Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un peu dans la panade le premier jour, Ogier a su tenir le cap et de revenir à la régulière de sa 9e place du début. Certes, il a eu la chance des champions en tapant le mur dès le premier virage et de pouvoir poursuivre sa route. Certes, le second jour, les fautes de ses adversaires directs lui ont apporté celle-ci sur un plateau d'argent. Mais, force est de constater qu'il ne s'est pas laissé aller non plus, qu'il levé le pied quand il le fallait, qu'il a enfoncé la pédale de droite au moment le plus opportunt. Bref, une victoire réfléchie.

Après des débuts tonitruants... sur ses terres, tout comme pour Ogier d'ailleurs, Bouffier a étonné tout le monde. Ledear au terme du premier jour, il n'avait qu'à contrôler et de filer vers une victoire méritée. Hélas, il cède à la pression en faisant un écart de conduite presque anodin, courant dans ce genre d'épreuve, mais qui l'a mis en inconfortable position dans le bas-côté. Sans l'aide de spectateurs, il n'en serait d'ailleurs pas sorti. Son podium, même si c'est sur la 2e marche, est amplement méritée. Vainqueur moral ? Dans un certain sens, mais le pilote Ford s'est retrouvé face à la Volkswagen du champion du monde sortant. Le plus malheureux, c'est que se battant avec panache jusqu'au bout, il lui restera en travers de la gorge ce manque de reconnaissance et donc de rouler à vue pour finir la seconde journée. Sans quoi...

Mais avec des "si", on met Paris en bouteille dit le dicton. Et justement si Meeke avait plus d'expérience ? Pour une première en WRC au Monte Carlo, l'Irlandais n'a pas manqué le rendez-vous. Depuis le début de l'épreuve, il est sur cette 3ème marche. Il l'a défendue bec et ongles surtout contre son équipier Östberg. Le Norvégien aurait du profiter de ses acquis sur ce genre de terrain, mais, tout comme l'an passé, il manque de constance. En tout cas, si Citroën n'a pas trouvé un leader charismatique de la trempe de Loeb, les recrues ont fait un bon boulot et promettent. A confirmer.

Andreas Mikkelsen est le dernier pilote officiel classé, le troisième membre de Volkswagen Motorsport s’étant classé septième, s’étant montré discret durant le week-end. Il a devancé le pilote privé Jaroslav Melicharek.

Joli podium donc avec 3 marques différentes et une lutte très intéressante durant 2 jours, ce dernier n'étant presque plus qu'une formalité pour Ogier.

Les déceptions de cette édition 2014 sont bien entendus Latvala et Hirvonen. Le pilote VW et le pilote Ford ont vraiment manqué le coche. Pas dans le coup, le premier jour, un peu mieux le lendemain, ils ne doivent ce résultat qu'à la course par élimination du début. Top 5 pour Latvala et surtout les 3 points de la power stage pour 2 dixième face à Ogier, il engrange des points précieux. Pour Hirvonen, il boira le calice jusqu'à la lie et d'abandonner dans la dernière spéciale, panne d'alternateur. Mention "plus" pour Latvala qui ce samedi a enfin trouvé le rythme. Mais trop tard !

Mention "Très bien" pour Evans. Le jeune pilote Ford a tenu son rang de fort belle manière et l'expérience venant, il faudra compter avec lui pour le podium. Peut-être pas cette année, mais un coup d'éclat n'est pas à exclure.

Se sont pris les pieds dans le tapis : Kubica, Neuville... Hyundai.

Le Polonais a vite démontré sa pointe de vitesse, mais confondant à nouveau celle-ci avec précipitation, il a quitté la scène vendredi sur sortie de route. Neuville a, comment dire ?, expédié les affaires courantes rapidement. si vite qu'il ne franchira pas le cap du 7ème kilomètre de la première spéciale. A en vouloir trop bien faire, il a brûlé une cartouche. C'est d'autant plus dommageable et râlant que la Hyundai i20 WRC est bien née. Elle a le potentiel de faire le podium et même de jouer la victoire. On a hâte de les revoir. non seulement lui et sa Hyundai, mais également Sordo. L'Espagnol reviendra en d'autres occasions, c'est sûr, mais il a démontré tout la valeur juvénile de sa Hyundai. Comme un ado, elle lui a fait une crise et de l'obliger à se retirer sur problèmes techniques. Signé pas de chance.

L'annulation de la 14e spéciale, près de 20 cm de neige au passage du col, n'aura de fait rien changé à la situation de chacun. (sourceWRC - Photos Volkswagen Motorsport / M-Sport / Citroën Racing)

Classement final

Pos Equipage Voiture Gr Cl Dif pré Dif 1e
1 1 Ogier / Ingrassia Volkswagen Polo R  RC1     
2 11 Bouffier / Panseri Ford Fiesta RS  RC1  +1:18.9  +1:18.9
3 3 Meeke / Nagle Citroën DS3  RC1  +35.4  +1:54.3
4 4 Ostberg / Andersson Citroën DS3  RC1  +1:59.6  +3:53.9
5 2 Latvala / Anttila Volkswagen Polo R  RC1  +2:14.4  +6:08.3
6 6 Evans / Barritt Ford Fiesta RS  RC1  +2:29.1  +8:37.4
7 9 Mikkelsen / Markkula Volkswagen Polo R  RC1  +3:04.9  +11:42.3
8 22 Melicharek / Melicharek Ford Fiesta RS  RC1  +10:13.9  +21:56.2
9 48 Gamba / Arena Peugeot 207  RC2  +1:54.5  +23:50.7
10 31 Protasov / Cherepin Ford Fiesta R5  RC2  +1:52.4  +25:43.1
WRC-Monte Carlo : Ogier débute sa saison par une belle victoireWRC-Monte Carlo : Ogier débute sa saison par une belle victoireWRC-Monte Carlo : Ogier débute sa saison par une belle victoire
Tag(s) : • WRC