Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette course de 12 heures est bien connue des esthètes depuis quelques années et surtout depuis que le plateau s'est mis au GT3.

Un peu contre l'avis de tous, les organisateurs ont osé "virer" les grosses berlines V8 du genre Holden Commodore et Ford Falcon pour faire place aux GT.

Oublié les borborygmes, le circuit au dénivelé et au tracé atypique a été le théâtre, cette nuit pour nous puisque cette course se disputait en Australie, d'une lutte acharnée entre Ferrari, Mercedes, Audi et McLaren. Rien que ça !

Prenant chacune son tour la tête de l'épreuve, c'est à 1h30 de son terme qu'elle a vraiment commencé à se dessiner. Et encore, les aléas et quelques impondérables ont failli remettre tout en cause à 18 minutes de la fin.

Alors que la lutte fait rage entre la Ferrari et les 2 Mercedes, une Porsche vient taper violemment le mur de protection au sortir d'un rapide virage gauche et de se voir renvoyer en piste, de la traverser et de s'arrêter juste en bord de celle-ci.

La situation est délicate tant sur le terrain qu'à la direction de course. En effet, la Ferrari vient de prendre la tête depuis 2 tours et la montée en piste de la safety car va regrouper tout le monde... Dans l'ordre où ils se trouvent.

Pas forcément une bonne affaire pour les leaders, une bonne pour les poursuivants. Une fois l'épave dégagée, la course reprend ses droits et on peut noter la correction des pilotes qui n'ont pas gêner les prétendants à la victoire.

Il reste 5 minutes... 5 minutes qui vont être de folie !

La Mercedes blanche colle à la Ferrari. Pare_chocs contre pare-chocs à chaque freinage, à chaque virage, son pilote tente à gauche, à droite de surprendre celui de la Ferrari. Usant de tous les stratagèmes qu'il connaît, il résiste alors que l'on entre dans le dernier tour.

Derrière, la piste est dégagée et reviennent au galop, la seconde Mercedes, mais aussi l'Audi R8 du Phoenix Racing avec une certain Laurens Vanthoor dans la composante de l'équipage.

Dernière descente pour le virage gauche avant l'arrivée, on sent la Mercedes prête à tenter le tout pour le tout. La Ferrari anticipe, ferme la porte au freinage, glisse légèrement des 4 roues... Et c'est bon !

Edwards passe la ligne en grand vainqueur devant Primalt qui échoue à 4/10ème à peine. On a à peine le temps de reprendre son souffle que déboulent presque roues dans roues également la Mercedes verte de Davidson et la McLaren orange de Kirkaldy. Ils échouent à respectivement 2,4 et 3,1 s de la victoire. En solitaire, à 37 s, l'Audi R8 Ultra s'offre le top 5 d'une course haletante et émaillée de quelques incidents qui imposeront la sortie à 9 reprises de la safety car. La sortie la plus impressionnante étant à l'actif de la Nissan GT-R Nismo de notre compatriote Reip qui est venu arracher tout son flanc droit sur, non pas le mur, mais une Porsche qui venait de partir en tête-à-queue et de rester sur la trajectoire dans le sens inverse. Heureusement, il ne l'a pas prit de face. Sans quoi, c'était un carnage.

Des GT3 qui finissent au sprint au bout de 12 heures de course... Je ne sais pas vous, mais moi j'attends avec impatience les 24 heures de Francorchamps ! (source / photos Liqui Moly Bathurst 12h)

Classement final

Pos Equipage Véhicule Cl Trs
1 88 P.Edwards/J.Bowe/C.Lowndes/M.Salo Ferrari F458 Italia A 296
2 84 H.Primat/T.Jaeger/M.Buhk Mercedes SLS AMG GT3 A 296
3 63 W.Davison/J.Brocq/G.Crick Mercedes SLS AMG GT A 296
4 37 T.Quinn/K.Quinn/ A.Kirkaldy/S.Gisbergen McLaren MP4 12C A 296
5 3 R.Frey/R.Rast/L.Vanthoor Audi R8 LMS Ultra A 296
6 25 M.Patterson/E.Lux/M.Winkelhock Audi R8 LMS Ultra A 294
7 1 B.Schneider/M.Engel/N.Bastian Mercedes SLS AMG GT A 291
8 4 S.Grove/E.Bamber/B.Barker Porsche 997 GT3 Cup B 286
9 12 D.Calvert-Jones/ A.Davison/P.Long Porsche 997 GT3 Cup B 284
10 9 M.Cini/M.Eddy/C.Mies Audi R8 LMS Ultra A 278
12 heures de course, 4 voitures en 3,4 s qui joue la gagne et une 5e en embuscade à 37 s... Le GT3, c'est du spectacle assuré !12 heures de course, 4 voitures en 3,4 s qui joue la gagne et une 5e en embuscade à 37 s... Le GT3, c'est du spectacle assuré !
12 heures de course, 4 voitures en 3,4 s qui joue la gagne et une 5e en embuscade à 37 s... Le GT3, c'est du spectacle assuré !12 heures de course, 4 voitures en 3,4 s qui joue la gagne et une 5e en embuscade à 37 s... Le GT3, c'est du spectacle assuré !12 heures de course, 4 voitures en 3,4 s qui joue la gagne et une 5e en embuscade à 37 s... Le GT3, c'est du spectacle assuré !

12 heures de course, 4 voitures en 3,4 s qui joue la gagne et une 5e en embuscade à 37 s... Le GT3, c'est du spectacle assuré !

Tag(s) : • Sport