Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Virtual GT3... Tout est dans le nom, tout est dans l'ambiance. S'inspirant à raison du concours sur simulateur réalisé par Nissan et Sony, le Virtual va cependant bien plus loin grâce à la disponibilité des 8 baquets du Ellip6 du City Kart de Bruxelles. Auto-infocenter vous en a déjà parlé et il est vrai que l'immersion est totale, le réalisme étonnant et donc de vivre une expérience proche de la réalité. Ce n'est que le fond de ce concours dont l'édition 2015 est déjà annoncée tant le "return" est génial. Il ne faudra pas 2 jours, mais 3 ou 4 pour faire les sélections tant l'engouement est grand. Déjà les participants 2014 sont conquis, mais le public venu assister à ce concours l'ont été tout autant. Le bouche à oreille fera certainement le reste...

Les joutes éliminatoires furent intense en émotions, âprement disputées et des 120 candidats au départ, la finale allait crescendo en sensation alors que les chronos tombaient régulièrement. Et celui qui aura tiré le feu d'artifice n'est autre que Maxime Martin, pilote officiel BMW en DTM, avec un 2:19:879 !

Une réalité plus proche qu'on ne le croit

Ellip6 a l'air d'être une "simple" machinerie, mais le degré de sophistication est bien réel, tant dans les réglages que dans les réactions. Le vécu est par conséquent presque réel. Et il suffisait pour cela de se promener dans le public, parmi les pilotes, une fois la "qualif" finie. Les réactions sont étonnantes et c'est presque normalement que fusent ici et là des : "Mouais, la Mercedes ne va pas", "L'Aston est trop pénalisée en vitesse de pointe", "la voiture est mal réglée", "C'est l'autre qui m'a tapé", "il a passé les vibreurs des 4 roues et n'a pas de pénalité"... La réalité du paddock !

Il fallait être malin et celui qui a tout compris samedi afin de s'assurer l'élimination de rivaux potentiels n'est autre que Michael Aumento. Auteur d'un sans-faute (!!!!) avec 3 victoires, il s'adjugeait le meilleur tour de la journée du samedi en 2.20.675. Il s'en est donc retourné avec le plaisir d'avoir le record des non-pros puisque éliminé en demi-finale, non sans s'être placé proche de la direction de course et de les invectiver à chaque fois qu'un concurrent faisait un écart de conduite. Pas sympa..., mais rien n'empêchait les autres de faire de même. De quoi cependant pourrir un peu l'ambiance entre certains pilotes karts qui l'ont déjà affronté en piste.

En tout cas, ce concours a permis de mettre au grand jour l'aspect mental de celui-ci. Il fallait savoir se corriger, oublier parfois le pilotage trop incisif, surtout les kartmen, se remettre en question et d'écouter parfois quelques conseils. Certains ont d'ailleurs réussit mieux que d'autres qui ont stagné sur leurs acquis du samedi au dimanche alors que d'autres ont amélioré leur temps, leur style de pilotage et leur approche psychologique des éliminatoires.

Si le virage de la Source a été le théâtre des "clashs" les plus improbables, les diverses joutes ont été parfois viriles, à la limite de la correction. Heureusement, à 85%, la direction a bien réagit pénalisant en cela les fautifs. Heureusement que ce n'était que de la simulation car la crash de Grosjean en F1 n'était plus qu'un banal souvenir et fait de course. Pourtant, c'est ce virage qui permettait de se qualifier parmi les 4 élus et de poursuivre ainsi la progression vers la finale.

Une finale de haut vol !

Maxime Martin aura été l'homme du dimanche, mais à coup sûr, un Martin peut en cacher un autre et ce fut le cas puisque vainqueur dans un premier temps, Maxime écopait d'une pénalité, ce qui permettait à... Martin Van Hove de décrocher le titre honorifique de premier vainqueur de Virtual GT3. Collé aux basques du premier nommé, il a su se défaire de la masse et notamment après le virage de la Source. Le podium est complété de Felipe Viera, excellent jeune issu du kart loisirs 4T.

Cerise sur le gâteau pour Van Hove qui passera du rêve à la réalité avec son premier prix qui n'est autre qu'un test réel sur la McLaren MP4-12C GT3 du Boutsen Ginion Racing ! Fabuleux cadeau du destin et surtout d'une opportunité que le Bruxellois s'est construite tout au long du week-end. Toutes nos félicitations !

Est-ce à dire que les autres ont perdus ? Oui dans la plupart des cas, non pour un d'entre eux. Auto-infocenter vous en reparlera bientôt car visiblement signer le chrono le plus rapide n'ouvre pas toutes les portes. Des directeurs de teams ont observé l'approche, la gestion et la progression de certains jeunes. Et on peut vous dire qu'il y a un qui a le droit d'y croire... Même si il n'a pas terminé premier, ni second, ni troisième... qu'il n'a pas accédé à la finale.

Bravo à tous, Ugo De Wilde (11 ans), Mathieu Detry, Timo Van Impe, Lorenzo Domiacio, Nicolas Bever, Gregory Eyckmans, Yorik Classet, Régis Gosselin, Ghislain De Mevius, Bertrand Garroux, Kenny Verdaasdonck, Lio Eliard, André Lotterer, Eric Van de Poele,
Maxime Soulet, Enzo Ide, Frédéric Bouvy, François Verbist... et tous les autres !

Vivement Virtual GT3 2015 !

Van Hove, Martin, Viera, magnifique podium du 1er Virtual GT3
Tag(s) : • Reportage