Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En dévoilant la variante break de la 308 bien avant sa première mondiale à Genève, Peugeot marque les esprits. N'ayons pas peur des mots et de reconnaître que celle-ci fait preuve d'une belle prestance et sa ligne n'est pas dénuée d'un certain "pep's", d'un charme discrètement efficace. Ce qui ne manquera certainement pas de ravir, ceux qui veulent en montrer sans trop en faire !

Son allure dynamique, pour ne pas dire sportive, tranche nettement avec l'actuelle génération plutôt haute sur patte. Rien à voir avec celle-ci même si le patronyme reste.
Longue de 4,58 m, 308 SW offre d'emblée un volume de 610 dm3 (selon la norme VDA), ce qui la place dans le très bon peloton de tête. Habitabilité, modularité sont au rendez-vous et l'aspect pratique a bien été étudié comme le démontre son plancher totalement plat quelque soit sa configuration.

Un tour de force car Peugeot a profité de ce renouvellement pour la mettre à la diète et de lui faire perdre 140 kg ! A se demander si on ne faisait pas les voitures en plomb

auparavant ? Tout ceci va dans le bon sens de l'économie de carburant et si dès le lancement toutes les motorisations tant essence que Diesel sont à la norme Euro6, la version BlueHDi, n’émettant que 85g de CO 2 par km, établit la nouvelle référence du segment et ne manquera pas susciter l'intérêt.

L'habitacle, bien fini, se montre moderne, épuré et innovant de par son équipement, identique à la compacte. Le long toit ouvrant apporte un sensation inédite. A découvrir début

mars à Genève. (source / photos Peugeot)

Genève : Peugeot 308 SWGenève : Peugeot 308 SWGenève : Peugeot 308 SW
Genève : Peugeot 308 SWGenève : Peugeot 308 SW
Tag(s) : • Peugeot • Genève