Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le rideau est tombé sur la première édition du Trofeo Abarth 500 Benelux Selenia à l’occasion des Belgian Masters à Zolder. Les pilotes des Abarth 500 Assetto Corse y ont tiré un ultime feu d’artifice, avec Fabio Marchiafava dans le rôle de… l’artificier en chef. Vainqueur de deux manches passionnantes, le pilote belge décroche la médaille d’argent au classement final du Trofeo derrière Loris Cencetti.

Alors qu’il s’est montré le plus rapide en qualifications, Fabio Marchiafava est relégué en fond de grille pour la première course à cause d’une erreur de jeunesse (il a roulé trop vite dans la pitlane). Il ne le sait pas encore mais cette sanction aura d’heureuses conséquences…

Le départ est en effet chahuté : jailli depuis la deuxième ligne, Loris Cencetti tente de se faufiler entre Alberto Fontana et Fabien Jeanblanc mais la manœuvre se termine… dans le mur, après un contact entre le nouveau champion et le pilote italien. Quelques centaines de mètres plus loin, au premier gauche, Gil Linster et Jérôme Glesener s’accrochent à leur tour et s’ils parviennent à rentrer au stand, c’est pour y abandonner. Après la courte neutralisation nécessaire pour évacuer l’Abarth de Loris Cencetti immobilisée en pleine ligne droite, le peloton est relancé sous la conduite de Fabien Jeanblanc, Tiffany Chittenden et… Fabio Marchiafava qui a évité toutes les embûches du début de course pour remonter au 3e rang.

Le sociétaire du Renga Racing prend rapidement la mesure de la jolie Anglaise avant de s’attaquer au leader qu’il dépasse dans la 5e boucle. La messe est dite : Fabio Marchiafava file vers la victoire, franchissant la ligne avec plus de 15 secondes d’avance sur Fabien Jeanblanc : « Il semble que finalement, j’ai eu de la chance de prendre le départ en dernière ligne… Je me doutais que le début de course serait bousculé mais quand même pas à ce point », commente le lauréat avant de grimper sur la plus haute marche du podium.

Longtemps 3e, Tiffany Chittenden s’incline face à Arne Kummelberger mais elle résiste jusqu’au bout aux assauts d’Alberto Fontana, bien revenu après ses émotions du premier tour. La 6e place revient à Peter Bens, le pilote de Buga Auto Corse, qui précède Luca Flaccadori et Darren De Mattia.

La course comme on l’aime !

La dernière manche de la saison va réserver un spectacle haut de gamme. Dès le départ, un groupe de cinq pilotes s’isole en tête pour entamer une bagarre d’anthologie. On trouve là Fabio Marchiafava, Arne Kummelberger, Fabien Jeanblanc, Darren De Mattia et Alberto Fontana. Chaque virage est le théâtre d’affrontements musclés mais toujours corrects. Toutefois, à force de tutoyer la limite, le dernier nommé finit par la dépasser et il part en tonneaux dans le premier droit du canal, laissant ses quatre compères en découdre.

Au fil des kilomètres, Fabio Marchiafava s’assure un mince avantage – moins d’une seconde… – mais il ne peut à aucun moment relâcher son effort car ses trois rivaux, blottis dans son sillage, se tiennent prêts à profiter de la moindre ouverture. Dans l’ultime tour, Darren De Mattia sort un peu large de la chicane Villeneuve, obligeant Arne Kummelberger à lever un instant le pied ; c’en est fini de leurs chances de succès, Fabio Marchiafava et Fabien Jeanblanc restent seuls en lice. Ce dernier tente sa chance dans tous les virages, à chaque freinage, mais le leader résiste et s’offre une deuxième victoire consécutive, synonyme de médaille d’argent au classement final du Trofeo : « Quelle bagarre ! C’était génial… Je devais sans cesse regarder dans mes rétros pour voir où Fabien allait m’attaquer et lui fermer la porte, sans toutefois me retrouver hors-trajectoire. Je ne pouvais pas rêver plus belle conclusion à ma saison. »

Derrière Fabio Marchiafava et Fabien Jeanblanc, Arne Kummelberger monte sur la troisième marche du podium en devançant Darren De Mattia, Tiffany Chittenden et Loris Cencetti dont la voiture avait été réparée après son choc en première manche. On pointe ensuite Peter Bens, Luca Flaccadori et Christian Hostert, qui aurait sans nul doute joué un rôle en vue dans le groupe de tête s’il n’avait commis un tête-à-queue en début de course.

Le mot de la fin, il revient à Thomas Neri, promoteur de ce Trofeo Abarth 500 Benelux Selenia : « Voilà la course comme on l’aime ! Cette fantastique manche clôture en beauté la saison d’ouverture du Trofeo. Rendez-vous l’an prochain avec quelques voitures supplémentaires et un spectacle encore plus excitant ! » (com Néri Competition / photos Letihon)

Course 1 : 1.Marchiafava, 13 tours ; 2. Jeanblanc, à 15’’610 ; 3. Kummelberger, à 18’’945 ; 4. Chittenden, à 27’’880 ; 5. Fontana, à 27’’971 ; 6. Bens, à 1’13’’976 ; 7. Flaccadori, à 1’50’’884 ; 8. DE Mattia, à 1 tour ; etc.
Course 2 : 1. Marchiafava, 14 tours ; 2. Jeanblanc, à 00’’427 ; 3. Kummelberger, à 05’’595 ; 4. De Mattia, à 06’’206 ; 5. Chittenden, à 46’’069 ; 6. Cencetti, à 46’’756 ; 7. Bens, à 1’14’’303 ; 8. Flaccadori, à 1 tour ; etc.

Trofeo Abarth 500 Benelux Selenia : Marchiafava conclut en beauté !Trofeo Abarth 500 Benelux Selenia : Marchiafava conclut en beauté !
Tag(s) : • Abarth