Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le cadre de la voiture à conduite autonome, Volvo teste actuellement le principe des aimants noyés dans la chaussée. Pour ce faire, l’équipe de recherche a construit une piste de 100 m de long dans le Centre d’essais situé à Hällered (Suède).

Si nous connaissons, aux feux rouges, la boucle de détection de présence d'un véhicule, Volvo opte pour des aimants ronds en ferrite de 4 cm de diamètre et d'une épaisseur de 1,5 cm. Implantés sous le macadam, à une profondeur de 200 mm, ils créent un champs magnétique que la voiture, grâce à ses capteurs, détecte. Plus précis que ladite boucle, ce principe l'est également par rapport au GPS et même aux caméras embarquées car ils sont insensibles aux obstacles physiques et aux mauvaises conditions météorologiques.

« Les aimants créent un « fil de guidage » invisible qui ouvre littéralement la voie à une imprécision de positionnement inférieure à 10 centimètres. Nous avons testé cette technologie à différentes vitesses et les résultats sont jusqu’ici prometteurs », explique Jonas Ekmark, Preventive Safety Leader de Volvo Car Group.

Le programme semble bien avancé puisque les questions quant à la portée de détection, la fiabilité, la longévité, le coût et l’incidence sur l’entretien des routes semblent être plus que positives et bénéfiques.

« D’après notre expérience jusqu’à présent, les aimants en ferrite représentent une solution efficace, fiable et relativement bon marché, s’agissant à la fois de l’infrastructure routière et des détecteurs embarqués à bord du véhicule. La prochaine étape, c’est de procéder à des essais en conditions réelles de circulation », précise Jonas Ekmark.

Même son de cloche pour Claes Tingvall, Traffic Safety Director de l’Administration suédoise des transports : « Les résultats des essais sont très intéressants, surtout si l’on ajoute le potentiel d’amélioration de la sécurité aux avantages du développement de véhicules à conduite autonome. La mise en œuvre à grande échelle d’aimants noyés dans la chaussée pourrait très bien faire partie de l’objectif de la Suède, la mise au point des technologies contribuant à la mobilité durable ». (source / illustration Volvo)

A lire également :

Volvo à la recherche de précision
Tag(s) : • Volvo • Technique