Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En deux spéciales, tout semble avoir été joué. Le bénéficiare de cette valse à deux temps n'est autre que Sébastien Ogier. Plus à son affaire au niveau des pneus, il a débuté cette seconde journée de course par signer le meilleur temps, avant de devoir s'incliner face à la réplique de Bouffier alors leader.

Mais dans la 9ème spéciale, tout va basculer. Il y a d'abord cette sortie de route de Kubica. Bien dans le rythme, les vieux démons de l'ex-pilote F1 sont revenus et le Polonais s'est retrouvé hors de la route. Suite à un freinage tardif, il se retrouvait dans le fossé en bascule sur le châssis.

La course par élimination se poursuivait avec le malheureux Bouffier. Le leader fait lui aussi une erreur de pilotage et de se retrouver bloqué dans le bas-côté. Le temps que les spectateurs lui viennent en aide, le pilote Ford se voit délogé du leadership de l'épreuve par le pilote VW.

VW qui rit, VW qui pleure... ou du moins Latvala. Ce n'est décidément pas son épreuve non plus puisqu'il crevait et devait s'arrêter pour changer sa roue. Comble de malchance, tous ces faits se sont déroulés dans la plus longue spéciale. Avec ses 49 km, la sépcaile de Vitrolles – Faye a donc été le juge de la journée. Bouffier pouvait pourtant encore y croire puisque moins de 6 secondes le séparaient du nouveau leader. Mais concédant encore du temps dans la 10, c'est dans Clumanc – Lambruisse (20,77 km) qu'il perdait toutes ses illusions suite... à l'oubli de reconnaissance de la fin du parcours !

Roulant plus à vue qu'avec les notes prêtées par Delecour, elles ne convenaient pas à son style, il concédait près de 30 s et de se retrouver au terme de cette journée avec un retard de plus de 50 s !

Sans tambours ni trompette, mais avec une constance qui en fera un futur grand, Meeke ne s'est pas allumé quand il a vu Östberg revenir petit à petit sur lui. Il confirme sa 3ème place. Voilà les deux Citröen bien placées. Le top 5 revient à Latvala qui signe le dernier scratch et de prendre l'avantage sur le jeune Evans (Ford) qui voit aussi Hirvonen poindre à l'horizon. Mais à 6 min, il n'a plus voix au chapitre. (source WRC - photos Volkswagen Motorsport / Citroën Racing / M-Sport Ford)

Classement général (après ES11)
Pos Equipage Voiture Gr Cl Dif pré Dif 1e
1.  1 Ogier / Ingrassia Volkswagen Polo R  RC1     
2.  11 Bouffier / Panseri Ford Fiesta RS  RC1  +51.1  +51.1
3.  3 Meeke / Nagle Citroën DS3  RC1  +47.5  +1:38.6
4.  4 Ostberg / Andersson Citroën DS3  RC1  +1:10.3  +2:48.9
5.  2 Latvala / Anttila Volkswagen Polo R  RC1  +3:15.5  +6:04.4
6.  6 Evans / Barritt Ford Fiesta RS  RC1  +10.1  +6:14.5
7.  5 Hirvonen / Lehtinen Ford Fiesta RS  RC1  +29.2  +6:43.7
8.  9 Mikkelsen / Markkula Volkswagen Polo R  RC1  +3:33.2  +10:16.9
9.  22 Melicharek / Melicharek Ford Fiesta RS  RC1  +5:43.9  +16:00.8
10.  48 Gamba / Arena Peugeot 207  RC2  +4:00.6  +20:01.4
WRC-Monte Carlo : Bouffier craque, Ogier en profiteWRC-Monte Carlo : Bouffier craque, Ogier en profiteWRC-Monte Carlo : Bouffier craque, Ogier en profite
Tag(s) : • WRC