Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« On fait un bon résultat, mais ça a été très dur. Nous n'avons pas la climatisation dans la voiture et toutes les entrées d'air se sont bouchées. Et puis au km 50, la sortie d'air du turbo a cassé et tout l'air du moteur arrivait directement sur moi dans l'habitacle. Il devait faire plus de 70° et nous avions même du mal à respirer! En fait, si j'ai roulé si vite, c'est que je voulais en finir avec cet enfer, mais j'ai bien cru qu'on ne pourrait pas aller jusqu'au bout. Au final, nous avons bien roulé sans erreurs, et nous l'emportons. Je suis ravi pour la marque, mais c'est vraiment une victoire au mérite, car nous avons énormément souffert. »

Décidément, l'histoire que nous conte Sousa peut paraître incroyable, mais au Dakar rien n'est impossible et comme le dira Sainz, cette étape était taillée pour le traditionnel 4x4, pas pour les buggys. « Cette étape a demandé beaucoup de travail. Il a fallu s'employer. C'était très sinueux. C'était très lent aussi. C'est sans doute l'étape la plus lente que j'ai connue sur un Dakar. C'était vraiment très, très lent. Et c'est précisément tout ce que n'aime pas le buggy ! »

Ce parcours sinueux n'a certes pas avantagé les gros cubes que sont le Hummer ou les Chevrolet EVR. Si le premier a connu un soucis technique dés le départ et par après pendant la spéciale, il termine à... 2h de Sousa, les Chevrolet de Chicherit et Baldwin n'ont pas été à la fête non plus. L'un et l'autre pointent déjà à 1 heure du leader.

Il fallait somme toute rester bien calme et de garder le meilleur pour les jours prochains car les pièges étaient déjà bien là. Peterhansel a failli en faire les frais. Comme quoi, personne n'est à l'abri.

« Nous n'avions pas un mauvais rythme sur une belle spéciale, très sympa à rouler, très technique. mais à 30 km de l'arrivée, on a crevé et nous sommes repartis juste devant Nasser, qui a tout de suite mis un coup de sentinelle, donc je me suis à nouveau arrêté pour le laisser passer. Mais à part cette petite crevaison, le feeling avec la voiture, la spéciale, c'était plutôt sympa... Bon, ce n'est pas un super départ, parce que perdre 3 minutes sur une spéciale courte comme celle-là, c'est pas terrible, mais c'est un départ quand même! »

Classement général auto (après étape 1)

Pos N°  Equipage Marque Ecart
1 306 Sousa / Ramalho Haval -
2 307 Terranova / Fiuza Mini à 11
3 301 Al-Attiyah / Cruz Mini à  47
4 304 Roma / Perin Mini à 1:15
5 303 Sainz / Gottschalk SMG à 4:03
6 300 Peterhansel / Cottret Mini à 4:21
7 309 Holowczyc / Zhiltsov  Mini à 4:21
8 315 Lavieille / Garcin Haval à 5:42
9 323 Poulter / Howie Toyota à 5:57
10 325 Van Loon / Rosegaar Ford à 6:02
11 330 Villagra / Companc Mini à 6:09
12 326 Wevers / Lurquin HRX à 7:49
13 314 Vasilyev/ Yevtyekhov Mini à 8:00
14 310 Spinelli / Haddad Mitsubishi à 9:48
15 316 Thomasse / Larroque Buggy MD Rallye à 10:02
16 328 Dabrowski / Czachor Toyota à 10:41
17 327 Spataro / Lozada Chevrolet à 10:42
18 334 Yacopini / Scopinaro BMW à 11:03
19 342 Rakhimbayev / Demyanenko Toyota à 11:24
20 321 Sireyjol / Beguin SMG à 11:32
Tag(s) : • Dakar