Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le week-end prochain marquera déjà le début du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans les campagnes hesbignonnes. Respectivement en Peugeot 307 WRC et Citroën C4 WRC, Lionel Hansen et Philippe Stéveny devraient s’affronter pour la victoire en division 4. Celle-ci s’annonce encore plus disputée en D1-2-3 puisque les pilotes de Peugeot, Renault ou encore Opel seront une bonne dizaine à prétendre au podium final. Enfin, on compte également une dizaine de montures historiques prêtes à assurer le spectacle.

Après une longue intersaison où les adeptes de sport mécanique ont pu s’atteler à la révision ou au montage de leur monture, le Hesbaye Motor Club préparait la 46ème édition du Rallye de Hannut. Une fois n’est pas coutume, c’est à Wansin que débutera l’épreuve avec une spéciale d’une dizaine de kilomètres, plus longue et à l’envers de 2013. Egalement allongé avec une boucle vers Poucet, le deuxième secteur chronométré entre Blehen et Cras-Avernas amènera ensuite les concurrents à la première assistance, chaque fois dans le centre de Hannut. Identique à l’an passé, la spéciale d’Avin permettra de bien reprendre le rythme avant de terminer par le gros morceau de l’épreuve, Ciplet. Longue de 14,88 km, elle refera son retour dans une version plus utilisée depuis cinq ans. Le tout sera à parcourir à trois reprises avant d’accueillir les vainqueurs au Marché Couvert vers 18h.

Finalement forfait l’an dernier, Stéveny devrait cette fois être au départ d’une épreuve qu’il affectionne tout autant que Hansen. Quoi qu’il en soit, le public aura droit à deux superbes montures avec des WRC, ex-usine, ayant sillonné les épreuves du championnat du monde. Logiquement, c’est pour la dernière marche du podium que se battront les pilotes de Mitsubishi Lancer, à commencer par Frédéric Jamoulle (Evo10), vainqueur 2013, face à Han Hoendervangers (idem), Paul Allerts (Evo9) ou encore Jan Jacobs (Evo7). Vainqueur des Boucles Claviéroises, première épreuve de l’année et du championnat liégeois, Christophe Depreay (Ford Escort Cosworth) pourrait les taquiner tandis que l’on oubliera pas les Subaru Impreza de Patrick Shockaert, Eric Plumier et du champion 2013, Pascal Lemince.

Si la météo est clémente, Luc Lemmens (BMW M3) et Henri Schmelcher (Porsche 911) pourraient surprendre quelques quatre roues motrices tout comme les premières tractions. Jérémy Princen et Stef Van Gool (Citroën Saxo) en feront certainement partie tout comme Cédric Hubin (Renault Clio R3), Patrick Bourgeois (Clio RS) ou encore Francis Listrez (Skoda Fabia). A domicile, Christian Delleuse (Ford Escort) affrontera Roland Delhez et sa mélodieuse Opel Ascona. Parmi les engagés dans la division réservée aux pneus de compétition ou de haute cylindrée, on retrouvera encore les locaux Alain Willems (Clio R3), Johan Jalet et Léonardo Guadagnano (Clio RS), Jordan Remilly et Gilles Marchandise (Citroën C2 et C2-R2), Marc Polleunus (Peugeot 206), Michael Coulouse et Yannick Peigneur (BMW 325i et M3).

Equipés obligatoirement de pneus conventionnels, les concurrents des divisions 1-2-3 sont nombreux à revendiquer la victoire. Avec sa Peugeot 306, Frédéric Deroubaix l’avait emporté en 2013 et Laurent Mottet, ancien champion ASAF, aimerait l’imiter sur une autre 306 encore plus évoluée. Mais face à lui, les Clio de David Schmetz et Michaël Henrard seront autant de montures coriaces, au même titre que les Opel Astra de Steve Rousselet et du local Julien Delleuse, vice-champion en titre 2013. Derrière les favoris attendus, ce serait une erreur d’oublier Jean-Michel Dumont, Raphaël Beaufort, Laurent Cravillon et Corentin Tordeurs (Clio), Emmanuel Balthasar et Jérémie Tomballe (Peugeot 309 et 206), Eddy Marique et Marc Janssens (Opel Astra et Manta), Geoffray Vecoven (VW Golf) ou encore Marcel Wirtz (Mercedes 190), tous capables de créer de belles surprises.

A domicile, Karl 'Sheeren fera débuter la nouvelle Peugeot 206 RC de Laurent Wilkin. Toujours du côté des Peugeot, Jérôme Linchamps évoluera avec une 106 en 3-9 face à Philippe Coenart sur la même monture. Laurent Secretin et Bernard Heine (106) viseront de nouveaux exploits dans la classe 5 moins évoluée mais souvent très disputée. Dans leurs catégories, Philippe Brion (VW Polo), Marc Delfosse et Bastien Rouard (Suzuki Swift) devraient animer la 3-8 tout comme Bruno De Wilde la 3-11. Enfin, Frédéric Souris emmènera un beau paquet d’Escort en historique face à Jean-Marc Joris, Michael Renson ou encore Loïc Poncelet. Face à ces dernières, David Hallet (Opel Ascona) pourrait jouer la victoire tandis que l’on retrouvera également l’Opel Kadett de Jacobus Mol, la Porsche 924 de Grégory Rigo et l’originale Alfa Roméo de Kris Dedoncker.

Comme l’an passé, quelques passionnés organiseront une présentation des voitures dés 18h30 ce vendredi, cette fois au garage Berode, Rue de Landen 72 à Hannut, Sous chapiteau chauffé, ce sera déjà l’occasion de lancer les premiers pronostics avant le contrôle technique de demain dès 14h30 au centre situé au Marché Couvert de Hannut. (communiqué / photo Loïc Abras)

Rallye de Hannut : plus de 120 engagés alors que Stéveny rejoint Hansen en WRC !
Tag(s) : • Rallye be