Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Même si il ne s'agit que d'une mise à niveau, la nouvelle génération de Meriva fera sa première mondiale à Bruxelles. Opel offre ainsi à son original monovolume avec ses portes à ouverture antagoniste un nouveau design et de nouveaux équipements.

Question bistouri, l'opération face lift concerne surtout sa face avant qui adopte le look de la nouvelle griffe Opel, à savoir des feux au design complexe, mais non dénué d'un certain charisme puisque ces nouvelles optiques lui confèrent un regard de rapace. Tel que celui de Insigna, mais sans aller à celui du concept Monza vu à Francfort. Le ton est donné aussi par le bouclier qui s'allonge quelque peu et qui redessine le logement des ses feux antibrouillard. Plus long, plus effilés surtout, ceux-ci inoculent un certain effet de dynamisme.

Opel a, de fait, soigné son ouvrage et de poursuivre par un jonc chromé qui court tout le long du bas des vitres et de souligner encore plus son profil en vague. Quant à l'arrière, la retouche se situe au niveau des optiques qui intègrent un chrome, apportant une certaine classe et légèreté.

Sous le capot, par contre, la révolution est en marche et la motorisation phare, tant que le gouvernement n'y exerce pas sa rage taxatoire, est le nouveau turbo Diesel 1.6 1.6 CDTI. On commence à le connaître puisqu'il vient de prendre place dans l'offre Zafira. il est un peu la colonne vertébrale du nouveau Merica car il remplace à la fois les actuels 1.3 et 1.7 CDTI. Pour ce faire, il sera décliné en plusieurs puissances. Pour débuter, ce sera en puissance de 100 kW (136 ch) et un couple maximal de 320 Nm à 2.000 tr/min. Gagnant ainsi 6 ch et 20 Nm par rapport au 1.7 CDTI, il se montre 10% plus économe et encore plus performant. La consommation est attendue à 4,4 l /100 km, et les émissions à 116 g/km alors qu'il met près d'une seconde de moins pour passer de 0 à 100 km/h (9,1 contre 9,9 auparavant). Que demander de plus ?

Les prochaines déclinaisons de ce 1.6 DTCI, répondant à la norme Euro 6, encore plus sobres et rejetant de fait encore moins de CO2, seront lancées au premier semestre 2014.

Au côté de celui-ci, l'offre essence n'est pas en reste. Là aussi, il se compose d'un moteur, en l'occurrence le 1.4, mais mis à la sauce atmosphérique ou turbo selon votre choix. De base, il développe 74 kW (100 ch) alors que doté d'un turbo, vous pourrez opter pour 88 kW (120 ch) ou 103 kW (140 ch). Ces derniers pourront être couplés à une boîte automatique à 6 rapports, manuelle 5 ou 6 dans sa version d'entrée de gamme.

Comme depuis bien longtemps, Opel en propose une déclinaison unique adaptée au LPG. Basée sur la 88 kW, le taux d'émission de CO2 est de 121 g/km.

Beau dehors, mieux équipé à l'intérieur. Déjà référence en matière d'ergonomie et de facilité à vivre à bord, Opel s'est remis en question et surtout a écouté ses clients. ainsi la console centrale multifonction FlexRail a été redessinée. De cette manière, grâce à des rails plus courts, Meriva améliore encore sa fonctionnalité et augmente le dégagement aux jambes du passager installé en place centrale arrière. Il reçoit également la dernière génération de système multimédia IntelliLink, qui permet l’intégration idéale du smartphone dans le véhicule. Du point de vue pratique, il adopte une caméra arrière qui aide le conducteur à exécuter des créneaux difficiles en projetant l’image sur l’écran couleur 7 pouces intégré à la planche de bord. Et pour compléter la sensation de « bien-être » tous azimuts du Meriva, sont également disponibles un volant chauffant et un vaste toit vitré pour admirer les étoiles.

Les prix seront dévoilés avant la fin de l’année et les premières livraisons assurées fin janvier. (source / photos Opel)

Opel Meriva en première à BruxellesOpel Meriva en première à BruxellesOpel Meriva en première à Bruxelles
Tag(s) : • Opel • Bruxelles