Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A peine la victoire en Blancpain Endurance Series sur le circuit du Paul Ricard célébrée, Maxime Martin a poursuivi son programme intense en traversant une nouvelle fois l’Atlantique. Direction le Connecticut, aux Etats-Unis, où le petit circuit de Lime Rock accueillait ce week-end la quatrième manche de l’American Le Mans Series. L’occasion pour le Bruxellois, pilote BMW Motorsport, de retrouver le BMW Team RLL de Bobby Rahal et son équipier en ALMS, l’Américain Bill Auberlen…

« Lime Rock est un très petit circuit, dont on fait le tour en une cinquantaine de secondes à peine, explique Maxime. Ce n’est pas fondamentalement compliqué, mais les deux derniers virages ne sont pas évidents. Et notamment le dernier, qui se prend à fond de 5 ! Le gros souci de cette piste, c’est le trafic. Faire évoluer ensemble des LMP1, LMP2, LMPC, GTE et GTC reste un exercice de style… »

Le week-end a néanmoins parfaitement commencé pour Maxime, qui s’offrait le 2ème meilleur chrono en GTE lors des qualifications, juste derrière l’autre Z4 GTE du BMW Team RLL. « On n’a pas beaucoup roulé aux essais libres, mais cela ne nous a pas empêchés de constater combien la BMW est performante sur cette piste, poursuit Maxime. Je me suis chargé du départ, et après avoir furtivement pointé en tête, j’ai été bloqué et suis repassé 2ème. Pas grave… Plus embêtant par contre, avant la fin du premier tour, Olivier Beretta a tout simplement oublié de freiner, et il m’a percuté, m’envoyant dans le bac à sable ! Résultat : je suis reparti bon dernier ! »

Sur cette très courte piste, Maxime allait alors s’employer à remonter ses adversaires, et en dépit de la difficulté de doubler, il finissait par pointer en… 3ème position, dans le même tour que les deux leaders ! « Lorsque Bill est reparti, on avait un tour d’avance sur le 4ème, et tout se présentait bien. Hélas, mon équipier a eu un contact avec une Porsche GTC, l’envoyant dans le bac. Résultat : un Stop & Go de 60 secondes ! Sur un circuit où on fait le tour en 50 secondes, ce n’était pas une bonne opération… On s’est retrouvé 9èmes, et Bill a fait le nécessaire pour remonter jusqu’au 4ème rang.

Dommage, car on avait et la voiture et le tempo pour remporter une nouvelle victoire après celle de Long Beach. C’est l’autre voiture du team, celle de Dirk Müller et John Edwards, qui a remporté la victoire, ce qui permet à l’Allemand de s’envoler au championnat, où je pointe désormais en 3ème position. »

Au terme de cette joute pour le moins mouvementée, Maxime va regagner la bonne vieille Europe. Le week-end prochain, il assistera en tant que pilote de réserve à la joute DTM du Norisring, avant… de remettre le cap sur les Amériques, avec la cinquième manche de l’ALMS à Mosport, au Canada. Ensuite, retour au grand galop en Belgique, pour les 24 Heures de Spa, sommet de la Blancpain Endurance Series. C’est ça, la vie d’artiste… (com / photo BMW)

à lire également :

Blancpain Endurance Series : Maxime Martin et le Marc VDS Racing renouent avec la victoire !

ALMS - Lime Rock : On avait la voiture et le tempo pour gagner ! ALMS - Lime Rock : On avait la voiture et le tempo pour gagner !
Tag(s) : • ALMS