Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BRCC-Belgian Masters : 16 candidats pour 2 titres, cela va chauffer à Zolder !

Que ce soit lors des quatre derniers sprints matinaux ou à l’issue de l’ultime endurance de l’après-midi, les deux titres de champions de Belgique BRCC ne seront attribués que sur la ligne d’arrivée, dimanche à Zolder, lors de finales 2013 s’annonçant très disputées.

La fin de saison sur piste approche à grands pas. Dimanche prochain, on connaîtra à Circuit Zolder les noms des nouveaux champions de Belgique. Et que ce soit en BRCC Sprint ou en BRCC Endurance, la lutte pour les différentes couronnes promet d’être très serrée entre plusieurs prétendants.

Ils sont cinq, au volant de quatre voitures, à pouvoir encore prétendre à la succession de Hans et Frank Thiers en BRCC Sprint. Sur le papier, ce sont deux autres frères, Guillaume et Edouard Mondron, qui paraissent les mieux placés. S’ils s’imposent, ils devront juste compter sur leurs rivaux en GT et notamment sur cinq autres Ginetta G50 et les GC de Schmetz et Anquetil pour qu’elles empêchent les SEAT de Jussy et de Paisse de finir trop haut au classement absolu.

Anciens équipiers, Grégory Paisse, toujours leader virtuel de la compétition si l’on retire déjà un résultat (celui que l’on doit enlever au décompte final), et Nicolas Jussy devront quant à eux gagner leur catégorie Tourisme Pro et espérer terminer le plus haut possible au général pour créer la surprise et coiffer la couronne. Quant au Français André Grammatico, toujours mathématiquement dans la course aux lauriers, c’est sans doute lui qui devra bénéficier du plus de circonstances favorables pour être sacré champion de Belgique dimanche. Mais c’est encore tout à fait réalisable pour le pilote BMW.

Quatre voitures également, soit un total de onze pilotes, visent aussi la succession de Fred Bouvy en BRCC Endurance. A commencer par le Bruxellois lui-même lorgnant vers un douzième sacre national aux commandes de la Porsche GT3 RS Prospeed Competition partagée avec Damien Coens et Didier Grandjean. Malgré leur récent abandon lors des 600 Km de Spa, ils tiennent encore la corde pour un petit point (176 à 175 face à l’Audi de Kumpen) lorsqu’on enlève là aussi le résultat déductible. Pour triompher dimanche, c’est très simple : ils doivent gagner la catégorie GT Pro et terminer sur le podium absolu.

Un objectif un peu plus compliqué pour l’Audi R8 LMS PK Carsport de Kumpen-Longin-Makelberge qui doit elle aussi l’emporter dans sa classe mais finir au pire sur la 2e marche du podium absolu pour que la fête soit totale.

Pour l’Aston Martin Vantage GT3 GPR des grands favoris Tim Verbergt, Damien Dupont et Bert Redant la mission est toute simple : malgré leurs trois arrêts et un handicap de minimum 8’50 à passer dans la pitlane, ils doivent impérativement signer leur cinquième succès consécutif (rappelons que lors des trois premiers meetings, ils ne marquaient que la moitié des points car ils étaient seuls dans leur classe GT Pro Evo). Une condition nécessaire mais pas suffisante puisqu’ils devront aussi compter sur la voiture sœur de Michael Schmetz et Pierre Grivegnée pour empêcher leurs rivaux de monter sur la 2e marche du podium. Tout en espérant aussi que Bouvy « and co » (les GT Pro ne devront s’arrêter que six minutes) ne finissent pas troisièmes. Cela commence à faire beaucoup.

Mais le camp GPR pourrait avoir un précieux allié en la présence de la revenante Volvo S60 V8 Silhouette Delahaye avec à ses commandes Stéphane Lémeret, Loïc Deman et le pilote des Emirats Karim El Azahri. Même avec un temps d’arrêt imposé de 7’30, la « Suédoise » pourrait revendiquer le podium final au milieu des GT.

Enfin, n’oublions pas les chances mathématiques de la Porsche Belgium Racing de Dylan Derdaele, Kenneth Heyer, toujours associés à Chris Mattheus. Après avoir créé la toute grosse surprise en remportant les 24 Heures de Zolder, peuvent-ils en faire de même en décrochant la timbale au championnat BRCC Endurance ? Oui, s’ils finissent dans les quatre premiers au terme des 3 heures de course mais que les trois autres candidats abandonnent…

La Porsche rouge est déjà assurée du titre en GT Cup où Koen Wauters et Dirk Van Elslander, même en cas d’une nouvelle victoire de la Porsche MExT, ne peuvent plus rattraper Derdaele-Heyer.

Pour être le plus complet possible, saluons encore la présence du véloce Frédéric Vervisch sur la Ferrari 458 Challenge « Speedlover » de Louis Soenen, l’absence de Charlotte Maes remplacée par Danique « Racing Stars » Allaerts sur la Porsche féminine de Skylimit et le combat pour les « petits titres» en GT Light entre l’Aston Martin de Bloem-Bourdouch-Hallaert et les frères Mondron, en Tourisme Pro entre les SEAT de Sven Van Laere et Nicolas Jussy, alors que Dylan Derdaele et Damien Dupont joueront le titre dans le Championnat Junior.

Le premier départ des quatre sprints sera donné dimanche à 10h15, tandis qu’il faudra attendre 15h20, après l’épreuve de l’European Be Trophy, pour assister au dernier envol de la saison en endurance. Les paris sont ouverts. A vos pronostics et, comme on dit, que les meilleurs gagnent. (com Kronos Events / photo J Letihon)

Tag(s) : • BRCC