Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Porsche GT3 Cup Challenge Benelux : Jeffrey Van Hooydonk, le premier champion

Avec, en toile de fond, le décor magnifique du prestigieux DTM, le Porsche GT3 Cup Challenge Benelux a mis un terme à sa première saison de la plus belle manière qui soit. Le talentueux Jeffrey Van Hooydonk méritait amplement la couronne, remportant son sprint et la course d’endurance. Carton plein. Les milliers de spectateurs, massés dans les tribunes et sur les talus naturels, ont apprécié les différents spectacles proposés par le sport automobile du plus haut niveau international.

Le calendrier du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux, premier du nom, fut remarquable. Ce n’est pas ce week-end que les organisateurs ont été démentis. Le suspense fut intense jusqu’aux dernières courses, disputées à Zandvoort lors du DTM, championnat de qualité exceptionnelle.

Avant d’aborder ce dernier week-end, il restait la bagatelle de six candidats au titre. Ils promirent de ménager le suspense durant le dernier meeting du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux 2013, de quoi donner plus de crédit encore à ces as du volant.

Durant le week-end, consacré principalement au DTM, deux manches de la Coupe Porsche Carrera en provenance d’Allemagne étaient organisées parallèlement aux trois courses Benelux. Dans la mesure où les voitures allemandes répondent également à la réglementation en vigueur chez nous, plusieurs pilotes décidèrent de renforcer le peloton belgo-néerlandais. Hélas, la première épreuve de la Carrera Cup fut reportée du samedi au dimanche suite à des accidents en cascade et à l‘annulation du premier exercice au drapeau rouge. La participation des concurrents allemands n’était donc plus possible dans ces conditions. Vraiment dommage lorsqu’on sait que l’intérêt pour l’édition 2014 du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux va grandissant, même à l’étranger. Les Porsche 997 seront toujours les bienvenues et, vu le format des courses organisées au Benelux, les budgets requis demeurent raisonnables...

Course 1 : Van Hooydonk, titré !

Samedi matin, lors de la première joute, le leader du championnat, Jeffrey Van Hooydonk, entamait les débats depuis la pole position. Christiaan Frankenhout était à ses côtés, devançant la paire Melroy Heemskerk-Xavier Maassen, démarrant donc depuis la deuxième ligne, en 3e et 4e positions.

Lorsque le peloton entama le tour de formation, la Porsche de Frankenhout resta sur place. Le Hollandais parvint certes à démarrer mais, parce que tout le peloton le devança, il fut obligé de prendre le départ en dernière position. Dans les faits, Heemskerk prit son envol depuis la 2e place devant Maassen, à nouveau engagé dans cette compétition.
Van Hooydonk réussit un départ de rêve et aborda le virage de Tarzan en chef de meute. Heemskerk se défendit face à Frankenhout qui, après un bond de carpe lors de l’extinction des feux, tenta de faire l’extérieur à son adversaire dès la première courbe. Maassen en profita et infiltra sa Porsche à l’intérieur en deuxième position. L’attaque de Frankenhout ne fut pas couronnée de succès et il dut poursuivre sa route depuis la cinquième position, soit derrière Bert Longin qui baissa pavillon dès le premier tour. Après la première boucle à peine, Olivier Van Oost dut visiter les pits et ce n’est qu’après quatre tours qu’il put rejoindre la piste.

Alors que Van Hooydonk améliorait sans cesse le meilleur chrono, fixant le temps de référence en 1:44.770, Maassen, deuxième, le suivait à distance respectable. La bataille derrière le duo de pointe fut captivante. Heemskerk put contenir les assauts de Frankenhout durant de très nombreux tours et, malgré toutes les tentatives possibles et imaginables, Frankenhout ne trouva pas rapidement l’ouverture. Enfin, sa détermination fut couronnée de succès au dixième tour. A la sortie du virage Luyendijk, Frankenhout plaça sa voiture à côté de celle de son rival. Frankenhout attaqua Tarzan avec un mince avantage et Heemskerk dut s’avouer vaincu. Bert Longin, hélas, dut s’arrêter dans les stands.

Une fois que Frankenhout eut raison de Heemskerk, le premier nommé prit la poudre d’escampette et s’échappa facilement mais son retard sur Maassen était de 13 secondes et il ne restait plus que quatre tours à accomplir. Impossible pour Frankenhout de faire la soudure ! Ainsi, Jeffrey Van Hooydonk s’imposa-t-il devant Xavier Maassen et Christiaan Frankenhout. Le vainqueur en profita pour méritoirement tresser les lauriers dévolus au premier champion du Porsche GT3 Cup Challenge.

Les prestations d’une équipe

Van Hooydonk peut ajouter un titre à son palmarès: “J’ai particulièrement apprécié cette saison en Porsche GT3 Cup 997. Autant j’avais des difficultés en début de saison afin de définir le bon set up, autant, avec un peu de temps, nous sommes arrivés à des réglages proches de la perfection. En roulant proprement, nous sommes toujours assez rapides pour être devant, tout en préservant les pneus. C’était un job entièrement nouveau pour le DVB Racing et l’équipe a accompli un travail remarquable. Chapeau bas aux ingénieurs. Ce titre est le fruit des belles prestations d’un team. C’est ensemble que nous avons atteint notre objectif.”

Course 2 : van Splunteren n’a pas craqué

C’est depuis la pole position que Hunter Abbott prit son envol mais Max van Splunteren fut le plus prompt et se construisit un petit avantage au point de faire croire qu’il se dirigeait vers une victoire facile. Derrière le duo de pointe, Carlos Rivas avait tout sous contrôle tandis qu’en début de course, Roger Hodenius dominait Frank Beliën.

A la mi-parcours environ, Abbott accéléra le rythme et parvint à reprendre environ quatre dixièmes de seconde lors de chaque passage à van Splunteren. La soudure fut opérée après huit tours.

Au dixième passage, Abbott plaça l’attaque attendue et il tenta de faire l’extérieur au leader dans le virage de Tarzan mais n’y parvint pas. Le Britannique espéra alors que le jeune van Splunteren fasse une erreur mais elle ne vint point et Abbott dut se satisfaire du premier accessit. Un excellent Carlos Rivas compléta le podium.

Course 3 : le champion et son partenaire Abbott

Hunter Abbott prit le départ de la course longue depuis le meilleur emplacement possible. Auteur d’un excellent envol, il emprunta le virage de Tarzan devant Christiaan Frankenhout. Mais, bientôt, celui-ci prit l’avantage. Xavier Maassen et Melroy Heemskerk suivaient les leaders mais ne parvenaient pas à les rejoindre. Au quatrième tour, toutefois, Maassen revint sur Abbott et le Limbourgeois croqua le Britannique. Il n’y eut plus de changement avant les arrêts aux stands.

Au 13e tour, Abbott et Heemskerk décidèrent de passer le témoin alors que Frankenhout poursuivit un tour de plus. Maassen attendit encore. Max van Splunteren prit facilement l’avantage avec un bonus de 5 secondes sur Carlos Rivas. Mais c’était sans compter sur Jeffrey Van Hooydonk qui, des mains d’Abbott, hérita de la Porsche DVB Racing en troisième position. Il ne fit qu’une bouchée de Rivas. Dans les tours qui suivirent, l’avance de van Splunteren se résorba à vue de nez. Van Hooydonk tournait en 1:47 et van Splunteren, deux secondes moins vite.

Au 22e tour, le Belge rejoignit le jeune pilote hollandais. Mais, même si Van Hooydonk était visiblement plus rapide, van Splunteren défendit son bien de manière remarquable. Il conserva la tête durant deux tours. A la sortie du virage Tarzan, Van Hooydonk arriva enfin à placer sa voiture à côté de celle de son adversaire mais, hélas, la Porsche HTC dut renoncer. La voiture roulait, depuis un moment déjà, avec un différentiel prêt à céder, ce qu’il fit à quelques encablures du but.

Van Hooydonk pouvait clore son championnat avec deux victoires sur deux. Il enleva la dernière manche devant Carlos Rivas et Roger Hodenius.

Un concept qui plaît

Le coordinateur de la Coupe, Robert van Barneveld, est très heureux du déroulement du premier Porsche GT3 Cup Challenge Benelux: “Au nom de l’organisation, je voudrais remercier les teams pour leur engagement lors de cette première édition d’une nouvelle compétition, marquée par de belles épreuves, le couronnement d’un champion exemplaire et des week-ends de plaisir vécus dans une atmosphère détendue. Cette saison, 33 pilotes ont participé à un meeting au moins et nous savons qu’il y a beaucoup d’intérêt pour l’année prochaine. Notre concept plaît. L’établissement du calendrier 2014 est en bonne voie et il est certain que nous courrons trois fois en Belgique et trois fois aux Pays Bas, de toute façon lors d’événements de premier choix.”

Le classement au championnat :

Pro-class:
1. Jeffrey van Hooydonk (B), DVB Racing
2. Hunter Abbott (UK), DVB Racing
3. Carlos Rivas (LUX), Speedlover

Am-class:
1. Olivier van Oost (B), Thems racing by Powercars
2. Nicolas Vandierendonck (B), Thems racing by Powercars
3. Sven Heyrowsky (D), Attempto Racing

Club-class:
1. Philippe Richard (F), Speedlover
2. Sven van Laere (B), Speedlover
3. Jean-Michel Jerome (B), Speedlover

Porsche GT3 Cup Challenge Benelux : Jeffrey Van Hooydonk, le premier champion
Tag(s) : • Porsche GT3 Cup Benelux