’axer son programme entre l’IndyCar et l’American Le Mans Series aligne avec une belle constance des performances de haut vol. Jeroen Bleekemolen s’est montré le plus rapide en GTC quant à Jan Heylen qui nous avait confié que la Porsche du Hertz-Robust JDX Motorsports ne serait pas à l’aise sur ce tracé rapide il a signé un modeste 8ème temps. (com Patrick Six)

Tag(s) : • ALMS