Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On parle parfois de la chance des champions. Si Ogier en est indéniablement un, il a aussi cette chance qui l'épargne de tous aléas de courses. Du plus bénin au plus réprimant, il en échappe et s'échappe de fait au classement général avec un relative et confortable avance de 26,1 s au terme de cette 2ème journée de course.

La pampa a en tout cas été impitoyable pour presque tous les concurrents et le moins vernis d'entre eux, de par le côté cocasse de la chose, est Ostberg. Le pilote Citroën avait de fait bien entamé cette journée en prenant la tête de l'épreuve à la 3ème spéciale. Il devançait alors le pilote Volkswagen de 1,1 s. Bien maigre avantage, mais qu'il arrivait à faire fructifier en s'adjugeant la suivante et de creuser le trou avec 5 s de plus au bilan comptable.

Le Français tente bien de revenir dès la suivante, mais Ostberg résiste à deux reprises et de rentre leader à mi-journée avec 1,2 s de boni.

Derrière, la course est tout aussi intense et les victimes commencent à se compter. La première est Mikkelsen qui dès la 3ème spéciale, arrive trop vite et de casser sa suspension arrière droite. C'en est fini de belle prestation alors qu'il était 3ème. Ce qui prouve aussi que Volkswagen Motorsport lui donne les moyens cette année de se battre au même niveau que ses collègues.

Bien dans le coup, Hirvonen récupère la place et la défend avec acharnement. Le Norvégien confirme son retour en forme. Le pilote Ford est sur le podium provisoire, malgré la pression de Meeke (Citroën) et Latvala (Volkswagen) qui n'arrête pas de s'échanger la place.

Kubica est en embuscade à la 6ème place mais déjà renvoyé à près d'une minute du dernier pilote VW. Duel de Ford pour cette place puisque Evans est proche et lui-même sous la pression de Neuville.

Mais tout ça, c'était avant car dès la reprise de l'après-midi, le classement va exploser avec l'abandon de Kubica qui se met sur le toit dans la super spéciale après avoir percuté un plot en béton, de Meeke qui sort de l'ES8 avec une Citroën bien abimée (triangle de suspension) et de Hirvonen qui est en proie à des problèmes électriques (alternateur défectueux). Pour Ostberg, la sanction est moins grave, mais il chute au classement tout simplement parce que son copilote a oublié de retirer un cache d'une prise d'air qui permet, en liaison, de garder le moteur à bonne température. De peur qu'il ne surchauffe, Ostberg se voit obligé de lever le pied. Il arrivera à se reprendre dans la 10ème spéciale et de reprendre la seconde place à Latvala.

Le podium, sauf gros ennuis de ceux qui le composent, semble jouer puisque Evans place sa Ford à 1:46 du pilote VW et à à 2:28 du leader Ogier. Mais il n'est pas du tout à l'abri car Thierry Neuville l'a dans sa mire et ne compte que 1,5 s de retard sur celui-ci !

Ce samedi, tout peut arriver tant ce rallye du Mexique est exigeant. (source WRC / photos : Volkswagen Motorsport / Citroën Racing)

A lire également :

Classement général (après ES11)
Pos  Equipage  Voiture GrCl Dif pré Dif 1e
1 1 Ogier/Ingrassia Volkswagen Polo R WRC RC1    
2 4 Ostberg/Andersson Citroën DS3 WRC RC1 +26.1 +26.1
3 2 Latvala/Anttila Volkswagen Polo R WRC RC1 +16.4 +42.5
4 6 Evans/Barritt Ford Fiesta RS WRC RC1 +1:46.2 +2:28.7
5 7 Neuville/Gilsoul Hyundai i20 WRC RC1 +1.5 +2:30.2
6 21 Prokop/Tománek Ford Fiesta RS WRC RC1 +1:00.9 +3:31.1
7 11 Guerra/Rozada Ford Fiesta RS WRC RC1 +1:34.9 +5:06.0
8 8 Atkinson/Prevot Hyundai i20 WRC RC1 +1:26.8 +6:32.8
9 10 Kubica/Szczepaniak Ford Fiesta RS WRC RC1 +12.7 +6:45.5
10 32 Protasov/Cherepin Ford Fiesta R5 WRC2 RC2 +53.6 +7:39.1
11 37 Bertelli/Dotta Ford Fiesta RRC RC2 +4:21.6 +12:00.7
12 5 Hirvonen/Lehtinen Ford Fiesta RS WRC RC1 +3:19.3 +15:20.0
13 3 Meeke/Nagle Citroën DS3 WRC RC1 +13.5 +15:33.5
14 71 Triviño/Haro Mitsubishi Lancer EvoX Gr.N RC2 +2:58.4 +18:31.9
15 33 Rendina/Pizzuti Mitsubishi Lancer EvoX Gr.N RC2 +30.5 +19:02.4
WRC-Mexique : Ogier épargné par la malchanceWRC-Mexique : Ogier épargné par la malchanceWRC-Mexique : Ogier épargné par la malchance
Tag(s) : • WRC