Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout compte fait et après avoir mis la pâtée à Francfort avec deux concepts car et la berline A8, on ne peut qu'être presque déçu du show de Audi à Genève.

Évidemment, c'est bien fait, mais pour un facelift de la TT, c'est presque beaucoup de frime et "m'as-tu vu ?".

Qu'Audi se rassure, pour être vu, la nouvelle TT le sera à coup sûr et d'avouer que depuis sa première, cette 3e génération est bien la plus homogène. La finesse des optiques, tant avant que arrière, y est pour beaucoup. Modernité et force y trouvent un excellent support sur celle-ci. De puissance du trait, il en est question à partir du moment où l'on passe de TT à TTS et surtout à TTS Quattro concept. D'ailleurs à se demander pourquoi nommer cette dernière ainsi, si ce n'est que pour faire saliver le client en attente ou de faire lui comprendre qu'il faudra attendre un an avant de pouvoir le voir en concession sous le vocable, en théorie, RS.

C'est donc progressivement que la gamme montera en puissance pure. Des 135 kW (184 ch) du 2.0 TDi et des 169 (230 ch) du 2.0 TFSI, la donne se fera plus sportive avec la TTS et son 2.0 de 228 kW (310 ch) avant de voir cette "420" arriver avec ses 309 kW.

C'est tout aussi progressivement que la parure change puisque les prises d'air se font plus présentes sur TTS et de voir un kit carrosserie composé d'une lame inférieure afin de donner de l'appui sur le train vant et d'un aileron fixe, à contrario du variable de TT de base, venir coiffer le hayon arrière.

Mais ce n'est peut-être aussi que le prémisse d'un coupé TT bourré de vitamines car ce qu'il y a dans le Sport quattro concept peut être transposé dans celui-ci. Imaginez !

Belle, elle l'est, la TT a surtout étonné de par son tableau de bord. il faut dire que l'espace intérieur est compté, la présence d'un adulte à l'arrière est symbolique, et si il est toujours d'une aussi excellente facture, c'est son écran de 12,8 pouces qui fait office de tableau de bord qui a retenu toute l'attention. Il est vrai qu'il est impressionnant de par la qualité de son graphisme et de sa vision. En jouant de la molette sise sur la console centrale, les menus sont très intuitifs, on a l'information juste à portée de regard. Attention d'y céder car on s'amuserait presque avec tant c'est facile.

A lire également :

Genève : Audi TT... etcGenève : Audi TT... etc
Genève : Audi TT... etcGenève : Audi TT... etcGenève : Audi TT... etc
Tag(s) : • Audi • Genève