Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

24h2cv Spa : BNLL insiste et s’offre le doublé !

En monopolisant les 1ère, 3ème et 5ème places au terme de l’édition 2012 des 24 Heures 2CV de Spa-Francorchamps, l’équipe BNLL de Philippe Simon avait frappé fort et bien. Pouvait-elle faire encore mieux cette année ? La réponse est définitivement oui ! Si on excepte un début de course tonitruant de JMCE Racing 1, le bolide de la famille Licops, les Hybrides #6 (BNLL Team Miko / Mikulinski-Mikulinski-Myatt-Proietti), #65 (BNLL 1 / Van Marsenille-De Latre du Bosqueau-Roustan-Vannerom) et #42 (BNLL 2 / Car-Lacoste-Simon-Gosselin) ont monopolisé le haut du classement, au point d’enregistrer un triplé provisoire sur le coup de 9 heures du matin.

Cette édition 2013 allait-elle dès lors tourner à la démonstration pour les ‘BNLL Boys’ ? Heureusement pour le suspense, les rebondissements allaient se multiplier sur le temps de midi ce dimanche. C’est d’abord la #6 BNLL Team Miko qui héritait d’une pénalité de 2 tours après s’être rendue coupable d’un dépassement sous drapeaux jaunes. Moins grave néanmoins que l’arrêt de la #65 BNLL 1 dans le bac à sable du virage Paul Frère, train avant ouvert. Ramenée dans la pitlane sur un camion de dépannage, elle allait laisser une quarantaine de tours dans la mésaventure…

Et ce n’était pas fini, puisque la #42 BNLL 2 procédait à un changement de cardan à un peu moins de 4 heures de l’arrivée. On ne cédait pourtant pas à la panique dans les rangs de Philippe Simon, et les Hybrides #6 et #42 reprenaient rapidement une allure aussi normale que régulière, pour s’assurer un remarquable doublé confirmant la maestria de cette équipe. Pour les Belges Orran Mikulinski et Boaz Mikulinski, ainsi que les Britanniques Philip Myatt et Sandro Proietti, c’est une première victoire qui tombait dans l’escarcelle, tandis que Benoît Car, Stéphane Lacoste, Philippe Simon et Christophe Gosselin se mettaient à l’abri d’un éventuel retour de la concurrence, transformant la victoire du team BNLL en véritable triomphe !

Best of the Rest

Derrière la #6 et la #42, la bagarre a fait rage pour le gain de la 3ème place. Victime d’un bris de cardan, puis d’un embrayage explosé, la #1 JMCE Racing 1 de Léonard, Etienne et Julien Licops, accompagnés de Daniel Peiffer, a fini par jeter le gant, laissant la voie libre à de gros outsiders, dont la #44 Toiture Honin d’Olivier Renaud, Charles Malcause, Pascal Gaban, Sophie et Marie Honin, qui allait hériter d’une pénalité de deux tours, avant d’être ralentie par un problème de cardan la renvoyant en 5ème position.

Ce sont dès lors la #55 AG Racing Box de Maes, Abrahams, Jaminet et De Gennaro et la #8 Phoenix Racing de Santkin, Lugens, Piette et Hemroulle qui allaient se mettre en évidence, entamant un incroyable duel qui allait quasiment se prolonger jusqu’à l’arrivée. Un câble d’accélérateur cassé sur la #8 la faisait lâcher prise, ce qui permettait à la #55 de s’offrir les lauriers de bronze. Mais le retour aux affaires de Jean-François Hemroulle n’est pas passé inaperçu, et c’est la mécanique seule qui a décidé de la hiérarchie finale de la course dans le sillage des bolides de la formation BNLL, nouvelle référence du genre.

Parmi les battus du week-end, on pointe l’équipe de la famille Beaufort, qui a dû se contenter d’une 7ème place avec la #29 Wood Lover Beaufort 1 de Van Gysegem, Istas, Beaufort, Marchandisse et Verstraelen, conséquence de différents soucis. Un bolide précédé par la #46 JCL Driving des pilotes de BGDC que sont Gaël Frère, Rudy Thiroux et Rodrigue Gillion, associés à Jean-Pol Lempereur. Le top 10 des 24 Heures 2CV 2013 était complété par la #99 Cats Racing Raidillon (Eggermont-De Robbiano-De Braekeleer), la #23 KIMY Racing (Vigneron-Gasperin-Boulange) et la #11 Manitou (Vandermosten-Graff-Pulinx).

CB Globule façon BNLL

A l’instar du classement général et de la catégorie Hybrides, la classe des Prototypes a été marquée par la domination d’une seule équipe, CB Globule Racing, la #10 de Christophe Beckers, Pascal Beckers, Didier Mossay et Jean-Christophe Liard ayant constamment conservé le meilleur sur la #43 de Philippe Courtois, Dominique Dradin, Benoît Petit et Eric Lambert. C’est la #96 DS Racing Team de Silvain Dumoulin, Didier Devis, Philippe Hortulanus et Jean-François Wertz qui a complété le podium, les trois bolides croisant la drapeau à damier au 11ème, 12ème et 13ème places générales. Déception par contre pour la #48 All Connects Racing de Christophe, Philippe et Maxime Minne, trop rapidement écartée de la tête du classement chez les Protos, au même titre qu’Eric Jamar et Greg Fastré, équipiers de luxe d’Eric Lambert et Didier Schyns sur la #27 JAC-LLWS.

Pas vraiment de suspense chez les concurrents en Améliorées, avec une domination sans partage de la #77 Piga Racing Team de Loïc Franzen, Thierry Denys, Pierre Gaspar et Yannick Ronday, qui a pris la mesure de la #88 Racing Team Gaumais de Patrick et Nicolas Cousin, Karel Dropsy et Fabian Hulstaert et la #31 2PK Racing de Bart Willaert, Lorenzo Staelen, Jurgen Deopere et Nico Catrysse, finalement pas classée en raison d’un nombre de tours insuffisant.

Des cigognes et des filles !

De grosse bagarre, il en a été question chez les Classiques, les bolides les plus proches de la série, et une fois encore, ce sont les Alsaciens du Team FG qui ont eu le dernier mot, la #68 de Thierry Ehrhardt, Etienne Raffaelli et Franck Julich devançant la #69 la2cvmania.be des Belges René Hoeymackers, Patrick Maréchal, Dominique Beaujean et Vincent Collin, le tout au terme d’un duel devenu traditionnel. Agréable surprise sur la plus petite marche du podium, avec un quatuor d’amazones alsaciennes réunies sous la bannière Team FG RacinGirls (#67), avec dans les rôles de choc et de charme Morgane Stoerkler, Ségolène Brethenoux, Amandine Brethenoux et Ludivine Delarue-Brethenoux. Bravo les filles, et merci pour cette ambiance de feu de dieu sur le podium, marque de fabrique du petit groupe des Classiques.

Pour être complet, mentionnons encore la présence à l’arrivée de la seule Xpérimentale de la bande, la #85 CQS Groep T Racing de Bert et Stiennes Longin, Steven Vanhoegaerden et Thomas Piessens, en dépit de divers soucis.

Une fois encore, la grande fête des 24H2CV a été totale, dès avant le départ avec la traditionnelle parade des deuches ayant suivi la course du BGDC ! Et comme le public a répondu présent en nombre, notamment samedi, le rendez-vous est d’ores et déjà pris dans douze mois, pour la trentième édition du double tour d’horloge le plus sympa du calendrier international… (com 24h2cv)

Classement final :

1 BNLL Team Miko (Mikulinski-Mikulinski-Myatt-Proietti), 1er Hybrides, 392 tours en 24h02’25’’490 2. BNLL 2 (Car-Lacoste-Simon-Gosselin), à 8t. 3. AG Racing Box (Maers-Abrahams-Jaminet)De Gennaro), à 9t. 4. Phoenix Racing (Santkin-Lugens-Piette-Hemroulle), à 11t. 5. Toiture Honin (Renaud-Honin-Honin-Gaban-Malcause), à 15t. 6. JCL Driving (Frère-Thiroux-Gillion-Donny-Lempereur), à 18t. 7. Wood Lover Beaufort 1 (Van Gysegem-Istas-Beaufort-Marchandisse-Verstraelen), à 19t. 8. Cats Racing Raidillon (Eggermont-De Robbiano-De Braekeleer), à 24t. 9. KIMY Racing (Vigneron-Gasperin-Boulange), à 27t. 10. Manitou (Vandermosten-Graff-Pulinx), à 27t. 11. CB Globule Racing Team (Mossay-Liard-Beckers-Beckers), 1er Prototypes, à 29t. 12. CB Globule Racing (Courtois-Dradin-Petit-Denis-Lambert), à 30t. 13. DS Racing Team (Dumoulin-Devis-Hortulanus-Wertz), à 31t. 14. BNLL1 (Van Marsenille-De Latre du Bosqueau-Roustan-Vannerom), à 41t. 15. JMCE Racing 2 (Paque-Lambermont-Paisse-Munsters), à 41t. 16. JRT126 (Lorquet-Lorquet-Jeukenne), à 46t. 17. Groep T (Heroes-Heroes-Delvaux-Marin), à 47t. 18. Sous le Soleil (Henry-Rensonnet-Beaupain-Beaupain-Grignard), à 48t. 19. VGS Racing Team (Van Hees-Van Gool-Vanden Driessche-De Keersmaecker), à 48t. 20. Piga Racing Team (Franzen-Denys-Gaspar-Ronday), 1er Améliorées, à 55t. 21. BMR Racing (Blaise-Blaise-Marquet-Marquet-Ravo), à 61t. 22. Pacha Racing (Dumont-Dumont-Herr-Courtin-Marquet-Leyssens), à 61t. 23. De Keyn (Watelet-Draps-Willems-Ravens-Wuidar-Ligot), à 63t. 24. Beaufort 3 (Carere-Furlotti-Oancea-Pecoraro), à 64t. 25. Beaufort 5 (Marchandisse-Rosy-Renaud-Latragna-Van Gysegem), à 65t. … 28. Crisis Racing (Roads-Wills-McMurrich-Graham), 1er UK, à 69t. … 31. Team FG (Ehrhardt-Raffaelli-Julich), 1er Classiques, à 94t., etc. (49 concurrents classés)

24h2cv Spa : BNLL insiste et s’offre le doublé !
24h2cv Spa : BNLL insiste et s’offre le doublé !24h2cv Spa : BNLL insiste et s’offre le doublé !24h2cv Spa : BNLL insiste et s’offre le doublé !
Tag(s) : • Sport